Blog Philippe Ortolan

Un système financier complémentaire

Le capitalisme financier ne répond pas aux besoins de l'humanité pour affronter les fléaux comme le réchauffement climatique !

Ce capitalisme possède de graves lacunes pour assurer la survie de l'humanité : impossibilité de financer les travaux pharaoniques nécessaires pour lutter contre le réchauffement climatique et ses impacts ! 

Il présente également de graves dérives :

Opacité, risque systémique, accumulation de richesses et augmentation des inégalités sans limites. Il est à bout de souffle car hors de contrôle, mais pour le moment il tient le coup et heureusement,  mais pour combien de temps encore ? 

 

Un nouveau système financier complémentaire pour mieux financer la lutte conte les fléaux en gommant quelques lacunes du capitalisme financier

Mieux vaut construire à côté un système financier complémentaire et capable de répondre aux besoins de lutte contre les fléaux tels que le réchauffement climatique. Ce sera toujours du temps de gagné.

Ce nouveau système financier, une autre utopie ? Pas grave, deux valent mieux qu'une...

Utopie aujourd'hui peut-être, mais demain ou après-demain ? 

Créer une monnaie internationale gérée par l'ONU

La création d'une nouvelle monnaie internationale et indépendante pour permettre à l'ONU de financer les travaux pharaoniques répartis sur toute la planète, C'est la priorité absolue pour limiter le réchauffement climatique et lutter contre ses impacts.

Le financement enfin possible de travaux pharaoniques par l'ONU en empruntant à sa banque centrale dans le cadre de la survie de l'humanité

L'ONU va pouvoir lancer des travaux pharaoniques exceptionnels sur plusieurs siècles (ou même millénaires) en empruntant massivement à sa propre banque centrale dans le cadre de la lutte contre les fléaux, ces emprunts gigantesques seront remboursés dans des millénaires dès que l'humanité aura conquis les richesses extrêmes du système solaire. (énergie, minerais...).

Evidemment, les dépenses habituelles de fonctionnement de l'ONU ne feront pas parti de ce cadre exceptionnel, elles seront financées en partie par les emprunts remboursables et les taxes issues de la bourse du patrimoine naturel. 

Une bourse du patrimoine naturel dont les taxes vont financer les dépenses de fonctionnement de l'ONU et des Etats concernés

La bourse du patrimoine naturel sera créée pour inciter les humains à préserver mieux leur environnement grâce à la cotation des éléments (océans, mers, montagnes, plaines, continents...) du patrimoine naturel.

Le cours des actions évolueront en proportion aux efforts des humains pour préserver leur patrimoine, l'océan pacifique débarrassés de ses déchets plastiques aura toujours plus de valeur, cela se répercutera logiquement sur le cours de ses actions.

La vente ayant rapportée des bénéfices sera taxée à 50% pour aider à financer les dépenses de fonctionnement de l'ONU et aider à couvrir celles liées à la protection environnementale des Etats. C'est du gagnant-gagnant !

Un système financier complémentaire compatible avec la conquête du système solaire

Ce système financier complémentaire sera compatible avec la conquête spatiale du système solaire (voir la page associée), les futurs humains nés extraterrestres doivent pouvoir utiliser une devise interplanétaire dont l'origine viendra de la Terre. La nouvelle monnaie internationale fera l'affaire. L'ONU prendra possession de toutes les richesses conquises (planètes,satellites, astéroïdes...) pour allouer des concessions aux explorateurs.

v1(13/07/19),v1.1(25/08/19),v1.2(24/11/19),v1.3(3/12/19),v1.4(7/01/20), v1.5(12/1/20), v1.6(14/1/20),v1.7(29/02/20),v1.8(2/3/20), v1.9(20/05/20), v2.0(03/04/21),v2.1(30/08/21),v2.2(4/9/21)