Le grand déménagement de la vie et de son habitat dans l'espace et dans 500 millions d'années

Renforcer la préservation de la vie et de son habitat sur Terre dès maintenant pour avoir quelque chose à déménager dans 500 millions d'années !

En tant que futurologue amateur et optimiste, je ne peux me résigner à imaginer la disparition de la vie même à la fin de la Terre

La vie est le bien le plus précieux de l'univers, elle est rare et fragile. Elle a une valeur inestimable surtout quand les espèces humaines descendantes de la nôtre et réparties dans notre galaxie transformeront la Terre en sanctuaire de la vie. La fin de la Terre habitable entrainerait définitivement la fin de la vie même si cela aurait lieu dans quelques centaines de millions d’années...

A l'échelle humaine, ces 500 millions d'années ne passent pas vite, l'espèce humaine a le temps d'évoluer et d'agir !

"Mieux vaut se construire un futur que de le subir" telle est ma devise ! 

Encore faut-il pouvoir se le construire ? Mais cette approche est quand même plus positive que d'attendre le dernier moment pour faire face à des fléaux planétaires qui parfois sont inévitables. L'humanité y gagnera davantage en anticipant au mieux les catastrophes, en faisant progresser sa capacité d'adaptation et en pariant sur l'avenir quoi qu'il en coûte !

Actuellement, on peut considérer que le "grand déménagement" est une grande et belle utopie qui s'approchera de la réalité au fur et à mesure que les millions d'années passent.

L'espoir existe ! Malgré tous les fléaux qui la menacent, l'humanité peut construire ce futur pour elle-même et pour les autres espèces vivantes même après la fin de la Terre

L'humanité a les capacités pour construire progressivement ce futur, elle est capable de s'adapter et d'évoluer sans attendre que la nature le fasse.

Son intelligence, sa capacité d'adaptation, sa diversité et ses progrès quasi constants dans tous les domaines sont ses plus gros atouts malgré des périodes très difficiles. Elle a su survivre jusqu'à maintenant en s'adaptant, ce qui montre son potentiel s'améliorant depuis son apparition.

En continuant à faire évoluer son organisation et sa technologie, elle pourra mieux lutter contre les fléaux comme celui du réchauffement climatique. 

Mais refuser la fin de la vie sur Terre implique que l’humanité ait le temps de se sauver dans la galaxie en emportant la vie sous toutes ses formes y compris son habitat pour avoir de meilleures chances de survie.

 

Ma démarche est de remonter le temps depuis la fin de la Terre jusqu’à nos jours pour imaginer ce futur 

Que faut-il faire pour créer ce futur menant au grand déménagement ?

Une démarche que l’on pourrait qualifier d’inversée par rapport au fait que l’on part souvent du présent pour imaginer les futurs possibles. Ici, elle consiste plutôt à se demander ce qu'il faut faire pour arriver à ce grand déménagement ! 

Il demande une évolution technologique constante, la conquête de nouveaux territoires spatiaux et une large cohésion de l'humanité (avec ses espèces descendantes de la nôtre qui seront réparties dans notre galaxie) pour accueillir les reliques vivantes de la Terre (berceau de la vie) et son habitat. Cela doit se passer avec le moins de conflits possibles car elles auront énormément de valeur dans le futur même avant la disparition de la Terre à cause du soleil.

Evidemment, il peut arriver énormément d'évènements imprévisibles durant cette très longue période, il ne sert à rien d'essayer de tout prévoir, même les ordinateurs futuristes n'y arriveront pas, on ne peut mettre le hasard en équation.

Commencer dès maintenant à s'y préparer !

Pourtant arriver à une large cohésion de l'humanité demande à s'y préparer le plus tôt possible même si on a l'impression d'avoir le temps avec ces 500 millions d'années, la tâche est plus que colossale pour protéger la vie et son habitat ! C'est primordial pour avoir quelque chose à sauver dans l'espace.

Mais la science-fiction restera toujours en partie du cinéma comme remonter le temps pour corriger le passé ! 

