Objectif : Survivre quoi qu'il arrive en limitant au maximum les dégâts !

Sunset 1938198 1920

Mes visions du futur ne sont pas apocalyptiques, elles traduisent plutôt l'espoir de s'en sortir quoi qu'il arrive même après la fin de la Terre habitable à cause de la mort du soleil dans quelques centaines de millions d'années.

En tant que futurologue amateur d'une nature optimiste, le catastrophisme ambiant ne me perturbe pas exagérément, il suffit que je regarde dans le futur et que j'imagine des scénarios enviables pour retrouver le sourire même s'il faut faire face à l'utopie.

L'espoir peut toujours dominer avec une grosse part de naïveté, sinon on n'entreprend rien de peur de l'avenir ! On ne peut pas prédire le futur, mais seulement imaginer des scénarios futuristes plus ou moins pertinents.

Tous mes scénarios futuristes sont plus ou moins utopiques, c'est normal ! Utopique aujourd'hui mais pas forcément demain est ma devise. Leurs atouts et quelques évènements exceptionnels peuvent changer la donne dans un futur proche.

J'imagine plutôt des scénarios futuristes avec comme principe de surmonter tous les fléaux planétaires qui menacent l'humanité et la biodiversité en limitant au maximum les dégâts. Si on a le temps de s'y préparer ou de développer l'agilité, c'est jouable !

La "refondation financière et territoriale de l'ONU" est un projet futuriste et utopique qui offre à mes yeux le plus de potentiel (dont une possible prophétie autoréalisatrice) pour que l'humanité et la biodiversité s'en sortent mieux.

D'autres projets futuristes sont intéressants surtout s'ils bénéficient des largesses financières du premier.

Quelques prédictions !

Mes prédictions s'arrêtent à la fin de la Terre habitable, c'est déjà beaucoup, on se situe dans l'utopie poussée à son extrème ! Ceci dit, la vie continuera après cette fin dans notre galaxie, c'est ma prédiction la plus lointaine ! 

  1. Le réchauffement climatique, le plus grand fléau planétaire actuel va faire beaucoup de victimes d'ici 2100 et ce n'est pas fini si on ne le stoppe pas d'ici là. Certainement plus que les guerres mondiales vu qu'il touche tous les continents (inondation, sécheresse, tempêtes, migrations climatiques...) et sur une durée plus longue sans actions de notre part.
  2. Les fabuleuses richesses du Système solaire seront exploitées et rentables d'ici 2100 ! Grâce à l'évolution constante de la technologie et de la compétition spatiale.
  3. L'ONU va subir une évolution profonde provoquée par la refondation financière et territoriale de l'ONU, cette prédiction peut même se transformer en prophétie autoréalisatrice en 2030, tous les éléments de son succès sont là où pas très loin.
  4. Les armes de destruction massives auront beaucoup moins d'impact d'ici quelques siècles, leur effet dissuasif perdra largement de l'importance grâce au futur dôme de fer de l'ONU qui la protègera également des astéroïdes.
  5. La Terre va être transformée progressivement en sanctuaire de la vie, c'est l'intérêt vital des humains vivant sur Terre et prochainement ailleurs car la valeur qu'elle va prendre y compris son habitat va devenir inimaginable dans l'Espace.
  6. De nouveaux pays extraterrestres apparaitront suite à la volonté d'indépendance de certaines colonies spatiales, cela s'est déjà produit sur Terre, il n'y a pas de raison que cela ne se reproduise pas dans le Système solaire ou ailleurs. 
  7. Les premières espèces humaines descendantes de la nôtre apparaitront surtout en environnement spatial, les énormes distances séparant les implantations humaines et leur adaptation à leur propre environnement vont provoquer cette évolution.
  8. Les humains vont conquérir le système solaire dans son intégralité grâce surtout à la recherche de la totale autonomie vis à vis de la Terre, plus les implantations humaines seront éloignées de la Terre, plus elles auront besoin d'autonomie. 
  9. L'hyperhumanisme se développera progressivement pour porter l'humanité dans une évolution profitable de paix et de prospérité y compris pour les espèces descendantes, exemple : l'humanité sortira progressivement de son comportement trop typé animal concernant la gestion de ses territoires.
  10. Les humains accompagnés de la biodiversité terrestre iront conquérir progressivement la Voie Lactée sur des millions d'années pour assurer leur survie, ils se déplaceront comme des essaims d'abeilles !
  11. Le grand déménagement de la vie terrienne apparaitra avant que notre berceau ne devienne inhabitable à cause de la mort du soleil. La vie terrienne sera éparpillée dans la galaxie pour la préserver. On prendra tout, la vie y compris son habitat qui auront une valeur inimaginable.

