Blog Philippe Ortolan

De nouvelles civilisations vont apparaître

La naissance de nouvelles espèces humaines et de civilisations au cours des millions d'années de conquête de la Voie Lactée !

L'immensité de la Voie Lactée et les différents environnements rencontrés obligeront l'humain à s'adapter d'où la naissance de nouvelles espèces dérivées de la nôtre au cours des millions d'années de conquête spatiale

Devant l'immensité de la Voie Lactée, l'Homme moderne s'adaptera aux différentes conditions de vie rencontrées lors de la colonisation de la Voie Lactée. Les distances énormes entre les régions de notre galaxie feront que ces espèces ne se rencontreront quasiment jamais. Elles évolueront en totale autonomie pour la plupart sauf au niveau des frontières de leur implantation ou le contact pourra s'établir plus souvent.

Une civilisation pourra accueillir plusieurs espèces humaines ! 

Une civilisation peut regrouper plusieurs espèces humaines contemporaines, ce n'est pas encore le cas sur Terre au début du 3ième millénaire. Mais certaines planètes habitées peuvent se situer à courte distance entre elles, une civilisation peut ainsi se retrouver sur plusieurs planètes.

Il n'existera pas de civilisation universelle, des centaines de civilisations humaines extraterrestres se développeront au fur et à mesure de la conquête !

L'existence de la diversité des civilisations sur Terre montre qu'une seule espèce humaine peut l'engendrer, il n'y a pas de raison que cela s'arrête avec un potentiel immense de planètes habitables dans notre galaxie, tout est une question de temps pour les découvrir et s'y développer en créant de nouvelles espèces et civilisations.

Ces civilisations auront leurs propres technologies adaptées à leur environnement !

Toutes les planètes habitables ne vont pas se ressembler, les conditions de vie devraient ainsi varier et la technologie avancera pour leur faciliter la vie. La gravité pourrait être différente obligeant ces civilisations à adapter leurs moyens de transport, idem pour le climat... Ces technologies seront partagées avec l'ONU pour en faire bénéficier d'autres, c'est du donnant-donnant.

La diversité des civilisations et des nouvelles espèces humaines augmente la capacité d'adaptation de l'humanité

La diversité des civilisations est un bien pour l'humanité qui augmente ainsi sa capacité d'adaptation à toutes les régions de la Voie Lactée, certaines civilisations s'adapteront mieux que d'autres en fonction de leur environnement spatial.

Des colonies devenues des pays extraterrestres autonomes pourront former une civilisation si elles partagent globalement le même mode de vie

Cela s'est déjà produit sur Terre !

En attendant, l'humanité a besoin de se préparer à la conquête spatiale

Pacifier l'humanité en attendant de pouvoir conquérir l'espace

Pas de conquête spatiale en période de conflits ou de guerres économiques vu les moyens à déployer pour conquérir l'espace

Logique, les conflits ou guerre économiques coûtent cher à l'humanité, les dépenses de conquête spatiale ne sont pas prioritaires pour les ménages et les pays. Elles passent bien après celles qui assurent la survie.

Pas de conquête sans prospérité ou croissance  

Financer la conquête spatiale ne peut se faire que si la croissance est là, les Etats ne peuvent justifier à leur population ces "investissements spatiaux" qui souvent ne peuvent rapporter dans l'immédiat.

Une situation conflictuelle sur Terre peut se propager dans l'espace et largement perturber la conquête spatiale

Du temps de la guerre froide, Américains et Russes oeuvraient chacun dans leur coin pour conquérir la Lune, il n'existait pas de coordination arrivée bien plus tard avec la station spatiale internationale qui a pu exister grâce à la fin de la guerre froide.

Lutter contre les fléaux qui menacent l'humanité en attendant de pouvoir féconder l'espace

Pas de conquête spatiale sans préservation de la vie sur Terre et cela pour une bonne raison, la conquête de la Voie Lactée prendra des millions d'années ! En attendant, la vie terrestre a besoin de la Terre pour survivre le temps que l'on puisse la semer sur d'autres planètes habitables. Quant à l'écologie extraterrestre, il ne faut pas refaire dans l'espace ce que l'on a fait sur Terre surtout au niveau de la pollution.

La conquête spatiale est l'affaire de tous !

Toutes les civilisations actuelles doivent pouvoir participer à la conquête spatiale, leur diversité permet à l'humanité d'augmenter sa capacité d'adaptation à tout type d'environnement. Ce n'est pas ce qu'il va manquer dans l'espace.

Le partage des connaissances scientifiques et de la technologie est vital pour pouvoir avancer dans le système solaire et encore plus dans la Voie Lactée

Ce n'est pas du tout répandu entre les pays ou les entreprises pour une question de compétition, chacun voulant la plus grosse part du gâteau. Ce comportement est valable sur Terre, mais dans l'immensité de la Voie Lactée, les humains sont tellement minuscules sur le plan technologique que faire du chacun pour soi ne leur permettra même pas de s'approcher du gâteau.

