1 - La conquête de la Lune

Quelques principes

La conquête de la Lune servira de premier terrain d'entrainement pour conquérir le système solaire

La prochaine étape sera Mars qui se situe largement plus loin de la Terre, il est vital de bien mettre au point les opérations depuis la Lune avant d'aller ailleurs.

De grosses économies grâce à la modularité et à la standardisation des équipements (les modules spatiaux seront compatibles : station spatiale terrienne, base lunaire et futur cargo spatial)

Les modules spatiaux seront utilisés surtout dès le début des opérations pour économiser et gagner du temps, puis les évolutions séparées de la station et de la base feront apparaître la spécialisation des modules. Pas besoin d'une station spatiale lunaire, celle de la Terre avec des évolutions suffira amplement.

La conquête de la Lune par un ensemble indissociable : navettes spatiales (terrestres et lunaires) + station spatiale terrienne + base lunaire

Marcher sur la Lune était déjà un grand pas pour l'humanité, il reste maintenant à l'aménager pour l'habiter de manière permanente. L'idée est de reproduire au mieux les conditions de la vie sur Terre, le tout sous forme d'une base lunaire qui offrirait la protection, l'alimentation et l'extraction des ressources minières de la Lune.

La conquête de la Lune passe aussi par la construction d'une station spatiale terrienne entre la Terre et la Lune 

Difficile de s'en passer , elle servira d'intermédiaire entre la Terre et la Lune pour le transport de marchandises et des éléments des modules à assembler sur la base ou sur la station. De plus, elle servira de base arrière en cas de problème grave sur la Lune.

L'utilisation de deux types de navettes spatiales (lunaires et terrestres) donnera plus de souplesse à la construction et à l'approvisionnement 

Finalement, un gain de temps appréciable car les navettes lunaires pourront transporter des charge entre la base et la station sans dépendre de la Terre

La stabilité de la Lune devra être respectée pour que son influence sur la Terre ne se modifie pas, de plus elle ne doit pas devenir une poubelle de l'espace

La lune a un impact sur la Terre à cause de sa gravité, les marées et le climat subissent une influence non négligeable. D'un autre côté, ne plus voir la lune (ou voir son aspect modifié) serait déstabilisant pour certaines espèces animales comme la notre.

 

Les fonctionnalités de la station spatiale et de la base lunaire

Les fonctionnalités de la base lunaire pourraient se développer progressivement et prendre la forme de modules compatibles (base et station) : 

  • Quelques serres abritant la végétation servant à nourrir les humains et les animaux d'élevage (qui naîtraient sur place)
  • Quelques élevages d'animaux destinés à l'alimentation des équipages.
  • Des quartiers d'habitation de design différent comme l'on pourrait trouver sur Terre avec des espaces loisirs et de restauration.
  • Des espaces de travail réservés aux scientifiques, au personnel de la base et aux entreprises aménagés comme sur Terre pour ne pas trop dépayser les personnes se trouvant en mission de courte durée.
  • Des espaces réservés aux touristes (hôtels, visites organisés des installations, déplacements en rover...), des courses de modules lunaires pourront être organisés
  • Un hôpital / maternité : capable d'offrir progressivement tous les soins que l'on trouve sur Terre.

  • Un observatoire : équipé de télescopes miniaturisés par rapport aux télescopes terrestres... Leur rôle est d'observer l'environnement de la station et de aussi de voir le plus loin possible pour mieux anticiper au cas où.

  • Des complexes industriels réservés à l'extraction et à la transformation de ressources naturelles lunaires pour alimenter la base et la construction de station et vaisseau spatial.
  • Des unités "galeries commerciales" : la société de consommation terrestre n'aura sa place dans la station, elle y sera beaucoup plus restreinte mais devra exister quand même.

  • Des unités de production d'objets célestes et lunaires destinés à être vendus sur Terre : des petits objets au début puis de plus en plus gros, on doit pouvoir jouer sur l'effet moindre de la gravité pour produire des objets non productibles sur Terre.

  • Des armes de destruction massives contrôlées par l'ONU , elle serviront à protéger la Lune et la Terre des astéroïdes dangereux.

Certaines fonctionnalités de la station spatiale peuvent paraître redondantes, mais pourtant elles sont primordiales pour la sécurité de l'équipage de la base lunaire

  • Des quartiers d'habitation de design différent comme l'on pourrait trouver sur Terre avec des espaces loisirs et de restauration, à l'identique des modules lunaires , ils pourront servir de base de repli.
  • Des espaces de travail réservés aux scientifiques, au personnel de la base et aux entreprises aménagés comme sur Terre pour ne pas trop dépayser les personnes se trouvant en mission de courte durée.
  • Des espaces réservés aux touristes (hôtels, visites organisés des installations, déplacements en modules lunaires...), des visites de la Lune pourront être organisées.
  • Des unités "galeries commerciales" : la société de consommation terrestre n'aura sa place dans la station, elle y sera beaucoup plus restreinte mais devra exister quand même.

  • Des unités de production d'objets célestes et lunaires destinés à être vendus sur Terre : des petits objets au début puis de plus en plus gros, on doit pouvoir jouer sur l'effet moindre de la gravité pour produire des objets non productibles sur Terre.

  • Des quais de transit de marchandises entre les navettes terrestres et les navettes lunaires, qui ne sont pas les mêmes, les contraintes étant différentes.

