Philippe Ortolan

Maintenir la paix passe aussi par le contrôle des armes de destruction massive par l'ONU

Le constat de la dissuasion nucléaire

Une guerre entre deux pays possédant l'arme nucléaire risque de dégénérer en guerre mondiale par le jeu des alliances

C'est typiquement le cas entre la Russie et l'OTAN qui par exemple ne veut pas intervenir en Ukraine envahie par les Russes de peur que ce conflit dégénère en guerre mondiale avec utilisation du nucléaire.

Le danger vient d'une escalade non maitrisée et très rapide entre belligérants qui les pousserait à utiliser des armes nucléaires de plus en plus puissantes.

Un pays disposant de l'arme nucléaire peut-il tout se permettre vis à vis de ceux qui n'en ont pas ? 

On aurait tendance à le penser ! L'invasion de l'Ukraine par la Russie est un bon exemple car l'OTAN ne souhaite pas intervenir de peur de déclencher une 3ième guerre mondiale.

Cette situation est vraiment dangereuse, il ne reste que les sanctions économiques pour contraindre l'agresseur de stopper la guerre, cela peut prendre beaucoup de temps si ce pays est fort et relativement indépendant économiquement.

Cette situation pousse les pays ne possédant pas l'arme nucléaire à s'en doter pour se sentir mieux protégés, c'est dangereux de voir ces armes se répandre.

Ces armes nucléaires ne tuent pas que les humains, toute la vie est aussi concernée !

Cette situation est dangereuse pour l'humanité et pour la biodiversité car ces armes détruisent tout, la nature met des dizaines d'années à réoccuper un espace contaminé et les humains mettent encore plus de temps pour réoccuper le site.

Les armes nucléaires tactiques sont à considérer aussi comme des armes de destruction massive de la vie

Elles ne tuent pas que les humains, toute la vie se trouvant dans la zone impactée même réduite est détruite, voire contaminée. Cela correspond à la politique de la terre brulée. Cette zone ne sera pas utilisable pendant longtemps à cause de la radioactivité.

De plus, ces armes tactiques peuvent rapidement engendrer l'utilisation d'armes stratégiques plus puissantes si l'un des belligérants se retrouve le dos collé au mur avec ces armes tactiques destructrices, perdu pour perdu il peut décider d'employer ses armes stratégiques.

L'ONU n'est pas assez puissante militairement, pourtant elle seule pourrait intervenir pour repousser un pays agresseur sans risquer une extension en conflit nucléaire

Il est impossible de détruire l'ONU, ce serait s'en prendre à ses 200 pays membres environ. Malheureusement, les capacités militaires de l'ONU sont actuellement insuffisantes pour tenir un conflit, cela dit protéger les civils grâce aux casques bleus demandent moins d'efforts que faire la guerre.

En attendant, délimiter des zones démilitarisées et protégées par les soldats de l'ONU serait plus facilement envisageable sur le plan militaire. Par contre sur le plan politique, c'est une autre affaire car il faut modifier le fonctionnement de l'ONU.

 

Les enjeux de l'ONU pour le maintien de la paix mondiale

L'ONU devra assurer le rôle de gendarme du monde, c'est à dire de pouvoir intervenir n'importe où la paix est gravement menacée

Aujourd'hui, la dissuasion nucléaire protège les pays qui en sont dotés de leur invasion et de leur disparition ! Quid des autres pays ! Cette situation n'est pas pérenne pour l'humanité, le jeu des alliances pour se protéger peut mener à la guerre mondiale et nucléaire.

La dissuasion nucléaire n'a pas la même influence sur l'ONU que sur un pays agresseur, l'ONU ne peut être menacée car elle représente tous les pays qui ne peuvent être menacés en même temps.

Tout pays devra se sentir en sécurité grâce à la présence et à la puissance militaire de l'ONU  

Evidemment, chaque pays pourra se doter d'une force militaire conventionnelle, mais n'aura plus besoin de dissuasion nucléaire. L'ONU interviendra en cas d'agression menaçant l'existence de n'importe quel pays.

L'ONU devra rendre la dissuasion nucléaire caduque par sa présence militaire ! 

