Les missions de l'ONU refondée

Renforcer financièrement les missions déjà existantes de l'ONU.

Le maintien de la paix restera toujours son objectif premier, avec l'aide humanitaire. L'ONU a été créée en 1945 pour cela. 

Prendre progressivement le contrôle des armes de destruction massive, cela évitera les conflits destructeurs non seulement pour l'espèce humaine mais aussi pour toutes les autres. Cela durera des décennies avant que les pays possesseurs de ces armes acceptent de basculer leur contrôle à l'ONU. Ces armes seront recyclées pour protéger la Terre des astéroïdes.

Gérer sa nouvelle source indépendante de financement : la banque centrale et la monnaie onusiennes

Ce système permettrait  à l'ONU d'emprunter massivement sur des millénaires à sa propre banque centrale pour financer les grands travaux. Le remboursement se ferait surtout dès l'exploitation des richesses de notre système solaire. 

Prendre le contrôle de la lutte contre les fléaux qui menacent l'humanité et la vie sur Terre à partir du moment où ils sont financés principalement par l'ONU.

Ce sont des fléaux planétaires, charge à l'ONU de les gérer pour mieux coordonner les efforts entre les pays. Le succès ne peut venir sans ce leadership. 

Gérer le lancement d'un capitalisme "spatial" compatible avec la conquête de l'espace.

Le capitalisme spatial, l'actuel ne peut faire face aux besoins financiers colossaux pour faire face aux fléaux tels que le réchauffement climatique. De plus il n'est pas fiable, la crise financière de 2008 le démontre. Gérer les richesses de l'espace avec le capitalisme financier actuel serait une catastrophe Mieux vaut l'épauler avec un nouveau système financier calibré pour la conquête spatiale.

Promouvoir et contrôler le partage des connaissances.

Entre les pays et leurs populations, le progrès doit être au service de l'humanité tout entière à condition que la paix et la prospérité soient respectées, les machines ne doivent pas mettre les humains au chômage et devenir trop intelligentes.

Contrôler l'évolution biologique de l'espèce humaine et des autres espèces vivantes pour préserver la biodiversité terrestre.

On a le droit de faire des expériences et de se tromper mais il ne faut pas que les conséquences soient nuisibles, il faut donc pouvoir revenir en arrière tout en apprenant des échecs. Il faut absolument préserver la biodiversité, même la diversité des civilisations humaines car l'espèce dispose d'une meilleure agilité/adaptation face aux évolutions de l'environnement.

Contrôler la surpopulation humaine et des autres espèces vivantes.

Le plus dur sera de gérer une autorégulation pacifique de la population humaine; cela semble impossible aujourd'hui mais pourquoi pas dans les siècles à venir. Il est temps de commencer à traiter ce sujet car les ressources de notre planète ne sont pas inépuisables. Quant aux autres espèces animales, cela posera moins de problèmes que la nôtre.

Gérer la conquête spatiale pour éviter les conflits liés aux territoires entre les implantations humaines indépendantes ou pas.

Elle assurera la survie de la vie terrienne en cas de catastrophes planétaires y compris la fin de la Terre. L'espèce humaine est une espèce exploratrice de son environnement, c'est dans sa nature. Sa prospérité passe également par ne nouveaux terrains de jeux spatiaux qui faudra gérer sous forme de concessions attribuées aux pays.

L'ONU atteindra son apogée dans l'espace, c'est à dire dans la Voie Lactée où les colonies et pays indépendants auront besoin de ses services pour assurer la paix et la prospérité dans les territoires occupés par les espèces humaines. Aujourd'hui est la préhistoire de cette organisation qui est sensée évoluer tout au long des millions d'années de conquête spatiale.

v1(25/08/19),v1.1(01/09/19), v1.2(19/11/19), v1.3(6/1/20),v1.4(8/1/20),v1.5(14/1/20),v1.6(29/02/20),v1.7(8/3/20),v1.8(6/5/21),v1.9(30/08/21),v2.0(26/06/22),v2.1(17/07/22),v2.2(21/07/22),v2.3(17/08/22),v2.4(09/09/22), v2.5(16/10/22),v2.6(1/11/22),v2.7(10/11/22)