Blog Philippe Ortolan

La base autonome pour planète tellurique

Quelques principes

Le type de planète va avoir un impact largement différent sur le design de la base

Le cas d'une exoplanète avec une atmosphère respirable par la vie terrestre (autrement dit une soeur de la Terre) n'existe malheureusement pas dans le système solaire, sinon le cas aurait été "open bar" avec un déploiement très rapide de la vie terrestre en extérieur.

Il faudra se contenter de planète partiellement habitable (comme Mars) qui nécessite une infrastructure de base adaptée au milieu ambiant pour rendre les conditions de vie acceptables dans la base. a l'extérieur, il faudra sortir couvert...

Une base sera le résultat de l'assemblage de modules livrés (en éléments) par des navettes depuis la station spatiale de proximité

Sa fonction principale est de reproduire l'activité d'une ville terrestre adaptée à l'exploitation des ressources locales de la planète. Les modules seront interconnectés et assureront des conditions de vie acceptables pour la vie terrestre dans un milieu hostile

Les principes sont quasiment les mêmes qu'une station spatiale autonome, la principale différence est au niveau du support des infrastructures 

Ici, elles ne flottent pas dans l'espace mais repose sur un sol solide, elles peuvent être largement plus étendues et spécialisées surtout pour l'exploitation  de ressources premières qui pourront circuler sur le sol sans avoir besoin du recours aux navettes spatiales comme pour les stations.

 

Les fonctions

La plupart des fonctions d'une station spatiale autonome pourraient être reprises dans une base autonome

Une ville peut être créée avec une superficie plus importante qu'au niveau des stations spatiales.

L'exploitation locale des ressources naturelles de la planète pourrait justifier des infrastructures plus importantes et spécialisées

Implanter une annexe de la base sur l'endroit même où se trouve ces ressources va faire gagner du temps et accélérer la transformation.

 

Sous contrôle de l'ONU

Eviter la concurrence stérile entre les pays et les intérêts privés voulant la conquérir ! L'ONU doit intervenir pour répartir les investissements et les objectifs internationaux

Le coût d'une telle base est déjà assez faramineux, inutile d'aller construire des installations qui feraient trop double emploi. Cela ralentirait l'innovation et son développement, mieux vaut agir de manière coordonnée pour perdre le moins de temps.

La tâche titanesque sera de faire travailler ensemble les puissances spatiales dont les intérêts politiques divergent souvent, chacune étant obsédée par l'image de sa propre conquête vis à vis de sa population. A cela se rajoute de puissants intérêts privés voulant leur part du gâteau, le tout formera un beau capharnaüm si personne ne se charge d'y mettre de l'ordre.

v1(28/12/19)