Une bourse internationale du patrimoine naturel !

Le capitalisme financier actuel et ses places financières font la part belle aux intérêts privés !

Il est très inégalitaire en ne produisant que très peu de richesse pour l'ensemble des humains

Accessibilité à très peu de monde : Il faut être professionnel de la finance pour vraiment bénéficier de la puissance des outils comme les produits dérivés par exemple. L'absence de taxe sur les transactions financières contribue à favoriser les inégalités au détriment de l'intérêt commun.

Un grand manque de transparence dans son fonctionnement qui nuit à sa régulation et à sa stabilité :

Le volume monstrueux des produits financiers :  Déjà, il est très difficile d'appréhender le volume global des produits financiers, en 2016 on l'estimait à 1,2 million de milliards de dollars, c'est énorme et ne veut rien dire pour la plupart des mortels. C'est largement plus que la masse des monnaies dans le monde. Le risque systémique financier est important de par le volume et l'opacité de ce système. On ne sait pas ce qu'il va arriver si tout cela s'écroule pour les banques.

L'opacité des darkpools : Un grand manque de transparence de ces places financières où l'anonymat des acteurs financiers est requis dans leurs transactions. Cela ne devrait pas être permis !

Aucune limite dans l'accumulation des richesses 

Des intérêts privés pourraient devenir trop puissants et imposer leurs points de vue. Pour un avenir durable de l'humanité, il faut avoir un plafond de la richesse (particuliers, entreprises et états) sinon tout est permis et l'humanité obéit à la loi de la jungle.

Idem pour les Etats qui pourraient pour certains devenir des empires incontrôlables car trop puisssants. Cela nuirait à la stabilité de l'humanité.

 

Une nouvelle bourse internationale du patrimoine naturel pourra donner une assise financière à l'ONU

Ce qui est abondant peut aussi être cher si cela sert à la vie 

Il n'y a pas que les matières rares et précieuses qui ont de la valeur, même si l'on dit souvent que ce qui est rare est cher ! La vie peut se développer sans les métaux rares ou précieux, pourtant les humains ont plutôt donné de la valeur à l'or plutôt qu'à l'eau tellement abondante sur Terre... 

Vu de l'espace, l'eau a beaucoup plus de valeur que vu depuis la Terre  ! Tant que les humains ne pourront pas voyager dans leur système solaire et comparer la Terre à d'autres planètes, ils auront du mal à évaluer la valeur de l'habitat de la vie sur Terre dont l'eau en fait partie.

Vu de l'espace, le patrimoine naturel est largement sous-estimé aujourd'hui surtout s'il abrite la vie

Il est temps de redonner au patrimoine naturel (comme les océans...) la valeur qu'il aurait due avoir quand l'humanité a commencé à développer la notion de valeur. Prenons comme exemple l'océan atlantique et ses approximatifs 334 millions de km3, soit 334 milliards de milliards de litres d'eau salé.

Une capitalisation boursière de ce patrimoinse naturel en milliers de milliards de milliards de dollars : A un dollar le litre, la capitalisation que pourrait avoir cet océan s'il était coté dans la "bourse du patrimoine naturel" serait faramineuse, soit 334 milliards de milliards de dollars, c'est largement plus que la capitalisation de l'ensemble des produits financiers ( estimation d'1,2 million de milliards de dollars en 2016).

Le Pacifique, le plus grand océan avec ses 714 milliards de milliards de litres est l'une des plus grande valeur de notre patrimoine, la terre fertile peut être considérée comme appartenant au patrimoine naturel, car elle constitue un habitat de la vie.

Ce patrimoine naturel doit appartenir en majorité à l'humanité, donc à l'ONU !

L'humanité est la seule espèce intelligente capable de modifier son habitat, elle peut à la fois contribuer à sa destruction comme à sa préservation, elle est donc la mieux placée pour diriger les efforts de préservation de la vie sachant que sa maturité évolue peu à peu dans la bonne direction.

L'ensemble des cotations de cette bourse du patrimoine naturel dépasse ce que l'on a connu sur Terre jusqu'à maintenant. Elle n'a de sens que si elle sert l'humanité dans ses plus grands travaux pour assurer la survie des espèces vivantes.

L'ONU est la seule organisation légitime pour déternir la majorité dans l'ensemble des cotations de cette bourse pour ainsi pouvoir contrôler la totalité de ce patimoine qui ne doit pas tomber dans les mains d'intérêts privés ou de pays.

Les intérêts privés ou même les Etats ne pourront détenir que la partie minoritaire des cotations 

Cela parait logique pour éviter que des empires ne se forment et deviennent incontrôlables car trop puissant. Aujourd'hui, l'ONU n'a pas vraiment de pouvoir et de moyens car elle dépend trop des pays qui la composent pour son financement.

L'ONU reposera sur une assise financière gigantesque sans avoir à dépendre de ses pays membres, elle aura son indépendance financière qui lui manque aujourd'hui.

La taxation des bénéfices résultant de la vente des titres sera de 50%

Les bénéfices de la vente de titres détenus par des intérêts privés (ou par les Etats) seront taxés à 50% , cette taxe ira financer le fonctionnement de l'ONU en priorité.

 

 

 

 v1.0(03/04/21),v1.1(05/04/21),v1.2(7/04/21)