On ne pourra pas remonter le temps pour corriger les erreurs commises par l'humanité contrairement à la liberté prise par la science-fiction. Par contre la capacité d'adaptation de l'humanité reste largement plus développée et plus rapide que les autres espèces vivantes. Elle lui permettra de prospérer dans des espaces vierges. N'oublions pas que l'humain est un explorateur né ! 

La science-fiction restera surtout du cinéma dans ce futur. Aller plus vite que la vitesse de la lumière : se téléporter, utiliser les trous de ver pour se déplacer instantanément d'une galaxie à une autre.

 

Mes principales réflexions pour un futur à très long terme tout en commençant à s'en préoccuper dès maintenant

Pas de temps à perdre, il faut pouvoir anticiper le plus tôt possible les obstacles à la vie sur Terre et dans l'espace.

1 - La "refondation financière de l'ONU", la pierre angulaire de mes réflexions 

Les catastrophes pousseront l'humanité à trouver de nouveaux moyens de financement pour mieux lutter contre ce fléau sans pénaliser les finances publiques des Etats ni leurs populations de plus en plus éprouvées. 

Il n'existe pas beaucoup de solutions sans passer par l'ONU vu le coût astronomique de cette lutte planétaire. Les pays riches ne pouvant le supporter sachant qu'il faut à la fois gérer les émissions de gaz à effet de serre et les conséquences désastreuses du réchauffement, cette situation devient hors de contrôle !!

La refondation financière de l'ONU est vitale, seule représentante crédible de l'humanité, cette nouvelle organisation devient la pierre angulaire de ma vision de ce futur. A l'état préhistorique aujourd'hui par rapport à ce qu'elle deviendra dans plusieurs millions d'années, elle assurera la paix et la prospérité de la vie sur Terre et surtout dans l'immensité de la Voie Lactée.

Ce projet de refondation financière comprendra plusieurs projets de résolution à voter en assemblée générale de l'ONU 

  • Tout ce qui appartient à personne appartiendra désormais à l'ONU, c'est à dire les eaux internationales qui couvrent plus de la moitié de la surface de la Terre, des terres comme l'Antartique et n'oublions pas l'espace source d'immenses richesses exploitées sous forme de concessions accordées par l'ONU...
  • Une nouvelle banque centrale et une nouvelle monnaie lui permettront de disposer d'une grande capacité d'emprunt sur plusieurs siècles (ou millénaires) pour financer les travaux planétaires de lutte contre les fléaux qui menacent la vie sur Terre.

L'ONU évoluera continuellement selon les étapes de la conquête spatiale :  le système solaire puis notre galaxie qui se passera sur des millions d'années avant le grand déménagement de la vie née sur Terre et de son habitat pour la préserver de la fin de l'habitabilité de la Terre. 

2 - La préservation de la vie apparue sur Terre par la lutte contre les fléaux qui la menacent et cela jusqu'à la fin de notre planète

Préserver la vie implique d'y mettre le paquet pour lutter contre ces fléaux en commençant prioritairement par le réchauffement climatique et la pollution humaine. Ce sera possible grâce à la nouvelle capacité de financement de l'ONU.

Plus de deux milliards d'années d'évolution de la vie sur Terre arrêtées définitivement par la mort du soleil, quel immense gâchis !

Bien sûr, il peut se passer avant cette fin beaucoup d’évènements qui mettraient la vie sous toutes ses formes en danger, mais au moins la vie a une chance de s'en tirer, alors que la fin du soleil entraine définitivement la disparition de la vie.

3 - La conquête spatiale car ce futur possible ne se limite pas à la Terre qui n'est pas sûre ni éternelle.

La conquête spatiale est indispensable, le système solaire sera un superbe terrain d'entrainement pour les humains et leurs descendants qui devront viser l'autonomie complète vis à vis de la Terre pour pouvoir conquérir la galaxie par déploiement progressif.

4 - La mise en oeuvre d'un "capitalisme démocratique" qui se substituera progressivement au capitalisme financier actuel 

Ce capitalisme démocratique sera régulé par l'ONU et compatible avec toutes les richesses faramineuses de l'espace. Sans lui pas d'avenir pour le capitalisme qui déchirerait l'humanité dans des conflits interminables et relatifs à la convoitise des richesses et des territoires.

