Comment l'humanité peut-elle survivre ?

Les fléaux qui menacent l'humanité et parfois même la vie terrestre !

Malheureusement, il y en a beaucoup et ils sont aussi terrifiants les uns que les autres !

  1. Le capitalisme financier, créateur d'inégalités croissantes et de risques systémiques : l'augmentation des inégalités génère des empires trop puissants au détriment des plus faibles. De plus des crises pouvent devenir hors de contrôle à cause de l'opacité du système financier international. L'effet domino des faillites bancaires peut largement impacter les ménages en provoquant des faillites personnelles.
  2. Le risque de pandémie à l'échelle planétaire existe encore et toujours : la grippe espagnole a fait au moins 50 millions de victimes à la fin de la première guerre mondiale. Rien n'indique que cela ne se reproduira plus malgré les progrès de la science qui permettent à l'humanité et aux animaux  de mieux résister.
  3. Les conflits pouvant générer des guerres mondiales avec l'utilisation d'armes de destruction massive : le jeu des alliances entre pays peut engendrer des conflits mondiaux meurtriers de plusieurs centaines de millions de morts à cause des armes nucléaires nombreuses et puissantes. Malheureusement, la vie terrestre dans son ensemble est largement menacée par ces armes qui s'attaquent à toutes les formes de vie.
  4. Le réchauffement climatique et ses conséquences catastrophiques : l'activité humaine contribue à l'augmenter, ses effets contribuent au dérèglement climatique (tempètes,inondations,sécheresses...) et à la fonte des glaces. L'élèvation du niveau des eaux menace les villes côtières dont l'inondation va provoquer la migration de centaines de millions d'habitants.
  5. La pollution générée par l'activité humaine est trop importante, elle détruit son habitat et celui des autres espèces vivantes : L'au, l'air et la terre sont pollués aux endroits où l'activité humaine réside. Même les océans peuvent charrier des déchets à plusieurs milliers de kms. Les décharges à ciel ouvert, les plans d'eau pollués sont encore trop nombreux. Souvent, le manque de moyens de traitement des déchets humains  surtout dans les pays pauvres par manque de moyens financiers. L'humanité est encore très loin du zéro déchet et du recyclage complet des produits de consommation.
  6. La surpopulation humaine qui génère une surconsommation des ressources naturelles : sans compter les conflits territoriaux entre les populations toujours plus nombreuses et la famine qui peut facilement s'installer à cause de la surconsommation qui empêche le renouvellement des ressources alimentaires. 
  7. L'évolution incontrôlée de la science : l'intelligence artificielle ne doit pas finir par contrôler l'intelligence humaine, les machines ne doivent pas décider du futur de l'humanité à sa place. 
  8. Les supervolcans peuvent menacer la vie sur Terre : le relachement de milliards de tonnes de poussière dans l'atmosphère menacerait la vie végétale et animale. Heuresement, ce phénomène d'éruption massive est très rare. Par contre les éruptions "normales", les tremblements de Terre, les stunamis sont plus courants mais moins destructeurs.
  9. La collision d'un gros astéroïde avec la Terre n'est pas impossible même si la probabilité est très faible : les dinosaures ont en fait les frais il y a 65 millions d'années. L'humanité est sans défense pour le moment.
  10. Le soleil est à considérer comme une menace à long terme qui détruira toute vie sur Terre : Son vieillissement détruira toute vie sur Terre dans quelques milliards d'années. On a le temps, mais ce ne sera pas de trop pour récupérer toutes les ressources naturelles avant leur destruction par le soleil... En attendant le rayonnement des éruptions solaires peut avoir des conséquences très facheuses, il faut arriver à s'en protéger.

Comment l'humanité et la vie terrestre peuvent survivre face à ces fléaux ?

Impossible n'est pas humain ! Encore faut-il avoir le temps d'agir !

En sortant progressivement du capitalisme financier pour un capitalisme responsable donc compatible avec la conquête de l'espace 

L'ONU a un grand rôle à jouer pour règlementer ce système devenu inégalitaire, opaque et générateur de risque systémique. Construire et développer un nouveau système financier en parallèle avec quelques innovations comme une nouvelle devise internationale et une bourse où le patrimoine naturel pourrait être côté.

En renforçant l'ONU pour augmenter ses capacités de contrôle de l'humanité et ainsi assurer sa prospérité 

Lui donner plus de pouvoir prendra du temps (des décennies certainement), elle devra contrôler militairement les armes de destruction massive (elles ne serviront qu'à protéger la Terre des astéroïdes), gérer l'économie mondiale en faisant aussi la promo d'un nouveau système financier (devise), maintenir la paix et la prospérité, maîtriser la conquête spatiale, maîtriser la surpopulation humaine, gérer les pandémies ...

En progressant face aux problèmes de santé des espèces vivantes par la coordination internationale des moyens et de la recherche

L'humanité a besoin d'anticiper pour endiguer les pandémies des espèces vivantes en les ralentissant au maximum, cela nécessite la production d'équipements de lutte (masque, savon pour les espèces qui peuvent les porter !) répartis sur tout le globe et en quantité suffisante pour être utilisés le plus rapidement possible. La coordination internationale de la recherche de vaccins est plus que nécessaire dans ce cas de pandémies où il est vital de pouvoir réagir instantanément.

Les recherches sur le patrimoine génétique doivent être encadrés par l'ONU, il s'agit de préserver ce patrimoine tout en permettant les mutations naturelles au cours de l'évolution y compris celles qui concerneraient les humains nés extraterrestres (colonies ou pays spatiaux). L'objectif est que tous les humains nés dans notre galaxie puissent toujours communiquer et se comprendre après quelques millions d'années d'évolution. La patrimoine génétique de l'humain terrestre doit servir de référence. 