L'actualité du site

Priorité sur la lutte contre le réchauffement climatique avec des idées futuristes comme l'utilisation des richesses de l'espace pour booster le financement de la lutte contre ce fléau planétaire

Le réchauffement climatique n'est pas de l'utopie, on pourrait mieux le combattre et même le vaincre d'ici 2100 en lui consacrant au niveau planétaire beaucoup plus de moyens financiers qu'actuellement.

Innover, c'est aussi aller chercher des solutions futuristes donc utopiques (aujourd'hui mais forcément demain) comme le projet de la refondation financière et territoriale de l'ONU.

Regardant au dessus de nos têtes, d'immenses richesses (en milliards de milliards de dollars) existent dans le Système solaire sous formes de ressources (énergie, minerais, métaux précieux, terres rares...), ces richesses appartiennent à tout le monde aujourd'hui donc logiquement à l'ONU la meilleure représentante de l'humanité.

Développer l'idée d'attribuer à l'ONU ces richesses de l'Espace pour qu'elle propose leur exploitation par concessions mérite d'être développée sous forme de projet futuriste. Les énormes revenus onusiens tirés de ces concessions iraient alimenter la lutte planétaire contre les fléaux qui menacent l'humanité et la biodiversité comme le réchauffement climatique.

Un focus également sur l'utopie, ce mur soi-disant infranchissable qui lamine tout projet de futur enviable pour l'humanité

Utopique aujourd'hui mais pas forcément demain ! 

Mon projet futuriste le plus ambitieux et utopique : la refondation financière et territoriale de l'ONU

Ce projet est un développement de l'idée futuriste d'attribuer les richesses de l'Espace à l'ONU pour booster le financement de la lutte contre les fléaux planétaires

Si mes idées futuristes sont généralement basées sur l'ONU, c'est qu'elle représente le mieux l'humanité avec ses 193 pays membres. C'est quasiment la totalité des pays sur Terre. Elle a l'avantage de déjà exister même s'il reste des améliorations à porter à son fonctionnement démocratique. 

Cette refondation, c'est attribuer à l'ONU la propriété des espaces et de ses richesses associées qui n'appartiennent à personne ou à tout le monde ! 

On pensera d'abord au système solaire et ses fabuleuses ressources (énergie, minerais, terres rares, métaux précieux...) que certains pays commencent à regarder de plus près, bien que de larges espaces sur Terre soient aussi concernés comme les eaux internationales.

L'ONU permettra leur exploitation par l'intermédiaire de concessions qu'elle allouera aux multinationales spatiales ou aux pays. Elle en retirera d'immenses revenus qui serviront à financer la lutte contre les fléaux qui menacent l'humanité et la biodiversité.

La refondation, c'est aussi donner à l'ONU les outils financiers nécessaires pour lui permettre d'emprunter pour donner de larges subventions

La banque centrale de l'ONU, cette banque centrale onusienne permettra à l'ONU de faire des emprunts gigantesques en centaines de milliers de milliards en monnaie onusienne (équivalent dollar) sur plusieurs siècles (ou même millénaires) destinés à la lutte contre les fléaux. C'est le moyen de ne pas dépendre du système financier actuel qui est insuffisamment encadré et pas assez riche.

