Blog Philippe Ortolan

Conquérir la Voie Lactée

La conquête du système solaire aura été un bon entrainement pour un formidable saut dans l'espace !

Le système solaire comme terrain d'entraînement

Les humains ne peuvent conquérir leur galaxie sans s'être entraînés avec le système solaire même s'il n'offre pas d'exoplanètes. Maîtriser largement l'autonomie des colonies est indispensable pour aller plus loin sachant que la distance avec la Terre augmentera pour devenir progressivement infranchissable à l'échelle humaine.

Une évolution de la refondation phase 2 de l'ONU pour passer à l'ONU galactique beaucoup plus puissant pour épauler les expéditions, protéger et contrôler les implantations humaines

La refondation phase 2 de l'ONU aura fait un sacré pas en avant avec le système solaire, tous les objets célestes conquis lui appartiendront d'office, le système de concessions se mettra véritablement en place et la bourse du patrimoine naturel s'enrichira du patrimoine du système solaire. L'ONU galactique reprendra ces principes.

L'ONU galactique aura affaire à de nouvelles espèces humaines et des civilisations descendantes de la nôtre

Le risque de conflits sera beaucoup plus grand, leur gestion s'annonce délicate !

 

Des millions d'années pour conquérir la Voie Lactée

La conquête de la Voie Lactée prendra des millions d'années, voire des dizaines pour atteindre sa périphérie

C'est énorme pour l'humanité qui verra l'arrivée de nouvelles espèces humaines s'adaptant à leur environnement, mais c'est peu à l'échelle de l'univers. C'est le prix à payer pour que le miracle de la vie terrestre puisse continuer sans être emprisonné sur Terre. 

Des millions de colonies voire de pays extraterrestres vont se développer tout en partageant leurs technologies, ce qui augmentera la vitesse d'expansion de l'humanité. Les vaisseaux du futur auront des performances qui n'auront rien à voir avec celle d'Apollo 11, tout en restant loin de celles venant de la science-fiction.

Une progression par expédition dans la Voie Lactée avec la création d'une colonie autonome à chaque expédition

Le cercle d'influence des humains dont le centre est la Terre (pour le moment) va s'agrandir étape par étape, une direction pourra être plus développée que d'autres, cela dépendra des ressources trouvées et des distances à parcourir. 

L'espérance de vie des humains limitera la durée de l'expédition : 20 ans de voyage, 20 ans pour tester l'implantation et 20 ans pour revenir au point de départ en cas d'échec, sinon un demi-millénaire pour se développer et préparer la création d'une nouvelle colonie avec les dernières avancées technologiques.

Personne ne doit naître et mourir de vieillesse lors du même voyage, chacun doit pouvoir connaitre au cours de sa vie au moins une station spatiale (ou une base). Un voyage trop long rendra fou les humains.

Les exoplanètes ou la quête du Graal ?

Les exoplanètes seront à portée dans quelques millions d'années si l’on n’en trouve pas de plus proches

La plus proche actuellement est Proxima B (4,2 années-lumière), si on prend Apollo 11 comme référence, il faudrait 100000 ans pour y aller depuis la Terre sans s'arrêter. Cela ferait 5000 étapes (20 ans de voyage maxi par étape) avec donc autant de colonies à développer (chacune mettant 5 siècles pour arriver à maturité avant de pouvoir en créer une autre par la construction de vaisseaux spatiaux plus modernes). Dans ces conditions, l'humanité mettrait environ 2,5 millions d'années pour atteindre Proxima B.

Les vaisseaux iront beaucoup plus vite en fin de parcours grâce aux avancées technologiques (transmises de colonies en colonies) permettant leur modernisation, l'humanité mettra moins de temps et les humains qui mettront le pied sur Proxima B ne seront pas de la même espèce que la nôtre (leur ancêtre). C'est la vie...

v1.1(16/07/21),v1.2(1/9/21),v1.3(12/9/21)