Les emprunts supermassifs de l'ONU

L'utilité des emprunts supermassifs de l'ONU

Pour l'avenir de l'humanité (et de la vie) sur Terre et dans l'espace, l'ONU sera capable d'emprunter des sommes gigantesques (millions de milliards en monnaie onusienne (équivalent dollar)) à sa propre banque centrale sur plusieurs siècles 

Préserver la vie et son habitat coûtera excessivement cher à l'humanité, elle seule peut le faire, aucune autre espèce vivante n'a les mêmes capacités et dépend purement des conditions de vie imposées par le climat. L'humanité est seule et restera seule pendant longtemps... Charge à elle de ne pas attendre et d'avancer le plus rapidement possible, le réchauffement climatique lui n'attendra pas !

L'ONU refondée devient propriétaire de toutes les conquêtes spatiales et allouent des concessions aux pays souhaitent exploiter les ressources pour éviter les conflits territoriaux. Cela rend l'ONU crédible pour emprunter largement et durablement.

Le remboursement ne posera pas de problème, il faudrait simplement que les sommes empruntées ne dépasse pas la valeur du patrimoine naturel du système solaire (sachant que la vie est inestimable car unique à ce stade dans notre système solaire)

La vie étant inestimable (surtout pour les espèces douées de conscience comme l'espèce humaine), cela donne beaucoup de la valeur à l'habitat

Tant que l'humanité ne sort pas trop du système solaire, le patrimoine naturel sera préservé logiquement. Cela ne posera pas trop de problèmes, on y trouve suffisamment de richesses pour financer la survie de la vie pendant des millions d'années en les économisant.

Pour les espèces humaines s'implantant dans la galaxie, elles auront un autre regard sur le système solaire parce qu'elles n'y habiteront pas et qu'elles ne pourront pas toutes l'atteindre selon les distances. Rien n'empêche le commerce physique d'exister avec les implantations humaines proches.

De toute façon, le berceau de la vie suscitera toujours un intérêt historique et symbolique pour nos descendants extraterrestressurtout pour ceux qui resteront proches du système solaire, obtenir quelques reliques terriennes pour leurs musées aura toujours beaucoup de valeur. 

Il faudra attendre le grand déménagement de la vie et de son habitat avant que la Terre ne deviennent plus habitable pour susciter le dernier intérêt pour notre planète natale.

Les travaux pharaoniques et leur financement par ces emprunts seront décidés par l'assemblée générale de l'ONU pour être crédibles sur le plan planétaire

Ce sont des travaux très importants et très longs sur plusieurs continents, ils seront gérés conjointement par l'ONU et les pays concernés. Ce sera difficile de derminer de quoi a besoin réellement un pays. La tentation sera grande de profiter des largesses de l'ONU pour financer des opérations n'ayant rien à voir avec la survie de la vie sur Terre.

Les limites

L'ONU ne fait pas de "l'hélicoptère monétaire" et n'a pas vocation à faire des chèques en blanc, tout doit se justifier même pour sauver l'humanité !

L'ONU ne pourra faire de chèque en blanc, il faudra des négociations pour délimiter le cadre des travaux, leur contrôle budgétaire et leur feuille de route. Les pays dont les négociations auront échoués ne bénéficieront pas du financement par l'ONU, l'ONU n'a pas vocation à imposer aux pays ces travaux, ce serait contre-productif.

L'ONU n'a pas vocation à créer un empire avec ces moyens gigantesques qui serait contrôlé par un seul humain (comme un empereur), les résolutions se prennent toujours en assemblée générale

Il ne s'agit pas de contrôler la planète comme le ferait un empereur ou un pays, ce serait aller vers des conflits armés qui feraient perdre du temps à l'humanité et annulerait une bonne partie de ses efforts en matière de préservation.

v1.6(14/1/20),v1.7(29/02/20),v1.8(2/3/20), v1.9(20/05/20), v2.0(03/04/21), v2.1(29/08/21), v2.2(20/11/21),v2.3(20/07/22),v2.4(31/10/22)