La monnaie onusienne, gérée par la banque centrale onusienne pour permettre à l'ONU de financer les opérations pharaoniques réparties sur toute la planète sans dépendre des monnaies nationales qui exploseraient avec ces montants pharaoniques. Cette nouvelle monnaie internationale sera reconnue par tous les pays où il faudra faire de grands travaux.

L'objectif est de lui permettre de distribuer sans attendre de larges subventions visant à lutter contre les fléaux planétaires comme le réchauffement climatique sans attendre que l'exploitation de ces richesses soit réalisable et rentable.

Ces emprunts de l'ONU commenceront à être remboursés dès que l'exploitation sera technologiquement possible et rentable (certainement avant la fin de ce siècle), l'ONU touchera des revenus liés à ses concessions spatiales qui rembourseront sans inquiétude ses emprunts.

Heureusement, ce projet futuriste de refondation financière et territoriale peut démarrer aujourd'hui grâce à ces emprunts, il n'a pas besoin d'attendre les innovations relatives à l'exploitation des richesses spatiales. Il ne dépend que de la volonté politique des pays. 

Les atouts de cette refondation pour préserver l'humanité et la biodiversité sont importants et surtout durables

Ces atouts concernent la planète entière aussi bien les pays pauvres que riches : subventions massives et planétaires pour lutter contre le réchauffement climatique, création de centaines de millions d'emplois locaux, limitation des migrations climatiques, préservation du pouvoir d'achat des ménages, préservation de l'endettement des pays, diminution large des conflits liés à la possession des immenses richesses de l'espace et faire naître un nouveau capitalisme onusien compatible avec ces immenses richesses. 

Bien sûr, cette idée futuriste d'attribuer ces richesses à l’ONU pour vaincre le réchauffement climatique est utopique aujourd’hui mais pas forcément demain !

En temps normal, cette idée utopique ne pourrait aboutir, les pays les plus riches et influents comme les USA (le leader) ne verraient pas ce projet d'un bon œil, l'ONU refondée peut leur faire de l’ombre avec ses nouveaux moyens financiers, les obligeant à revoir leur politique étrangère.

Un projet qui ressemble à une prophétie autoréalisatrice en 2030 !

Quelques évènements exceptionnels dont le réchauffement climatique peuvent changer la donne avec les gros atouts du projet. Ils sont aujourd'hui présents en nombre pour favoriser le démarrage de ce projet. Il peut devenir une prophétie autoréalisatrice dans quelques années (2030) grâce à la présence de tous les ingrédients nécessaire pour faire monter la mayonnaise.

Les conditions à remplir sont envisageables

La portée de ces atouts peut être planétaire pour certains, la population mondiale, les pays, les entreprises, tout le monde est concerné en bénéficiant de l'impact positif des subventions de l'ONU. La visibilité du projet pour pouvoir combattre le plus tôt possible l'utopie : c'est vital et envisageable grâce aux médias.

Convaincre les autorités de s'engager à présenter ce projet à l'ONU est jouable, cela dépendra surtout de la popularité de ce projet, mais le prestige du pays qui arriverait à faire passer ce projet à l'ONU serait grand, c'est un argument de poids. Pouvoir renaître est vital pour un projet utopique d'envergure planétaire, c'est dire renaitre dans un autre pays pour être présenté à nouveau à l'ONU.

Comme pour tout démarrage de projet d'envergure planétaire, une communauté doit se former puis se développer également à l'international pour promouvoir ce projet. Enfin, il faut arriver à faire monter la mayonnaise malgré la présence de tous ses ingrédients nécessaires, c'est le mystère de cette prophétie autoréalisatrice face à l'imprévu.

Quelle feuille de route pour 2030 ?

Une feuille de route en quatre étapes jusqu'à 2030 pour le moment, c'est largement suffisant vu le niveau d'utopie à surmonter pour arriver à cette date cible ! 

La première étape est de tenter un démarrage en France du projet de refondation de l'ONU ! Il s'agit de partager publiquement ce projet le plus possible, essayer de former une première communauté pour promouvoir ce projet, tenter de sensibiliser le gouvernement sans oublier l'ONU et enfin partager ce projet hors de nos frontières. 