5 - L'espèce humaine est arrivée au sommet de l'évolution des espèces vivantes, elle prendra ses responsabilités pour assurer leur avenir sur Terre et dans l'espace

L'espèce humaine doit prendre conscience de la valeur qu'elle représente et plus globalement de la vie née sur Terre. Vu de l'espace, la vie et son habitat ont une valeur inestimable car très rare et très fragile. Elle doit évoluer, se civiliser davantage pour affronter l'immensité de l'espace et de ses richesses sans se perdre dans d'interminables conflits surtout y compris avec les futures espèces descendantes.

6 - Le "grand déménagement" : emporter la vie et son habitat avant que la Terre ne soit plus habitable dans quelques centaines de millions d'années. 

La plus fabuleuse opération humaine jamais imaginée : le "grand déménagement", il fera en sorte de ne rien perdre, toute la vie et son habitat seront répartis dans notre galaxie. L'idée est d'avoir quelque chose à déménager, pas que des fossiles...

Une fois dépouillée de la vie et de tout ce qui est utile à la vie (océans, mers, lacs, terre fertile, atmosphère...), la Terre ressemblera à une vulgaire planète rocheuse avant d'être cramée par le soleil mourant. 

Nous ne partirons pas seuls ! Tout ce qui vient de la Terre deviendra une relique d'une valeur inestimable pour nos descendants, un ultime témoignage de la planète berceau de la vie.

Que faire dès maintenant ?

On a pas le temps d'attendre des jours meilleurs à cause de fléaux qui nous menacent déjà terriblement comme le réchauffement climatique.

Mon principal objectif : Essayer de faire en sorte que mon projet de refondation financière de l'ONU passe progressivement de l'utopie à la réalité. Ma conviction est que c'est réalisable mais je ne sais pas quand exactement car le réchauffement climatique mettra de plus en plus de pression sur l'humanité, la poussant à demander à ses dirigeants plus d'actions qui demandent plus de financements que les pays n'ont pas !  

Alors par quoi commencer ? La refondation de l'ONU pour lui donner plus de moyens d'agir !

Puis viendra la feuille de route de l'humanité pour les 500 prochaines millions d'années en attendant le grand déménagement !

Quelques bons plans dans un proche avenir ? Oui, il en existe !

Quelques idées peuvent être profitables à court terme (dans les 20 prochaines années).

Pas besoin de vivre des millions d'années pour devenir riche tout en respectant la vie et son avenir. Le principe de base est de vivre le mieux possible au présent sans compromettre l'avenir. C'est une attitude responsable que les humains ont besoin de développer davantage.

La population pourra s'enrichir tout en contribuant à la protection de la nature grâce à des produits financiers adossés directement au patrimoine naturel. La cotation du patrimoine naturel comprend par exemple les océans, les mers... En fait tout ce qui a besoin d'être protégé de la pollution (ou de tout autre fléau). L'ONU contrôlera ce système de cotation où par exemple le m3 d'eau de mer sera côté de manière symbolique et les profits seront taxés pour la préservation de la nature. Tous les humains y auront accès car ces produits seront gérés par l'ONU.

Les entreprises auront de nouveaux marchés grâce aux grands travaux pharaoniques financés par l'ONU pour lutter contre les fléaux planétaires comme le réchauffement climatique. Tous les pays concernés vont en bénéficier et elles auront besoin de créer des millions d'emplois répartis sur toute la planète.

La conquête spatiale va donner pas mal de débouchés aux entreprises de haute technologie, la construction de bases, de stations spatiales, de cargos et de navettes vont booster leur carnet de commandes.

v1(10/05/19),v1.1(13/10/19),v1.2(16/11/19),v1.6(14/07/21),v1.7(25/08/21),v1.8(31/08/21),v1.9(12/9/21),v2.0(24/08/22), v2.1(13/09/22), v2.2(2/10/22),v2.3(27/10/22),v2.4(31/10/22),v2.5(09/11/22),v2.6(23/11/22),v2.7(01/12/22),v2.8(7/12/22),v2.9(8/12/22),v3.0(13/12/22),v3.1(11/01/23)