Blog Philippe Ortolan

La pollution

L'écologie est une question de survie pour la vie terrestre !

La pollution est l'un de principaux fléaux engendrés par l'activité humaine

Les humains transforment beaucoup de matières premières, malheureusement tout n'est pas recyclable technologiquement parlant, de même que le coût engendré par le zéro déchet reste difficile à accepter pour tout le monde.

Notre si belle planète continue de se salir à cause de l'espèce humaine et de son extension sans limite. Les plus de 7 milliards d'humains ont un impact négatif sur l'environnement, la cause est liée au mode de vie trop basé sur la consommation et donc trop pollueur.

Le zéro déchet progresse lentement dans sa popularité, mais il a un coût pas évident à supporter. Le recyclage est encore loin d'être suffisant pour stopper la pollution surtout dans les pays pauvres où souvent les pays riches se débarrassent de leurs déchets pour un recyclage polluant leur environnement. 

Sans préservation écologique de la Terre, pas de conquête spatiale !

Il faudra des millions d'années pour coloniser notre galaxie (plus de 100000 années-lumière de diamètre) vu les distances à parcourir et le temps nécessaire au développement d'implantations humaines. Même si les progrès de la technologie feront gagner aux vaisseaux spatiaux énormément de vitesse, la conquête spatiale se fera pas à pas vu notre longévité réduite et notre dépendance à la nourriture saine.

La Terre doit rester écologiquement la plus préservée possible tant que les humains ont besoin de ses ressources pour progresser dans l'espace et cela pendant au moins des dizaines de millions d'années. En tant que berceau de l'humanité, ses ressources serviront toujours à l'humanité même dans quelques millions d'années, la Terre deviendra un sanctuaire de la vie terrestre pour leur permettre de retrouver leurs origines jusqu'à ce qu'elle disparaisse suite à la mort du soleil.

Aujourd'hui, l'orbite terrestre est un dépotoir spatial

La pollution spatiale était loin d'être la priorité des années soixante, maintenant on commence à s'en préoccuper et c'est tant mieux.

Il reste beaucoup à faire...

 

Développer des moyens de lutte est coûteux mais nécessaire ?

Continuer les efforts en matière de réduction de la pollution générée (décharges à ciel ouvert ou sauvages, rejet des eaux usées dans traitement, pollution de l'air)

L'objectif zéro déchet reste primordial, il faudra encore des décennies ou même plusieurs siècles pour l'atteindre. Au fur et à mesure que la science avance, elle donnera à l'humanité plus de moyens pour le recyclage qui seront de plus en plus acceptables sur le plan financier.

Les humains continuent de rejeter (air,terre,mer) mais de moins en moins, cela va continuer encore des siècles surtout avec les pays pauvres qui n'ont pas les moyens de suivre les pays riches. Leur donner les moyens va coûter trop cher aux pays riches. Demander à la population des pays riches de payer des impôts pour les pays pauvres ne fonctionnera pas !

Faire payer les pays pauvres pour limiter leurs rejets pollués n'ira pas loin ! Ils n'ont pas les moyens et ces dépenses ne sont pas prioritaires, sans l'aide des pays riches cette situation ne peut évoluer favorablement. 

La prise de conscience existe et l'humanité avance dans la bonne direction mais pas assez rapidement par faute de moyens malgré une prise de conscience, le coût est tellement élevé sur le plan planétaire qu'il ralentit cette progression

Largement augmenter les moyens financiers de la dépollution par de nouvelles sources de financement

Il faut des moyens colossaux pour dépolluer la planète et éviter les rejets polluants, et les moyens actuels ne suffisent pas pour renverser la vapeur durablement. Sans impliquer directement les pays, l'ONU peut largement apporter son aide avec un système financier complémentaire (voir la page associée).

Changer le mode de consommation des sociétés actuelles pour réduire l'impact sur l'environnement

Laisser de côté la surconsommation pour se reconcentrer sur une consommation raisonnable et responsable donc moins polluante, ce serait la solution idéale mais qui prendra beaucoup de temps à se faire accepter par les populations mondiales. 

Maîtriser pacifiquement la surpopulation humaine pour qu'elle rejette moins de déchets 

Un sujet tabou, qu'il faut aborder dès à présent car cela prendra des siècles pour se mettre en place efficacement et sans conflits.

L'ONU peut mettre en commun des moyens mobiles de lutte

Des solutions coûteuses existent : créer des usines de dépollution transportables sur toute la planète, construire des cargos capables de dépolluer les mers et océans...

 

v1(11/10/19), v1.1(11/12/19),v1.2(8/1/20),v1.3(11/1/20),v1.4(15/1/20),v1.6(2/3/20),v1.7(10/3/20), v1.8(12/03/20),v1.9(3/9/21)