Cette étape peut facilement durer 2 ans et nous amener à 2026.

Seconde étape : ce projet s'est suffisamment installé dans un pays pour qu'il se décide à investir ! Il est possible que ce projet se soit développé plus rapidement dans un autre pays que la France. On va commencer à voir un frémissement du projet dans les esprits grâce à sa communauté évoluée. Le gouvernement de ce pays convaincu par le potentiel va agir en organisant des consultations pour mieux définir ce projet et un consensus avec éventuellement d'autres pays.  

Cette étape ne devrait pas dépasser un an et nous amener à 2027 pour élargir cette brèche dans la barrière infranchissable de l'utopie.

Troisième étape : ce pays propose ce projet sous forme de résolution en assemblée générale de l'ONU.  Il faudra certainement plusieurs tentatives pour faire passer ce projet en assemblée générale de l'ONU ! Un pays prenant le relai en cas d'échec. 

Cette étape pourrait être la plus longue (3 ans) pour en finir avec cette barrière en 2030.

Quatrième étape : ce projet a été accepté en assemblée générale de l'ONU en 2030 ! Arriver à cette étape serait déjà une grande réussite, on verra plus tard la suite qui s'annonce aussi sportive.

Plus d'infos sur ...

Les richesses de l'Espace sont fabuleuses, elles nous attendent !

On y trouve de tout en abondance : minerais, métaux précieux, terres rares, énergies... De quoi construire des stations spatiales immenses et des bases également.

Pas besoin d'aller très loin pour chercher ces richesses de l'Espace, le Système solaire est déjà très riche et permet de s'entrainer largement avant d'aller voir dans la galaxie.

La conquête spatiale a démarré dans les années soixante et rien ne pourra l'arrêter surtout avec l'arrivée des entreprises privées !

Le développement du commerce et le tourisme dans l'Espace sont une révolution qui s'amplifiera dans les décennies et les siècles qui viennent. La rentabilité va s'inviter dans la conquête spatiale, cela a déjà commencé avec Space X et Blue Origin.

Mais l'exploitation de ces richesses présente des dangers et ils sont énormes. Ces immenses richesses spatiales risquent de provoquer des conflits graves, la naissance de fortunes colossales et la création d'empires hors de contrôle ! Un traité ne suffit pas pour faire régnier l'ordre et la sécurité face à la convoitise.

Alors, attribuer ces richesses à l'ONU pour qu'elle propose leur exploitation sous forme de concessions est la solution la plus simple et la plus durable pour l'humanité

Sur la plan de la sécurité, il n'y a pas photo, seule la refondation financière et territoriale de l'ONU peut lui permettre d'assurer cette mission.

Ces richesses doivent toujours pouvoir être exploitées le plus sereinement possible. L'ONU proposera leur exploitation sous forme de concessions comme l'on trouve sur Terre pour l'exploitation de minerais. Ces concessions seront validées en assemblée générale de l'ONU pour plus de crédibilité afin d'éviter le maximum de conflits.

L'ONU permettra également de participer à l'exploitation des richesses les pays ou les entreprises qui n'ont pas les moyens d'y parvenir. L'Espace ne doit pas être réservé qu'aux plus riches.

Ces fléaux planétaires menacent la vie et son avenir

Ces fléaux (pandémies, conflits mondiaux, réchauffement climatique, pollution...) menacent l'humanité et la vie sur Terre qui n'est pas sûre pour la vie qu'elle a fait naître. Le danger peut aussi venir de l'espace comme pour les astéroïdes et la mort du soleil qui par contre provoquera la fin de la Terre habitable. Quant à l'humanité, elle peut engendrer des désastres par des conflits mondiaux qui menacent aussi la biodiversité qui même en temps de paix est en danger face à la pollution générée par l'activité humaine.

Des fléaux, l'humanité en a déjà connus depuis sa naissance, rien n'est gagné ni perdu d'avance. Le futur n'est pas écrit à l'avance !