En ralentissant le réchauffement climatique tout en anticipant les migrations climatiques et la construction de nouvelles villes en lieu sûr

Rendre l'activité humaine moins génératrice de gaz à effet de serre tout en préservant les entreprises et le pouvoir d'achat des ménages est extrèmement difficile à réaliser. Aller trop vite en besogne, c'est trop demander trop d'efforts aux ménages et aux entreprises qui vont provoquer une crise économique et sociale néfaste à la lutte contre ce fléau climatique.

Anticiper les grandes migrations climatiques est obligatoire pour éviter les conflits de territoire, c'est une sujet très épineux qui mettra beaucoup de temps à se traiter. La reconstruction des villes côtières de la planète dans des lieux sûr prendra des siècles et occupera des milliards d'individus, mais mieux vaut limiter au mieux le réchauffement pour réduire le volume des migrations et le coût de la reconstruction (plusieurs dizaines de milliers de milliards de dollars. 

Les endroits devenus inhabitables à cause du réchauffement climatique pourront servir de bases d'entrainement pour la conquête spatiale, les conditions de vie rencontrées dans ces endroits pourraient se rapprocher de celles que l'on retrouverait dans l'espace. Ces bases pourront évoluer en colonies humaines et animales de plusieurs millions d'individus.

En luttant contre la pollution et ses conséquences terribles pour la vie terrestre

L'impact est terrible sur la vie terrestre sous toutes ses formes, la prise de conscience avance mais n'est pas encore suffisante face au mode de vie idéal trop basé sur la société de consommation.

L'ONU peut coordonner tous les moyens de lutte contre la pollution en fonction des urgences. La coordination internationale est vitale pour dépolluer la planète. un pays qui n'a pas les moyens financiers et techniques de lutter va impacter négativement les efforts des autres. 

L'ONU peut coordonner les recherches scientifiques et le partage des technologies permettant de lutter plus efficacement. Beaucoup de pays dont les plus pauvres n'ont pas les moyens technologiques de lutter, la coordination internationale peut le leur fournir. 

Le financement ne doit pas pénaliser les plus pauvres par des taxes ou autres. Trouver d'autres sources de financement est vital (nouvelle devise internationale, cotation des patrimoine naturels...) pour améliorer l'efficacité.

La lutte contre la pollution servira à la conquête spatiale qui visera le zéro déchet, une question de survie des colonies spatiales qui pourront économiser leurs ressources en recyclant au maximum.

En luttant contre la surpopulation humaine et donc contre le gaspillage des ressources terrestres ! 

Un sujet complètement tabou que l'humanité devra bien aborder un jour et je l'espère le plus tôt possible ! Il faudra certainement des décennies avant de trouver des solutions humainement acceptables par toute la population humaine. 

La régulation pacifique de la population n'est pas pour demain, peut-être que le contrôle mondial des naissances pourrait devenir une solution acceptable en attendant mieux. Quant à la volonté naturelle d'augmenter l'espérance de vie sera-t-elle toujours pertinente ? A quoi sert de vouloir la prolonger si les actifs ont de plus en plus de mal à supporter le poids des inactifs âgés ? De beaux débats en perspectives !!

L'ONU devrait lancer ce sujet sans tarder !

En maîtrisant l'évolution de la science afin qu'elle ne devienne pas une menace pour l'humanité !

L'intelligence artificielle doit être au service des humains et pas le contraire. L'innovation doit s'arrêter avant que l'intelligence des robots ne vienne à égaler celle des humains en toutes circonstances. Le comportement des machines ne doit pas devenir entièrement autonome à l'image de celui des humains.

La science ne doit pas servir aux humains pour s'entretuer en développant des armes de plus en plus meurtrières. Ces armes doivent plutôt être au service de l'humanité en la protégeant des menaces extraterrestres.

Le partage des connaissances doit être développé pour mettre en commun tous les efforts de l'humanité sur des grands sujets comme la santé, l'écologie, la protection de la Terre vis à vis des agressions extérieures et la conquête spatiale.

Impossible de faire face efficacement aux supervolcans sur Terre, mieux vaut avoir eu le temps de développer la vie terrestre dans le système solaire ou dans la voie Lactée 

Une catastrophe majeure qui peut décimer une bonne partie de l'humanité y compris les espèces végétales et animales. Les milliards de tonnes de poussières relachées dans l'atmosphère auront un large impact catastrophique sur le climat et sur la vie.

Quelques endroits spécialement aménagés pour résister à ces conditions de vie catastrophiques pourraient sauver des millions d'êtres vivants menacés, mais ces endroits aussi bien répartis sur la Terre ne pourront sauver tous les espèces vivantes. N'oublions pas que sauver seulement l'espèce humaine ne suffit pas ! Elle doit pouvoir se nourrir !

En déviant les astéroïdes (ou en les détruisant), ils sont une menace très sérieuse mais peu fréquente (fin des dinosaures il y a 65 millions d'années)

Une bonne coordination internationale est nécessaire en matière d'armes de destruction massive et de technologie spatiale. Donner à l'ONU la capacité de centraliser toutes les actions et leur maitrise augmentera largement les chances de survie de l'humanité et d'une bonne part de la vie terrestre.

En fuyant face à la mort du soleil qui détruira toute vie sur Terre dans quelques milliards d'années ! 

On a le temps, mais ce sera long (plusieurs millions d'années) de démonter le berceau de la vie terrestre pour en récupérer le maximun et le recycler dans les implantations humaines de la Voie Lactée.

 

v1(29/2/20),v1.1(2/3/20),v1.2(13/3/20),v1.3(15/03/20)