 

Par quoi commencer et comment s'y prendre ?

Une armée de robots préparera l'arrivée des humains sur la Lune

Une armée de robots précèdera l'arrivée des humains sur la Lune et de leur matériel pour les aider à mieux la connaitre et ses dangers. Cette phase a déjà commencé avec succès, il faut donc continuer...

Cinq navettes spatiales (trois terrestres et deux lunaires) seront construites sous contrôle de l'ONU 

Les pays maitrisant la technologie et participants à la conquête spatiale seront chargées d'assembler ces six navettes, la conception des navettes terrestres sera standardisée grâce au partage du savoir et de la technologie entre ces pays. Même principe pour les navettes lunaires qui n'auront pas à vaincre la gravité terrestre et l'échauffement d'une rentrée dans l'atmosphère.

En parallèle, les principaux modules seront construits pour la station spatiale et la base lunaire

Ils pourront l'être par les pays choisis par l'ONU et pas seulement ceux qui produisent les navettes... Ceci dit, des intérêts privés pourront également le faire. La conception des modules imposera le respect des normes pour assurer la compatibilité entre eux et l'intégration dans la station spatiale (ou la base lunaire). 

Assemblage de la station spatiale et des navettes lunaires dans l'espace avec l'aide des navettes terrestres 

La station spatiale sera assemblée dans l'espace avec l'aide des navettes terrestres qui réaliseront le tranport des éléments des modules. Les navettes lunaires seront assemblées au niveau de la station spatiale pendant que les navettes terrestres assurent les A/R avec la Terre pour transporter les éléments de leurs modules.

Assemblage de la base lunaire avec l'aide des navettes lunaires

Les navettes terrestres feront des A/R pour amener à la station les éléments des modules lunaires qui seront transportés par les navettes lunaires vers la future base. Des éléments plus gros, voire mêmes des modules pourront être convoyés vu que la gravité lunaire est largement moindre.

 

Sous le contrôle de l'ONU qui en sera le propriétaire officiel

Pour éviter la concurrence stérile entre les pays et les intérêts privés voulant la conquérir, l'ONU doit intervenir pour répartir les investissements et les objectifs nationaux

Le coût d'une telle base lunaire est déjà assez faramineux, inutile d'aller construire des installations qui feraient trop double emploi. Cela ralentirait l'innovation et son développement, mieux vaut agir de manière coordonnée pour perdre le moins de temps.

La tâche titanesque sera de faire travailler ensemble les puissances spatiales  dont les intérêts politiques divergent souvent, chacune étant obsédée par l'image de sa propre conquête vis à vis de sa population. A cela se rajoute les intérêts privés de quelques milliardaires voulant leur part du gâteau, le tout formera un beau capharnaüm si personne ne se charge d'y mettre de l'ordre.

La base lunaire sera internationale et gérée par des intérêts privés et publics, le tout sous le contrôle de l'ONU son propriétaire

Cette base appartient avant tout à l'humanité tout entière d'où son contrôle par l'ONU pour arbitrer les éventuels conflits entre intérêts privés ou nationaux.

La base pourra devenir un poste avancé de défense de la Terre et de la Lune vis à vis des astéroïdes

Des armes de destruction massive pourront être embarquées toujours sous le contrôle de l'ONU.

 

L'évolution des infrastructures (terrienne et lunaire)

Dans un deuxième temps, la station spatiale terrienne servira à construire le premier cargo spatial à destination de Mars

Ne pas avoir à tout remonter de la Terre pour assembler les vaisseaux spatiaux sera un des principaux objectifs pour limiter le coût d'assemblage. Le matériel venant de notre satellite naturel reviendra toujours moins cher en transport.

Ces infrastructures spatiales hébergeront les premiers humains nés puis morts de vieillesse dans l'espace et devraient voir apparaître les premières mutations génétiques

Un étape très importante sur la plan de l'adaptation des humains à l'espace et humainement extrèmement difficile à vivre car jamais vécue, ces humains pourront visiter la Lune et la Terre, mais leur principale résidence restera toujours cette station spatiale ou la base lunaire. Ils seront les premiers spécimens humains extraterrestres, les enseignements que l'on pourra en tirer seront précieux pour adapter le cadre de vie des humains dans l'espace.

Elle devrait voir les premières mutations génétiques relatives à l'adaptation de l'humain à ses nouvelles conditions de vie, ces mutations seront intéressantes à surveiller, il ne faudrait pas qu'elles diminuent ses capacités.

Un des objectifs principaux sera d'améliorer l'autonomie de la station spatiale terrienne et de la base lunaire

Dans un souci d'économie des trajets (Terre - station) très coûteux en énergie, l'amélioration de l'autonomie servira également d'expérience pour les stations et bases situées plus loin dans le système solaire.

Puis une évolution permanente de la station terrienne (plateforme de commerce spatial avec un port pour les cargos) et de la base lunaire (extraction et transformation des ressources naturelles lunaires)

 La station évoluera pour offrir de nouvelles fonctions (ravitailler les cargos spatiaux, devenir une plateforme du commerce spatial...) Idem pour la base lunaire qui pourra évoluer vers l'exploitation de ressources naturelles lunaires.

v1(18/09/19),v1.1(22/09/19),v1.2(06/10/19),v1.3(16/11/19), v1.4(29/12/19), v1.5(31/12/19)