 

La conquête de l'Espace

La conquête intégrale du Système solaire verra les premières implantations humaines spatiales et indépendantes (colonies spatiales, pays extraterrestres) de la Terre. Elle est vitale pour s'entrainer à la survie de l'humanité dans la Voie Lactée en toute autonomie par rapport à la Terre. L'ONU "système solaire" sera le produit d'une refondation phase 2 de l'ONU qui gèrera l'ensemble tout en préservant l'humanité et la biodiversité. 

La conquête de la Voie Lactée est une révolution à cause des distances gigantesques qui vont séparer les futures implantations indépendantes de l'humanité et de la biodiversité. L'ONU galactique verra le jour assurant paix et prospérité dans notre galaxie.

Le nouveau "capitalisme onusien" comprendra une régulation centralisée par l'ONU et va s'appliquer dans l'Espace

C'est un capitalisme qui n'échappe pas au contrôle de l'humanité, il bénéficiera d'une régulation centralisée par l'ONU et son Assemblée générale, ce qu'il manque au capitalisme actuel pour éviter les dérives.contrairement au capitalisme financier actuel trop hors de contrôle.

Ce capitalisme sera compatible avec les immenses richesses du Système solaire qui provoqueraient des séismes financiers si leur utilisation n'est pas encadrée (on ne peut laisser créer des fortunes de plusieurs milliers de milliards de dollars...)

L'hyperhumanisme, l'avenir de l'humanisme !

On ne peut envisager l'avenir sans parler d'humanisme, il faut continuellement remettre l'humain au centre des préoccupations, Ce sera le principal enjeu de l'hyperhumanisme ! Le perpétuer dans le futur permettra de développer les valeurs humaines à toute l'humanité y compris celle qui vivra en extraterrestre. 

La technologie sera au service des humains qui garderont le contrôle et non pas le contraire ! L'intelligence artificielle ne pourra décider de l'avenir des humains, ni les diriger.

Le scénario ultra-futuriste SF500MA

La refondation financière et territoriale de l'ONU vient de la première grande étape du scénario ultra-futuriste SF500MA qui se déroule sur 500 millions d'années jusqu'à la fin de la Terre habitable provoquée par la mort du soleil. Cette première étape consiste à planter le décor pour refonder l'ONU, promouvoir la conquête spatiale, préparer l'arrivée du capitalisme spatial démocratique et de l'hyperhumanisme, elle est vraiment indispensable pour mettre sur les rails ce scénario hyper futuriste.

 

Philippe Ortolan (Twitter: @PhilippeOrtolan ou Facebook)

Futurologue amateur

v1(10/05/19),v1.1(13/10/19),v1.2(16/11/19),v1.6(14/07/21),v1.7(25/08/21),v1.8(31/08/21),v1.9(12/9/21),v2.0(24/08/22), v2.1(13/09/22), v2.2(2/10/22),v2.3(27/10/22),v2.4(31/10/22),v2.5(09/11/22),v2.6(23/11/22),v2.7(01/12/22),v2.8(7/12/22),v2.9(8/12/22),v3.0(13/12/22),v3.1(11/01/23), v3.2(14/02/23),v2.4(20/02/23),v2.5(28/02/23),v2.6(31/03/23),v2.7(15/04/23),v2.8(21/04/23),v2.9(27/04/23),v3.0(11/05/23),v3.1(12/06/23),v3.2(17/06/23), 

v3.3(22/06/23),v3.4(10/07/23),v3.5(15/08/23),v3.6(28/08/23), v3.9(1/09/23),v4.0(5/9/23),v4.1(21/09/23),v4.2(25/09/23),v2.5(6/11/23),v2.6(22/11/23)

v3.4(12/12/23), v3.5(23/12/23), v3.6(11/01/24),v3.7(14/02/24),v3.8(29/02/24),v3.9(1/03/24),v4.0(3/3/24),v4.1(13/03/24),v4.2(21/03/24),v4.3(27/03/24),

v4.4(27/04/24),v4.5(20/05/24),v4.6(14/06/24)