La refondation financière de l'ONU

Qui représente le mieux l'humanité ? L'ONU bien sûr !

La seule organisation internationale capable de représenter l'humanité existe déjà, c'est l'ONU !

De toute façon, il n'en existe pas d'autres de même taille.

Elle a le gros avantage de déjà fonctionner, même si cela n'est pas parfait. Dans sa situation actuelle, elle pourrait réaliser beaucoup plus si elle avait des moyens financiers plus importants. Elle dépend encore trop des pays (une dizaine de gros contributeurs...) qui la financent, mais ils sont encore trop peu nombreux à avoir les moyens de le faire.

Mais, elle n'a pas les moyens financiers de lutter contre les fléaux planétaires comme les pandémies ou le réchauffement climatique. De plus certains de ces fléaux peuvent être simultanés, d'où un besoin exponentiel de financement et dans la durée.

 

Donner du poids à l'ONU en lui attribuant la propriété des espaces qui n'appartiennent à personne !

Donner du poids à l'ONU en lui attribuant la propriété des espaces qui n'appartiennent à personne comme les eaux internationales (largement plus de la moité de la superficie du globe) et l'espace (système solaire, Voie Lactée)...

Aucune autre organisation, aucun pays ne peut prétendre à la possession de ces eaux dont l'étendue peut être immense comme l'océan pacifique. De toute façon aucun pays ne peut avoir les moyens de les entretenir... Ainsi, l'ONU aura plus de poids face aux pays.

L'ONU peut largement avoir les moyens de préserver les océans grâce à ses emprunts à sa propre banque centrale sur plusieurs millénaires si nécessaire. Elle peut sortir des milliers de milliards de monnaie onusienne (équivalent dollar) pour dépolluer ces eaux.

Idem pour la conquête spatiale, l'ONU est la mieux placée pour la gérer en prenant possession des ressources diverses et en permettant leur exploitation par un système de concession qui évitera des conflits spatiaux territoriaux.

Deux nouveaux moyens financiers pour l'ONU : une monnaie et une banque centrale

Une nouvelle monnaie pour l'ONU :  la monnaie onusienne (équivalent dollar)

Indépendante pour permettre à l'ONU de financer les travaux pharaoniques répartis sur toute la planète dans le cadre de la lutte contre les fléaux qui menacent la vie. Cette monnaie sera reconnue par tous les pays où il faudra faire de grands travaux.

Son existence permettra de protéger les monnaies nationales en cas de séïsme concernant le financement (montants faramineux) des travaux planétaires. Le risque de l'inflation est très grand et doit absolument être maitrisé pour que la réalisation de ces travaux n'impactent pas le pouvoir d'achat des populations. 

Elle pourrait avoir la même valeur que le dollar au moins pour commencer son existence.

Une nouvelle banque centrale de l'ONU 

Elle permettra à l'ONU de faire des emprunts gigantesques en centaines de millions de milliards en monnaie onusienne (équivalent dollar) sur plusieurs siècles (ou même millénaires) destinés à la lutte contre les fléaux.

Ces emprunts seront remboursés dans des millénaires dès que l'humanité aura conquis en partie les richesses extrêmes du système solaire (énergie, minerais...), L'ONU touchera des revenus liés à ses concessions spatiales qui rembourseront sans inquiétude ses emprunts. C'est symbolique dans quelques milliers d'années...

Cette banque centrale sera au coeur du nouveau capitalisme démocratique

Grâce avec son pouvoir de financement illimité dans le cadre de la survie de la vie sur Terre et de son habitat, elle alimentera le début de ce nouveau capitalisme régulé et compatible avec les richesses immenses du système solaire et de la Voie Lactée.