 

Promouvoir la conquête spatiale chez les jeunes

La science-fiction n'aide pas la population à se représenter les énormes défis technologiques à surmonter 

Un exemple, la Porte des étoiles de Stargate mettrait l'exoplanète Proxima B (4,2 années-lumière de la Terre) à quelques secondes seulement de notre planète alors qu'il faudrait environ 100000 ans pour y aller avec Apollo 11 ! Evidemment, les vaisseaux du futur iront forcément plus vite, mais jamais un humain né sur Terre ne foulera le sol de Proxima B.

Bref la science-fiction ne nous aide pas à être patient et persévérant sachant que la conquête du système solaire devrait prendre un (ou plusieurs millénaires) et plusieurs millions d'années pour la Voie Lactée.

Sensibiliser les jeunes à cette conquête leur permettra de sortir de la facilité de la science-fiction, sinon comment leur dire qu'ils ne fouleront jamais vivants le sol d'une exoplanète sans les décourager ? L'utilité d'une formation lors de leur scolarité reste à démontrer sachant qu'ils ne verront même jamais (ainsi que leurs enfants) la fin de la conquête du système solaire !

Quelques solutions existent !

La construction de parcs d'attraction comprenant des maquettes (grandeur nature) de stations, de vaisseaux spatiaux et de bases sur planète tellurique :  Ces parcs seraient répartis sur la planète, ils peuvent même se construire à côté d'autres parcs d'attraction pour bénéficier des certaines infrastructures.

Par contre, il faut vraiment faire la différence avec les vaisseaux, bases et stations de la science-fiction qui utilisent des technologies imaginaires.

Des sites WEB officiels gérés par l'ONU qui regroupent tout l'historique de la conquête spatiale y compris tous les nouveaux projets : 

Ces sites accessibles depuis tout point du globe (dans l'idéal) retraceraient les débuts de la conquête spatiale et les projets en cours qu'ils soient publics ou privés. Les internautes doivent pouvoir avoir une vision globale de toutes les opérations visant à conquérir le système solaire et au-delà.

L'accent sera mis sur tous les futurs projets "réalistes" de la conquête spatiale par opposition à la science-fiction qui écrase trop souvent les distances. Les internautes doivent pouvoir se faire une idée de l'état de la conquête spatiale en quelques minutes.

 

7 millions d'années d'évolution pour arriver à l'Homo sapiens, les espèces descendantes mettront aussi du temps à arriver

Toute l'évolution conduisant à la dernière espèce humaine (Homo sapiens) a pris au moins 7 millions d'années

L'espèce humaine de l'homme moderne n'est pas le résultat d'une évolution de quelques dizaines de milliers d'années mais de millions d'années si on remonte aux australopithèques, nos très lointains ancêtres qui vivaient il y a environ 7 millions d'années ! Ils ressemblaient davantage à des singes qu'à des hominidés qui sont apparus quelques millions d'années après. Homo habilis (entre 2,5 et 1,8 Ma), Homo ergaster (entre 2,2 et 1 Ma), Homo erectus (entre 1,9 Ma et 300 000 ans), leur cerveau commençait à se développer ainsi que leur bipédie les rendant encore plus performants.

Viens enfin l'Homo sapiens, il y a 200 000 ans qui est devenu l'espèce humaine la plus évoluée car disposant d'une capacité d'adaptation et d'une intelligence collective en progression constante.

Au début de ce troisième millénaire, l'espèce humaine ne comporte toujours qu'une seule espèce , l'homme moderne (Homo sapiens). Les différences génétiques au sein de cette espèce sont tellement minimes que l'on ne peut utiliser le terme "race" comme l'on pourrait le faire chez les animaux...

Il existe plusieurs articles intéressants à ce sujet : https://www.hominides.com/html/dossiers/race.php , https://www.lepoint.fr/science/nous-faisons-partie-d-une-seule-et-meme-race-humaine-06-01-2015-1894223_25.php

Des civilisations éteintes, transformées et récentes : leur diversité est un atout pour l'humanité

Beaucoup de civilisations se sont éteintes (Babylone, Égypte, Grecs, Crétois, Hittites, Perses, Mayas, Aztèques...) et d'autres (la Chine...) se sont transformées pour survivre. La civilisation occidentale est l'une des plus récentes et aussi l'une des plus influentes...

La diversité des civilisations actuelles est la preuve qu'il ne peut y avoir qu'une seule civilisation qui regrouperait l'humanité entière. Une sorte de civilisation universelle n'est pas adaptée aux différents modes de pensée, aux modes de vie et aux cultures. Cela revient à vouloir faire de l'humain un robot humanoïde beaucoup trop prévisible et donc vulnérable.

v1(6/05/19),v1.1(22/07/19),v1.2(30/11/19),v1.3(11/12/19),v1.4(9/1/20),v1.5(12/1/20),v1.6(15/1/20),v1.7(25/06/20),v1.8(9/8/21),v1.9(9/9/21)