Blog Philippe Ortolan

Ma vision de la survie de l'humanité

Une dizaine de fléaux menacent la vie sur Terre, mais rien n'est perdu d'avance !

Le risque de pandémie à l'échelle planétaire existe encore et toujours :

La grippe espagnole a fait au moins 50 millions de victimes à la fin de la première guerre mondiale. Rien n'indique que cela ne se reproduira plus malgré les progrès de la science qui permettent à l'humanité et aux animaux de mieux résister. Dernièrement, la pandémie COVID19 prouve que l'humanité manque encore d'efficacité dans sa lutte (trop de disparité lors du déploiement des vaccins).  

Les conflits pouvant générer des guerres mondiales avec l'utilisation d'armes de destruction massive

Les deux dernières guerres mondiales ont fait des dizaines de millions de morts. Malheureusement, elles peuvent se reproduire et seraient encore plus meurtrières à cause des armes nucléaires nombreuses et puissantes. L'impact de ces armes de destruction massive sur toutes les formes de vie serait catastrophique pendant des dizaines d'années...

Le réchauffement climatique et ses conséquences catastrophiques

L'activité humaine contribue à l'augmenter, ses effets contribuent au dérèglement climatique (tempêtes, inondations, sécheresses...) et à la fonte des glaces. L'élévation du niveau des eaux menace les villes côtières dont l'inondation va provoquer la migration de centaines de millions d'habitants.

La pollution générée par l'activité humaine est trop importante, elle détruit son habitat et celui des autres espèces vivantes 

L'eau, l'air et la terre sont pollués aux endroits où l'activité humaine est la plus intense. Même les océans peuvent charrier des déchets sur plusieurs milliers de kms. Souvent, le manque de moyens de traitement des déchets existe surtout dans les pays pauvres. L'humanité est encore très loin du zéro déchet et du recyclage complet des produits de consommation.

La surpopulation humaine qui génère une surconsommation des ressources naturelles

Sans compter les conflits territoriaux entre les populations toujours plus nombreuses et la famine qui peut facilement s'installer à cause de la surconsommation qui empêche le renouvellement des ressources alimentaires. 

Les supervolcans peuvent menacer la vie sur Terre 

Le relâchement de milliards de tonnes de poussière dans l'atmosphère menacerait la vie végétale et animale. Heureusement, ce phénomène d'éruption massive est très rare. Par contre les éruptions "normales", les tremblements de Terre, les tsunamis sont plus courants mais moins destructeurs.

La collision d'un gros astéroïde avec la Terre n'est pas impossible même si la probabilité est très faible 

Les dinosaures ont en fait les frais il y a 65 millions d'années. L'humanité est malheureusement sans défense pour le moment.

Le soleil est à considérer comme la menace ultime : 

Son vieillissement détruira la vie sur Terre dans quelques milliards d'années à cause de sa proximité. Mais notre planète deviendra inhabitable bien avant pour les espèces vivantes plus évoluées que les bactéries. On a le temps, mais ce ne sera pas de trop pour récupérer toutes les ressources naturelles (y compris les terres fertiles) et les formes de vie avant leur destruction... Bref la fin du monde existera malheureusement pour notre belle planète bleue.

La survie de l'humanité nécessite une prise de conscience que la Terre et l'ONU doivent gagner en importance ! 

D'abord, prendre conscience que la Terre a beaucoup plus de valeur que l'on ne le pense surtout vue de l'espace !

Tout est une question de point de vue... Quand on y habite dessus, on a du mal a prendre du recul, on ne l'apprécie pas alors que vue de l'espace, notre planète est un diamant car elle abrite la vie sous toutes ses formes. C'est très rare, on n'a toujours pas trouvé une planète équivalente avec une multitude de formes de vie. 

L'espèce vivante la plus intelligente sur Terre reste l'espèce humaine, elle seule peut organiser la préservation de la vie.

Les humains sont capables à la fois de détruire leur habitat et de le sauver, c'est ce qui les rend attachants, donc rien n'est perdu ni gagné d'avance. Mais en tant qu'espèce la plus intelligence, ils ont une grande responsabilité, la vie des autres espèces dépend d'eux en grande partie.

A qui appartient la Terre et ses richesses inestimables ? A l'ONU en toute logique !

C'est la seule organisation internationale capable de représenter l'humanité dans son ensemble et l'humanité est la seule espèce intelligente capable d'organiser la survie de la vie sur Terre. 

    

Mais qui va financer cette lutte ?

La lutte contre ces fléaux peut durer plusieurs millénaires et peut coûter des milliards de milliards de dollars ! Un nouveau système financier planétaire et complémentaire s'impose ! 

La population ne peut la financer complètement, ni les pays (même les plus riches) ! Le système financier mondial actuel est impuissant face aux dépenses monstrueuses à engager.

Il faudra mettre en place un système financier complémentaire géré cette fois-ci par l'ONU, il comprendrait : des emprunts supermassifs à la banque centrale de l'ONU, une nouvelle devise internationale, une bourse du patrimoine naturel (les océans, les mers, les montagnes...) dont la taxation sur les bénéfices participera au financement du fonctionnement de l'ONU et des pays concernés.

Ces emprunts gigantesques seront également garantis par les ressources exploitables de notre système solaire qui enrichira l'ONU dans les millénaires suivants. A elle de coordonner les efforts et d'assurer la grosse partie de ce financement dès qu'elle en aura les moyens. La vie sur Terre est un miracle, elle n'a pas de prix ! 

Malheureusement, le fléau du réchauffement climatique aux impacts catastrophiques n'attend pas, il est déjà d'actualité ! Le moment est venu d'activer rapidement la mise en oeuvre de très gros moyens pour lutter contre ce fléau

Ce fléau a des conséquences catastrophiques, il est temps que l’humanité commence à se préparer sérieusement dans plusieurs domaines : reconstruction des villes côtières, organisation des migrations climatiques, lutte contre la désertification, pompage des gaz à effets de serre...

Un gigantesque chantier planétaire de plusieurs millions de milliards de dollars qui durera même plusieurs siècles, l’humanité n’en a encore jamais connu d'une telle ampleur. Il va nécessiter une évolution des mentalités et de la technologie, l'espèce humaine est capable de s'en sortir, elle a toujours su s'adapter !

v1.2(14/07/21),v1.3(25/08/21),v1.4(3/9/21),v1.5(12/9/21)