Blog Philippe Ortolan

Le capitalisme financier actuel hors de contrôle

Les graves dérives du capitalisme

Accumulation de richesses, d'influence et augmentation des inégalités sans limites

Il n'existe pas de limite dans l'accumulation des richesses, l'ONU n'intervient pas et les pays ne s'en préoccupent pas beaucoup ! Des milliardaires ou de grosses multinationales peuvent s'enrichir toujours plus, elles peuvent faire de l'ombre à leur autorité grâce à leur puissance financière et leur impact sur l'emploi.

Les milliardaires peuvent s'enrichir indéfiniment, ils peuvent même faire pression sur certains pays dont le poids économique n'est pas à la hauteur. Ce n'est pas vrai dans tous les pays surtout les plus riches, mais l'intérêt commun peut en prendre un coup car les orientations que prennent l'humanité peuvent être influencées technologiquement et sur le plan comportemental (les réseaux sociaux en sont la preuve).

Les multinationales ont beaucoup trop d'influence, même si elles ne pourraient aujourd'hui contrôler la planète sur le plan économique, leur influence impacte directement le comportement de la population. Les pays ont d'énormes différences sur le plan économique, l'ONU n'a pas d'emprise sur ces inégalités, sur celles des ménages non plus ! Ce déséquilibre se fait surtout au détriment des plus faibles économiquement.

Le dollar comme monnaie internationale d'échange n'est pas à sa place

L'absence de devise internationale met sous influence américaine la politique monétaire internationale, le dollar est utilisé comme monnaie d'échange (en 2013, 87 % des échanges internationaux concernaient le dollar, ainsi que la principale devise de réserve, ou « monnaie refuge » concernant environ 62 % des réserves de change mondiales serait en dollars).

Opacité et gros risque systémique 

La crise financière de 2008 le prouve, ce type de capitalisme est dangereux pour la survie de l'humanité, il peut provoquer de graves crises ayant des répercussions graves sur la santé économique des Etats et de leur population. Cela peut conduire à la montée de régimes extrémistes largement néfastes pour la paix et la prospérité.

La faillite de Lehman Brothers, la plus grosse faillite des USA, laisse une ardoise de 691 milliards de dollars et 25.000 employés sur le carreau. Cette affaire a entrainé une crise de confiance entre les banques internationales qui ont entrainé une récession de l'économie mondiale. Les banques centrales ont fait leur boulot de sauvetage tout en augmentant la dette publique des pays 

Les produits dérivés sont trop dangereux, leur volume, leur complexité et leur opacité rendent vulnérables les acteurs qui les détiennent et l'économie réelle par ricochet. Leur volume est faramineux (plus d'un million de milliards de dollars en 2016 (bien plus que le volume (81 mille milliards de dollars en 2016) de toutes les devises de la planète). De plus, ils peuvent être négociés (environ 90%) de gré à gré (OTC) donc sans passer par des places boursières d'où cette opacité dans les transactions...

Ce capitalisme possède de graves lacunes pour assurer la survie de l'humanité : l'impossibilité de financer les travaux pharaoniques nécessaires pour lutter contre le réchauffement climatique et ses impacts ! 

Les Etats riches sont pour la plupart trop endettés pour financer ces grands travaux comme la lutte contre la désertification, le déplacement des villes côtières inondées, la gestion de la migration de centaines de millions d'humains. Tout cela peut représenter des millions de milliards de dollars en dépenses.

D'autres fléaux existent comme la pollution, la situation est identique : on n'a pas les moyens de débarrasser l'océan pacifique de ses déchets plastiques, il faudrait investir énormément.

Une incompatibilité avec la conquête spatiale car favorisant trop l'enrichissement sans limites, un générateur de conflits

La réussite de la conquête spatiale implique le contrôle de la puissance financière des pays, des milliardaires et des multinationales, il ne peut y avoir d'empires surpuissants régnant sur plusieurs planètes, car ils deviendraient progressivement hors de contrôle ! L'humanité y perdrait beaucoup avec de multiples conflits géographiques et de pouvoir.

 

 

Une maitrise utopique de ce capitalisme financier ?

Comment maitriser ce capitalisme ? On pourrait le représenter comme une pieuvre géante hors de contrôle qui recouvre toute la planète avec ses tentacules collantes

Sa maîtrise ne sera pas chose facile, cela prendra beaucoup de temps car il faut contraindre beaucoup intérêts privés parmi les plus puissants financièrement à rentrer dans le rang. Attendre sa propre mort par maladie ou son explosion lors d'une crise financière pourrait avoir de conséquences très graves économiquement.

ll existe quelques mesures limitatives dont l'application paraît utopique dans l'immédiat mais pourquoi pas demain ?

Sa maîtrise ne sera pas chose facile, cela prendra beaucoups de temps car il faut contraindre les intérêts privées les plus puissants financièrement à rentrer dans le rang.

La capitalisation d'une multinationale ne peut rester sans limites ! Au delà de certains seuils, la valorisation pourrait se déplacer vers d'autres produits financiers de la nouvelle économie internationale. Ces seuils seront certainement difficiles à définir et à faire avaler.

La richesse des milliardaires ne pourra dépasser un seuil ! Idem, il est logique qu'un individu ne puisse pas s'enrichir continuellement, son influence doit être limitée pour préserver l'intérêt commun.

L'ingéniérie financière doit être régulée pour éviter la formation de système financier hors de contrôle comme aujourd'hui avec les produits dérivés, le trading haute fréquence ou la vente à découvert qui trahissent le bon sens. Revenir à des méthodes classiques que tout le monde peut comprendre est vital pour sa santé. Sinon le risque de réaction en chaine comme en 2008 menace l'intégrité du système

La réussite de la conquête spatiale impose de fixer un seuil de richesse économique à ne pas dépasser (états, multinationales, milliardaires) pour éviter la formation d'empires hors de contrôle : une mesure entièrement utopique dans l'immédiat car un pays qui dépasserait cette limite serait logiquement obligé d'envisager sa scission en au moins deux parties !!

Réduire l'opacité du système financier, les places financières du style "dark pool" et le paradis fiscaux ne devraient pas exister. Le système se tire une balle dans le pied avec de telles pratiques, les populations seront de moins en moins conciliantes et par conséquent les dirigeants politiques.

v1(13/07/19),v1.1(25/08/19),v1.2(24/11/19),v1.3(3/12/19),v1.4(7/01/20), v1.5(12/1/20), v1.6(14/1/20),v1.7(29/02/20),v1.8(2/3/20), v1.9(20/05/20), v2.0(03/04/21), v2.1(25/08/21),v2.2(5/9/21)