2 - La conquête de Mars

Quelques principes !

Un véritable terrain d'entrainement pour la conquête de planètes telluriques du système solaire et de la Voie Lactée

Après la Lune, sa proximité de la Terre fait que cette planète peut servir à tester les infrastructures extraterrestres les plus importantes jamais construites pour l'exploitation et la transformation de ses ressources naturelles ! Largement plus grande que la Lune, Mars pourra accueillir une base martienne internationale de grande envergure qui préfigurerait l'aménagement de planètes non habitables directement mais intéressantes pour leurs ressources.

Les infrastructures martiennes primaires : une station spatiale et une base à la surface 

La base exploitera et transformera les ressources naturelles de la planète rouge et la station spatiale permettra d'accueillir les cargos spatiaux pour le débarquement des éléments de construction, des marchandises et plus tard embarquera les produits martiens destinés au commerce spatial.

Les fonctionnalités des infrastructures martiennes peuvent reprendre globalement celles des infrastructures lunaires (station et base) avec plus de capacité

Dans l'évolution logique de la conquête spatiale, Mars suit la conquête de la Lune largement plus petite, on passe du satellite à une véritable planète. L'expérience de la Lune et de sa relation avec la Terre servira largement dans le design des infrastructures. La principale nouveauté sera l'utilisation d'un cargo spatial pour le transport lourd d'équipements entre la Terre et Mars.

L'aménagement d'une base et d'une station spatiale martiennes nécessite des outils conséquents

Au moins deux navettes martiennes pour relier la base à la station spatiale et un cargo spatial capable de transporter l'équivalent de 20 navettes spatiales pour le transport de marchandises entre Mars et la Terre. Ce n'est pas rien !

La conquête de Mars va coûter très cher !

Surtout au début du projet avant que les ressources naturelles et le tourisme ne commence à rapporter, quelques décennies risquent de s'écouler sans pouvoir équilibrer les comptes.

 

Comment s'y prendre ?

Une armée de robots préparera l'arrivée des humains sur Mars

Une armée de robots précédera l'arrivée des humains sur Mars et de leur matériel pour les aider à mieux la connaitre (surtout ses dangers). Cette phase a déjà commencé avec succès, il faut donc continuer...

Trois navettes spatiales (une terrestre et deux martiennes) seront construites 

Les pays maîtrisant la technologie et participants à la conquête spatiale seront chargées d'assembler ces trois navettes, la conception sera globalement identique grâce au partage du savoir et de la technologie. Tous leurs éléments seront standardisés et les navettes martiennes ressembleront à des navettes lunaires.

La navette terrestre servira à renforcer le parc des navettes terrestres, elle seront au nombre de quatre, ce n'est pas du superflu pour transporter les modules spatiaux destinés à la base martienne (et à sa station spatiale), sachant que ces navettes transportent également du matériel et des équipages pour la Lune.

En parallèle, les principaux modules seront construits sur Terre pour la station spatiale et la base martiennes

Ils pourront l'être par les pays choisis par l'ONU et pas seulement ceux qui produisent les navettes... Ceci dit, des intérêts privés pourront également le faire. La conception des modules imposera le respect des normes pour assurer la compatibilité entre eux et l'intégration dans la station spatiale (ou la base martienne). 

En parallèle, les modules du cargo spatial seront fabriqués sur Terre puis envoyés par les navettes terrestres sur la station spatiale terrestre pour son assemblage.

Le cargo de grande capacité est vital pour l'acheminement des modules de la station et de la base martiennes, les navettes n'ont pas la capacité de charge utile suffisante pour éviter de nombreux A/R entre la Terre et Mars.

Une fois le cargo opérationnel, il sera chargé depuis la station spatiale terrestre et effectuera son trajet vers Mars

Les navettes spatiales terrestres auront préalablement amener les modules (ou leurs éléments) à la base spatiale, le cargo convoiera également les deux navettes spatiales martiennes.

L'assemblage de la station spatiale martienne : une priorité avant de commencer à assembler la base sur le sol martien

La cargo restera sur place lors de l'assemblage des éléments principaux de la station, il servira de base arrière en cas de problème grave avec la construction de la station. Les navettes martiennes seront testées sur le trajet station - sol.

Une fois l'assemblage de la station terminée et validée, le cargo déchargera les modules de la base et repartira vers la Terre pour un prochain chargement

Il ne doit pas être immobilisé trop longtemps, sa fonction est de faire des A/R avec la station spatiale terrestre. Il embarquera du matériel pour compléter la station et la base martienne. Les navettes martienne pourront disposer de l'autonomie suffisante en cas de coup dur pour revenir vers la Terre. 

