Blog Philippe Ortolan

L'humanité sous-estime largement la valeur de la Terre

L'humanité est immensément riche mais elle ne le sait pas encore !

Vu de l'espace, la Terre a une valeur incalculable car elle abrite la vie ! Les humains en n'ont pas conscience, la raison est qu'en y vivant dessus, ils n'ont pas suffisamment de recul pour l'apprécier à sa juste valeur

Dommage que les aliens soient trop loin de notre planète, ils auraient pu nous faire prendre conscience de sa valeur inestimable. D'un autre côté, elle aurait pu attirer leur convoitise, on a déjà vu cela en science-fiction.

Tout est une question de point de vue... Quand on y habite dessus, on a du mal a prendre du recul, on ne l'apprécie pas alors que vue de l'espace, notre planète est un diamant car elle abrite la vie sous toutes ses formes. C'est très rare, on n'a toujours pas trouvé une planète équivalente avec une multitude de formes de vie.

Quelle est sa valeur ? Certainement des milliards de milliards de milliards de dollars ou plutôt la valeur de l'inestimable... 

Selon l'astrophysicien Greg Laughlin, la Terre vaudrait 5 millions de milliards de dollars ! Cette estimation est largement sous dimensionnée pour ma part, la Terre abrite une multitude de formes de vie et possède différents habitats qui lui permettent d'évoluer, elle est unique ! Donc ce qui est rare est cher, même très cher...

Ce qui est abondant peut aussi avoir beaucoup de valeur, tout est relatif ! 

Il n'y a pas que les matières rares et précieuses qui ont de la valeur, même si l'on dit souvent que ce qui est rare est cher ! La vie peut se développer sans les métaux rares ou précieux, pourtant les humains ont plutôt donné de la valeur à l'or plutôt qu'à l'eau tellement abondante sur Terre... 

Vu de l'espace, l'eau a beaucoup plus de valeur que vu depuis notre planète ! Tant que les humains ne pourront pas voyager dans leur système solaire et comparer la Terre à d'autres planètes, ils auront du mal à évaluer la valeur de l'habitat de la vie sur Terre dont l'eau en fait partie.

Il est temps de redonner au patrimoine naturel (continents, montagnes, océans, grands lacs...) une valeur beaucoup plus représentative de leur importance, sachant que la vie est inestimable étant trop précieuse.

Ce qui est rare et recherché reste cher !

Aucune planète équivalente et abritant la vie n'a été trouvée depuis que l'on observe l'espace, il en existe certainement vu l'immensité de l'espace mais elles restent rares donc d'une valeur inestimable.

 

Un exemple, que vaudrait l'océan Atlantique vu de l'espace ?

En partant du principe qu'il est unique dans notre système solaire et qu'il y abrite la vie, sa valeur est inestimable donc non cotable.

Il sert d'habitat à la vie marine qui ne peut évoluer sans lui, les deux sont indissociables ! Avant la fin de la vie du soleil, les espèces humaines descendantes de la nôtre récupèreront cet habitat et la vie associée pour leur éviter une disparition forcée par notre étoile. 

S'il fallait transporter l'eau et la vie de l'atlantique pour alimenter des oasis spatiaux géants (couplés à des stations spatiales), rien que pour arracher l'eau de l'attraction terrestre, il faudrait dépenser des sommes inimaginables aujourd'hui

L'océan atlantique contient approximativement 334 millions de km3 d'eau salée (1km3 contient 1 milliard de m3, 1m3 contient 1000 litres), donc 334 milliards de km3 contiennent 334 000 milliards de milliards de litres, C'est gigantesque et pourtant l'océan pacifique en contient largement plus.

A un dollar le litre d'eau pour l'arracher de l'attraction terrestre (ce coût est certainement trop faible vu la quantité d'énergie nécessaire pour satelliser 1kg actuellement), ce coût est évidemment proportionnel à la force gravitationnelle de la Terre qui ne devrait pas baisser, par contre la technologie des navettes spatiales terrestres va largement évoluer dans les millénaires suivants pour baisser le coût du transport.

Vu de l'espace, l'océan Atlantique vaudrait au moins 334 mille milliards de milliards de dollars, c'est infiniment plus que la capitalisation de l'ensemble des produits financiers (estimation d'1,2 million de milliards de dollars en 2016).

En plus, cette estimation ne tient pas compte du coût du transport de la vie marine ! Un jour lointain viendra où les humains (ou plutôt leurs descendants) devront récupérer toute l'eau abritant la vie avant que la mort du soleil ne la fasse évaporer. Nous avons encore quelques centaines de millions d'années devant nous...

 v1.0(03/04/21),v1.1(05/04/21),v1.2(7/04/21),v1(29/08/21)