Le nouveau financement de la lutte contre les fléaux

Les populations, ni les entreprises, ni les pays ne peuvent financer entièrement les travaux pharaoniques liés à la survie de l'humanité

Comment financer les travaux pharaoniques liées à la survie de l'humanité ? On peut dépasser largement le million de milliards de dollars rien que pour les impacts du réchauffement climatique

Jamais l'humanité n'a connu de bouleversement aussi important dans son évolution, le réchauffement climatique imposera des travaux pharaoniques répartis sur toute la planète, quelques exemples : reconstruction de villes côtières inondées, refroidissement du climat, lutte contre la désertification...

D'autant plus qu'il existe d'autres fléaux à combattre comme la pollution de la planète (le nettoyage des continents, mers et océans) pour transformer notre belle planète bleue en sanctuaire de la vie.

Enfin, il faudra mettre le paquet pour avancer la conquête du système solaire qui servira de zone d'entrainement pour la conquête de notre galaxie (notre survie à très long terme en dépend), cela coûtera encore plus cher avec toutes les bases telluriques et spatiales à construire

Malheureusement, tous les pays réunis ne peuvent prendre en charge ces dépenses gigantesques

Une simple pandémie a déjà mis à mal les finances publiques de beaucoup de pays, rien que les impacts du réchauffement climatique ne peuvent pas être supportés financièrement surtout s'il faut reconstruire des villes côtières...

Les populations ne peuvent supporter ces dépenses, elles finiraient par se rebeller et verseraient dans le nationaliste extrême

Ceci dit, la lutte contre le réchauffement climatique avance quand même, les pays font ce qu'ils peuvent avec leur finance publique mais leurs efforts ne doivent pas trop coûter à leurs populations sinon elles se rebelleront et aggraveront les fléaux comme le réchauffement climatique par des conflits. L'avertissement du mouvement des gilets jaunes est un bon exemple.

L'ONU dans son état actuel ne peut rien faire, elle manque cruellement de moyens financiers, son budget annuel de fonctionnement d'environ 10 milliards de dollars est largement insuffisant pour financer la lutte contre les fléaux qui menacent la vie sur Terre

Actuellement l'ONU à cause de son maigre budget ne peut pas faire ce qu'elle veut pour maintenir la paix dans le monde et lutter contre la malnutrition... Elle est obligée de demander des rallonges budgétaires aux pays membres riches quand ils le peuvent. L'ONU a besoin de diversifier ses sources de revenus pour largement les augmenter.

La refondation de l'ONU lui permettra de financer massivement la lutte contre ces fléaux destructeurs

C'est une bonne solution qui pourrait être appliquée sans tout révolutionner, voir "la refondation de l'ONU".

Grâce à ses nouveaux outils (banque centrale et monnaie internationale), l'ONU pourra emprunter à sa propre banque centrale pour financer entièrement cette lutte, elle n'aura plus besoin d'emprunter aux pays membres

Ce nouveau fonctionnement de l'ONU la rend autonome dans son financement, elle ne dépend plus de la dizaine de pays qui la financent et qui sont fortement endettés pour la plupart.

Ces emprunts seront remboursés à l'image de ce qui se passe quand les Etats empruntent à leur propre banque centrale. Un fonctionnement tout à fait classique, l'ONU en tant qu'organisation rembourse ce qu'elle a emprunté, pas les pays, ni la population mondiale...

Ces travaux planétaires pourront durer des décennies, des siècles, voire des millénaires et même largement plus, tout dépendra des fléaux à combattre et des ressources disponibles pour leur réalisation. 

Il n'est pas question de pénaliser les conditions de vie de milliards de personnes à cause d'une surconsommation énorme de ressources par ces travaux pharaoniques, cela serait contre-productif en produisant de l'inflation. Ils seront donc étalés dans le temps...

Des centaines de millions d'emplois relatifs à ces travaux pourront être créés (construction, équipement, recherche, ingénierie...)

Le volume de ces emplois dépendra fortement de l'intensité de ces travaux qui dépendra à son tour de la disponibilité des ressources allouées. Dans tous les cas, ce sera un sacré appel d'air pour les entreprises qui seront concernées.

v1.6(14/1/20),v1.7(29/02/20),v1.8(2/3/20), v1.9(20/05/20), v2.0(03/04/21), v2.1(29/08/21), v2.2(20/11/21),v2.3(20/07/22)