En parallèle débutera l'assemblage de la base martienne

Les navettes martiennes achemineront le matériel et l'équipage vers le sol martien pour assembler les modules de la base. La station servira de base arrière en cas de problème grave lors de la construction de la base et même après...

 

Sous le contrôle de l'ONU !

La planète rouge convoitée !

Des milliardaires (Elon Musk, Jeff Bezos...), des agences spatiales (NASA, ESA,Chine, Russie...) des pays les plus riches (ou précurseurs en conquête spatiale) veulent leur part du gâteau. Ces initiatives vont dans l'ordre de choses, après la Lune, Mars se trouve sur le chemin des conquérants de l'espace.

Saluons leur courage, car c'est la conquête la plus dangereuse et la plus chère de l'histoire de l'humanité.

La coordination des efforts entre tous les explorateurs est nécessaire pour gagner du temps et économiser des dizaines de milliards de dollars

Si la conquête de Mars devient une course à celui qui posera son pied le premier, ce sera loin d'être top malgré un exploit mondialement reconnu et le prestige qui en découle. Le chacun pour soi provoque beaucoup de redondance dans le matériel utilisé car il ne peut y avoir d'entraide de peur de faire gagner le concurrent. Ne reproduisons pas ce qui s'est passé pour la Lune, ce serait dommage à cause du coût largement plus élevé du mode concurrence. 

Le moment est venu d'impliquer davantage l'ONU dans ces aventures spatiales...

Mars comme tout élément provenant de la conquête spatiale appartiendra d'office à l'ONU qui assurera sa sécurité extérieure 

Les armes de destruction massive pour défendre la planète des astéroïdes resteront sous contrôle de l'ONU.

Les pionniers martiens formeront une colonie internationale pour éviter tout conflit territorial entre pays terrestres

Il y a déjà eu trop de conflits sur Terre pour des questions de territoires, la colonie martienne ne peut qu'être qu'internationale et obtiendra la concession à vie de la planète.

 

Evolution des infrastructures martiennes

L'évolution des infrastructures martiennes (station et base) se réalisera en partie grâce aux ressources naturelles locales

Elle doit pouvoir accueillir des dizaines de milliers d'humains et se développera progressivement, il est primordial d'apprendre à extraire et à transformer les matières premières pour bâtir du solide comme on le fait sur Terre. 

Dans le futur, on pourra même envisager avec les ressources de Mars la construction de modules spatiaux, de cargos, de navettes et de stations spatiales.

L'exploitation des ressources naturelles martiennes (transformation et commercialisation) sera une sacrée source de revenus pour les martiens

La planète rouge est suffisamment grande pour exploiter ses ressources (eau, minerais..), les transformer et les commercialiser et les commercialiser.

Mars deviendra également un point de ravitaillement des futures stations et vaisseaux spatiaux 

Conquérir le système solaire nécessite de disposer de points de ravitaillement pour les vaisseaux qui vont le sillonner, tous ne peuvent être en provenance de la Terre, les points de ravitaillement doivent pouvoir disposer de ressources exploitables (planètes, astéroïdes ou champs de météorites...) pour ravitailler, réparer et améliorer ces vaisseaux.

Progression largement envisageable de l'autonomie des infrastructures martiennes

L'exploitation et la transformation des ressources naturelles de Mars seront la clé de l'évolution de l'autonomie vis à vis de la Terre

Le tourisme martien se développera pour assurer une source importante de revenu

Mars n'est encore pas trop loin de la Terre, environ 250 jours de trajet actuellement. Les vaisseaux spatiaux du futur iront plus vite rendant plus accessible cette planète rouge, sa visite devrait avoir du succès auprès des Terriens.

Des objets fabriqués sur Mars pourront bien se vendre une fois arrivés sur Terre, ils ne seront pas à portée de toutes les bourses, mais leur prix diminuera en fonction du développement de la colonie martienne.

Au bout de quelques siècles d'existence, la colonie humaine martienne pourraient demander son indépendance et former un des premiers pays extraterrestres

Si elle a suffisamment d'autonomie, c'est tout à fait envisageable, charge à l'ONU de régler cette affaire délicate.

v1(18/09/19),v1.1(22/09/19),v1.2(06/10/19),v1.3(16/11/19),v1.4(19/11/19),v1.5(31/12/19)