Comment conquérir la Voie Lactée

Quelques principes

Lancer une expédition dépend principalement de l'espérance de vie humaine (sur une base de 80 ans), de l'autonomie et de la performance des vaisseaux spatiaux..

Par saut de puce des humains à l'échelle de la Voie Lactée, avec une longue consolidation de chaque étape pour disposer des ressources nécessaires pour progresser vers la suivante. Franchir une étape, c'est toujours procéder avec méthode car notre espérance de vie et notre technologie même améliorées resteront limitées vu les distances à surmonter surtout en milieu hostile.

Avec une autonomie d'environ 60 ans en vivres, le trajet d'un étape peut durer environ 20 ans, les 20 années suivantes pour réaliser l'implantation de la colonie et le restant (les 20 dernières années de vivres) pour le retour si échec d'implantation

L'expédition aura 20 ans pour réaliser l'implantation après le trajet, en cas d'échec, elle pourra retourner d'où elle vient, il se sera écoulé environ 60 ans, juste assez de vivres pour revenir si la population n'a pas trop augmenté.

Trois générations vont coexister durant ce long trajet :

  • Celle qui naîtra durant le voyage et qui recevra une éducation,
  • Celle qui embarquera à 20 ans avec toutes sortes de compétences mais sans expérience probante, elle fera fonctionner le vaisseau et se préparera à construire la colonie à l'arrivée (20 ans plus tard).
  • Enfin la génération des seniors qui embarquera à partir de 40 ans et aura la responsabilité de l'expédition (y compris le début de l'implantation).

Impossible de tout faire depuis la Terre, les humains n'ont pas la rapidité et l'autonomie suffisantes pour se déplacer comme dans la science-fiction

Impossible de tout faire depuis la Terre, d'ailleurs le Système solaire n'est pas au centre de notre galaxie qui se trouve à 27000 années-lumières. Même en se déplaçant à la vitesse de la lumière, les 100000 années-lumières ( au moins) de diamètre de la Voie Lactée rendent impossible toute exploration à l'échelle humaine.

Tant que l'on ne dispose pas de la Porte des étoiles, impossible d'avoir accès à chaque exoplanète de notre galaxie depuis la Terre.

Devant l'immensité de notre galaxie, il ne faut pas vouloir atteindre les exoplanètes sans faire les étapes nécessaires !

Ce serait de mettre en péril l'expédition si l'on n'a pas l'autonomie nécessaire pour y arriver. Ce cas peut se produire en voulant atteindre une exoplanète qui représente le Graal de toute expédition spatiale humaine car elle est sensée ressembler à la Terre. C'est tellement séduisant que l'on peut oublier l'autonomie nécessaire et mourir de faim avant d'arriver à destination.

Se focaliser sur les exoplanètes n'est pas une bonne idée si elles sont trop loin, mieux vaut se focaliser sur les conditions de vie des colonies à créer 

Une étape (ou une expédition) est sans retour sauf échec ! 

Ceux qui partiront et qui réussiront à s'implanter ne reviendront jamais, c'est la contrainte principale de ce type d'expédition. Bien évidemment il resteront en contact avec leur famille restée au point de départ.

Les colonies ne doivent pas être trop proches les unes des autres pour éviter les conflits territoriaux, elles pourront acquérir leur indépendance pour former des pays extraterrestres

Elle ont besoin de suffisamment d'espace entre elles pour ne pas se marcher sur les pieds quant elles vont rechercher des ressources naturelles locales.

Elles pourront acquérir leur indépendance et même se regrouper pour améliorer leur autonomie. La formation de pays extraterrestres ne doit pas faire peur, elle fait partie de l'évolution naturelle.

Les humains ne doivent pas naître et mourir de vieillesse durant le même trajet, ce serait trop dangereux pour leur santé mentale

Il n'est pas concevable de passer son temps à voyager, ni de laisser la destinée des humains à la merci de robots qui ne seraient réagir correctement en cas d'imprévus. L'humain doit avoir la possibilité de construire un nouvel environnement ou avoir eu pas mal de vécu avant de se lancer dans un trajet dont il ne verra pas la fin.

 

Préalable : la conquête du système solaire

La conquète du système solaire pendant un millénaire aura fait faire à l'humanité un sacré bond en avant technologique qui donnera du crédit à la conquête de la Voie Lactée

L'autonomie des vaisseaux spatiaux et leur performance auront sacrément progressé sans pour autant atteindre celles de la science-fiction, il ne faut pas trop rêver. L'exploitation des ressources naturelles des planêtes telluriques et gazeuses devraient avoir suffisamment évolué pour être capable d'extraire la même chose de planêtes situées hors système solaire.