On doit arriver à remplacer toutes les armes de destruction massive par la présence de l'ONU sur tous les continents. Elle interviendra si nécessaire en  cas de conflit grave qui menacerait l'intégrité d'un pays et la survie de ses populations.

 

Comment l'ONU peut dans le futur maintenir la paix et éviter les guerres mondiales ?

En prennant progressivement le contrôle des armes de destruction massive par la négociation et l'appui de la population mondiale

Cela prendra beaucoup de temps, des décennies voire des siècles de négociation.

Plus facile à dire qu'à faire, espérons qu'un incident nucléaire avec de lourdes conséquences ne soit pas le passage obligé pour que l'humanité prenne conscience de l'inefficacité de cette stratégie de dissuasion. Pire encore serait une guerre nucléaire totale qui anéantirait une bonne partie de l'humanité et de la biodiversité terrestre.

Convaincre les populations est primordial pour pousser leurs dirigeants à accepter ce transfert de souveraineté sur ces armes, si la population a peur et donc ne le veut pas, ce ne sera pas possible...

En convertissant une partie des armes de destruction massive pour protéger la Terre des astéroïdes

Ce serait l'idéal à condition que leur efficacité soit prouvée, quitte à les adapter en conséquence. Plutôt que de menacer la vie, elles pourraient contribuer à la protéger des menaces extraterrestres représentées par les astéroïdes. 

A l'ONU d'organiser la protection de la planète avec ses armes de destruction massive qui seront réparties dans des pays stables.

L'ONU doit disposer d'une force militaire conventionnelle et suffisamment puissante pour faire réfléchir n'importe quel pays dans le monde

Le rôle de l'ONU n'est pas offensif mais plutôt défensif, ceci dit, l'organisation doit pouvoir s'interposer en cas de conflit qui pourrait dégénérer ou être trop meurtrier. La protection des populations et des territoires restent son objectif principal en évitant les guerres mondiales.

 

Quelle feuille de route pour l'ONU ?

 1 - Commencer par sensibiliser toutes les populations du globle à ce nouveau rôle de l'ONU

Indispensable pour inciter progressivement les dirigeants à passer la main à l'ONU sur l'arsenal nucléaire. Il ne faut pas tout révolutionner du jour au lendemain, cela prendra beaucoup du temps pour faire accepter aux populations disposant de la dissuasion nucléaire de s'en passer, elles vont se sentir en insécurité. 

2 - Augmenter progressivement la puissance militaire conventionnelle de l'ONU

Elle pourra autofinancer la formation d'une armée bien équipée et répartie sur toute la planète, son armée sera constituée de ressources militaires de différents pays membres dans un premier temps, puis l'ONU achètera progressivement son propre matériel militaire défensif et le répartira sur tous les continents en accord avec les pays hébergeurs. Le financement de l'achat de ces armes ne viendra pas des pays membres mais plutôt de la nouvelle banque centrale de l'ONU.

 

3 - Lancer le retrait progressif et équilibré des armes nucléaires tactiques et stratégiques

C'est peut-être le plus simple à obtenir pour les armes tactiques dans le sens où ces armes ne sont utilisables que sur les champs de bataille, on l'a bien réalisé pour les armes chimiques, c'est donc envisageable. L'ONU suivra le démantèlement de ces armes et en gardera toujours quelques-unes au cas où il faut vraiment les utiliser pour sauver l'humanité d'une guerre mondiale.

Cest déjà arrivé avec le traité de désarmement Start qui voulait réduire le parc des ogives nucléaires stratégiques à 1500 entre la Russie et les USA. Un bon chemin à suivre pour mener sans à-coups le retrait de toutes les armes nucléaires existantes 

4 - Améliorer et convertir certaines armes pour défendre la Terre des astéroïdes trop menaçants et destructeurs sous contrôle de l'ONU

Défendre la vie sur Terre et non pas l'exterminer sera la nouvelle fonction des armes de destruction massive.

v1(14/1/20),v1.1(29/02/20),v1.2(8/03/20),v1.3(1/09/21),v1.4(19/03/22),v1.5(21/04/22)