Facebook

Vouloir concurrencer Facebook, est-ce réaliste ?

Concurrencer un GAFA, mythe ou réalité ?

Une startup déstabilisant un géant du numérique dans son propre secteur, mythe ou réalité ? Pour le moment, c'est plutôt un mythe ! Une startup empruntant le chemin classique de la croissance a trop peu de chance d'arriver à une taille ssuffisante pour représenter une réelle menace, elle sera au mieux rachetée ou concurrencé par le géant grâce à son énorme capacité d'iinvestissement. Aucune startup n'a réussi ce challenge, mais rien n'est impossible pour un génie du calibre des créateurs des GAFA comme Marc Zuckerberg ou Steve Job ! Mais combien de temps faudra-t-il attendre encore ?

Une multitude de petites innovations pour palier l'absence d'un génie capable de révolutionner ?

C'est une solution qui me semble disposer d'un potentiel intéressant, sortir de l'ornière sans trop s'en éloigner (pour susciter suffisamment d'intérêt vis à vis des clients et des investisseurs) est à essayer. Elle consiste surtout en une multitude d'innovations dans tous les domaines de la startup (marketing, fonctionnalités produit, relation clientèle, technologie, environnement...). Mais sa principale difficulté est de réunir une équipe d'associés capable de produire ces petites innovations.

La startup doit-elle faire de la politique pour exister face à un GAFA ?

Certainement, il faut un environnement propice à son développement à l'abri des tentacules du GAFA qu'elle menace. Quelques pays comme la Russie et la Chine protège leurs propes marchés pour favoriser leurs champions nationaux. Mais cette méthode n'est pas forcement bonne à l'international. Par contre le pouvoir politique peut faciliter la création de startups et même d'écosystèmes particuliers en fonction de l'enjeu. Les alliances internationales sont tout aussi possibles comme la création de consortiums européens comme celui d'Airbus, un véritable succès face au géant américain Boeing.

Quid de mon projet RESUNI , un réseau social universel capable de concurrencer Facebook, Twitter et Snapchat ?

Ce projet "fou" évolue plutôt dans le contexte des startups qui lanceraient de multiples petites innovations dans tous les domaines pour se démarquer d'un GAFA : création d'un consortium de startups européennes, création d'un écosystème européen de startups, chasse en meute de parts de march, régroupement des services en un seul réseau universel... L'équipe dirigeante de la startup française (qui va initialiser le consortium) va être très difficle à monter, les profils candidats devront montrer de la créativité chacun dans leur domaine et du charisme pour convaincre les clients et les investisseurs.

Evidemment, le projet RESUNI nécessite le concours des autorités des pays européens et de l'UE pour démarrer concrètement

A partir du moment où l'on parle de consortium de startups européennes, cette nouveauté implique l'intervention des autorités compétentes pour initialiser un écosystème de startups au niveau européen. Une étape également très difficile à franchir car tout est à construire.

En attendant, le développement du prototype (MVP) du RESUNI se poursuit, il servira à la startup française du consortium !

Très important de pouvoir matérialiser ses principales fonctionnalités (dans le mesure du possible), cela permettra d'avoir un premier retour d'expérience avec un panel d'utilisateurs sélectionnés. Ce prototype n'avance pas aussi vite que je voudrais avec un financement léger du style "love money", mais cette expérience du développement WEB fullstack me servira plus tard pour son évolution. 

Bref, les contraintes de démarrage du RESUNI sont extrèmement fortes, aujourd'hui il est encore du domaine de la science-fiction, alors vivement demain ! L'aventure continue...