Depuis la périphérie du système solaire, rechercher dans toutes les directions des lieux d'implantation de colonie humaine situés à un voyage de 20 années maximum

D'abord observer l'espace tout autour du système solaire pour chercher des environnements propice à la creation d'une colonie humaine situé à environ 20 ans de trajet du point de départ. La future colonie humaine doit pourvoir être entièrement autonome vis à vis de la Terre, il faut donc trouver sur place toutes les ressources naturelles nécessaires au développement de la vie terrestre

Passer à la conquête de la Voie Lactée nécessite une longue préparation des vaisseaux spatiaux depuis les stations spatiales de la périphérie du système solaire avec l'aide évidente de la Terre pour le premier départ

Il s'agit d'armer les vaisseaux spatiaux des expéditions, les 60 ans d'autonomie ne sera pas de trop même si les humains ne migreront pas à l'aveugle dans un environnement hostile : des observations à distance, des sondes et des vaisseaux éclaireurs les précèderont sur le lieu choisi. 

 

 

On procède étape par étape en créant une colonie autonome par étape

La colonie doit arriver à maturité avant de penser à la prochaine étape : un demi-millénaire au moins de développement lui donnera les ressources matérielles et humaines pour former une nouvelle colonie

Il faudra du temps avant qu'une colonie soit en possibilité d'exploiter toutes les ressources locales et d'être capable de fournir de nouveaux vaisseaux encore plus évolués. Laisser du temps au temps est la bonne méthode pour ne pas anticiper le départ d'une partie de la colonie pour la prochaine étape.

Début de l'étape : la colonie choisira un nouvel emplacement pour une nouvelle colonie

Grâce à ses observations depuis ses télescopes et son expérience, elle choisira un nouvel emplacement susceptible de fournir assez de ressources naturelles pour la création d'une nouvelle colonie.

La colonie enverra des sondes pour analyser l'endroit choisi, elles communiqueront des informations précieuses une fois arrivées

Ces sondes sont très importantes pour valider la capacité de développement de la colonie, il ne peut y avoir de départ sans leurs résultats d'analyse des ressources naturelles disponibles

Départ des vaisseaux explorateurs (un cargo et des navettes plus rapides ), le trajet durera environ 20 ans

Les navettes arrivera sur place avant le gros de l'expédition, elles préparera le terrain en définissant l'emplacement de la station spatiale avec précision.

Arrivée des vaisseaux sur place, construction de la station spatiale et de ses dépendances, 20 ans pour le faire et arriver à une autonomie efficace

L'objectif est d'arriver à une autonomie la plus efficace pour ne pas dépendre de la colonie d'origine, pendant ce temps le cargo reste sur place et décharge les modules spatiaux tout en assurant le repli des équipages de la station en cas de problème. Les environs seront explorés et exploités à l'aide des navettes embarquées.

Validation de la viabilité de la colonie au bout de 15 ans d'existence

La colonie n'est pas suffisamment viable, le cargo est préparé pour son retour à la colonie d'origine

Une hypothèse lourde de conséquence sur le moral des pionniers mais qui est préférable à la mort de faim (ou autres).Il reste 20 ans de nourriture pour assurer le retour...

La colonie est viable et peut donc se développer normalement en toute autonomie pendant un demi-millénaire

Son autonomie est sur la bonne voie grâce à ses ressources naturelles locales même si l'endroit est hostile (situées sur des planètes telluriques, gazeuses..), elle prend la décision de continuer à se développer dans le respect de ses ressources.

Développement de la colonie pendant un demi-millénaire et construction de nouveaux vaisseaux spatiaux pour l'étendre localement et préparer une nouvelle étape de 20 ans

Dont la préparation du cargo et de ses navettes pour franchir une nouvelle étape en créant une nouvelle colonie lointaine. Les transferts de technologie entre colonies, système solaire et la Terre permettront de faire évoluer la technologie pour renforcer la performance des vaisseaux et l'autonomie des colonies.

 

Sous le contrôle de l'ONU galactique

L'ONU préservera toujours l'intérêt commun de l'humanité

L'ONU sera toujours au côté de l'intérêt commun de l'humanité même avec des colonies distantes et de nouvelles espèces humaines qui devraient apparaître pour mieux s'adapter à leur environnement. Elle participera à la résolution de conflits de territoire et assurera la défense extérieure des colonies.

Les colonies (ou même un regroupement de colonies) pourront demander leur indépendance et former de nouveaux pays extraterrestres sous contrôle de l'ONU

Cette opération ne pourra se réaliser par la force , L'ONU interviendra pour mettre d'accord tous les acteurs et en oeuvre des traités d'échanges commerciaux privilégiés avec la colonie d'origine.

La création d'empire galactique sera interdit par l'ONU pour préserver la sécurité des autres pays (ou colonies)

Pas besoin de faire un dessin ! 

v1(7/09/19),v1.1(15/09/19),v1.2(18/09/19),v1.3(3/01/20),v1.4(15/1/20)