Ces outils de l'ONU permettront de réaliser des emprunts supermassifs sur plusieurs siècles (voire des millénaires) pour financer les grands travaux de lutte contre les fléaux

On parle de millions de milliards en monnaie onusienne (équivalent dollar) que l'ONU empruntera à sa propre banque centrale et en utilisant sa propre monnaie. Ces emprunts serviront à financer des travaux planétaires visant à lutter contre les fléaux qui menacent la vie sur Terre. Tous les pays seront concernés par ces travaux gigantesques qui se réaliseront avec leur accord et leur collaboration obligatoires.

 

Les nouvelles missions de l'ONU refondée financièrement

Renforcer les missions existantes de l'ONU et lui en donner de nouvelles s'avèrent nécessaires. L'ONU sera en évolution perpétuelle pour s'adapter aux besoins des pays et de leurs populations.

Le maintient de la paix restera toujours la priorité, cette mission étant historique et devient encore plus importante avec l'apparition des armes de destruction massive.

Seule l'ONU refondée a les moyens financiers, le caractère utopique de cette refondation pourrait s'effacer progressivement face aux coûts faramineux de la lutte contre le réchauffement climatique

Le caractère utopique de cette refondation financière pourrait diminuer progressivement à cause des impacts de plus en plus désastreux et coûteux du réchauffement climatique

Mais l'impact sur les populations du réchauffement climatique va augmenter progressivement, ce qui va les pousser à demander plus d'aides à leurs pays qui n'auront pas les moyens de financement adapté. 

Seule l'ONU a les moyens financiers suffisants pour lutter contre le réchauffement climatique

Mécaniquement, les pays vont être progressivement à court de moyens financiers pour satisfaire leurs populations, seule l'ONU refondée a les moyens de répondre aux besoins.

Cette refondation de l'ONU est loin d'être limpide !

Des obstacles sont bien présents et ils sont de taille !

Les obstacles à cette refondation existent et ils sont importants ce qui lui donne ce caractère utopique pour le moment, l'ONU refondée étant plus imposante, elle peut faire "peur" aux pays les plus influents du monde qui auraient l'impression de perdre de leur suprématie.

Attention, trop de changements simultanés peut tuer le changement !

Il ne s'agit pas de tout révolutionner dans l'organisation de l'ONU, les pays membres ne le permettraient pas, il faudrait des décennies de discussions pour finalement arriver le plus souvent à des désaccords. L'idée est d'établir des priorités pour que l'humanité y trouve son compte le plus tôt possible en commençant par ce qui la menace le plus.

Sauf exception, la gouvernance de l'ONU ne serait pas impactée par cette refondation financière, le même processus décisionnaire peut être conservé s'il n'interfère pas. Ce sera un gain de temps énorme de ne pas toucher à la gouvernance car quasiment tous les pays sont concernés par les impacts du réchauffement climatique et le consensus ne devrait pas être trop long à trouver.

La lutte contre les fléaux comme le réchauffement climatique est prioritaire, mais cela l'empêche pas des évolutions demandés par des pays membres d'être discutées à condition que les priorités (sur lesquelles tous les pays auront à se mettre d'accord), soient respectées.

 

La feuille de route de l'ONU

A cout terme, la mise en oeuvre de la refondation financière est la priorité des priorités, sans elle pas de financement pour accélérer largement la lutte contre les fléaux qui menacent l'humanité.

Voir beaucoup plus loin : les grandes étapes de l'évolution de l'ONU tout au long des 500 millions d'années avant le grand déménagement, elles suivent la feuille de route de l'humanité car l'ONU a un rôle central dans cette vision du futur de l'humanité.

v1(25/08/19),v1.1(01/09/19), v1.2(19/11/19), v1.3(6/1/20),v1.4(8/1/20),v1.5(14/1/20),v1.6(29/02/20),v1.7(8/3/20),v1.8(6/5/21),v1.9(30/08/21),v2.0(26/06/22),v2.1(17/07/22),v2.2(21/07/22),v2.3(17/08/22),v2.4(09/09/22), v2.5(16/10/22),v2.6(1/11/22),v2.7(10/12/22),v2.8(21/01/23)