New orleans 81669 1920

S’adapter au réchauffement climatique : par les futures "villes amovibles" et rendre habitable des zones inhabitables grâce à la technologie !

Arriver à contrôler le climat de n’importe quel endroit sur Terre n’est pas pour demain, il faudra certainement beaucoup de temps (milliers, dizaines, centaines de milliers d’années ou plus ?) et d’efforts colossaux de l’espèce humaine pour y parvenir.

Attendre qu’une région redevienne habitable grâce à un changement naturel de climat ? Trop long à l’échelle humaine et trop aléatoire !

Le climat a connu une succession de période glaciaires et interglaciaires, leur durée se mesure en dizaines de milliers années, l’Europe peut connaitre aussi bien connaitre des glaciers que des déserts, on ne peut faire confiance au climat sur la durée.

L’humanité aurait largement le temps de disparaitre si elle ne s’y adapte pas !  Sans oublier que l’espèce humaine n’est pas la seule à devoir s’adapter ! Beaucoup d’espèces animales ou végétales sont indispensables à la prospérité humaine.

La sédentarité, c’est terminé ! Repenser les villes de demain sous forme d’infrastructures amovibles donc capables d’être déplacées pour s’adapter aux variations du climat

L’idéal serait d’éviter d’avoir à tout reconstruire ailleurs suite aux conséquences désastreuses d’une variation du climat. Aujourd’hui, une ville comme New-York finira au fond de l’eau dans quelques siècles avec le réchauffement climatique, impossible de déplacer ses infrastructures qui sont figées définitivement.

Le coût de sa totale reconstruction sera prohibitif alors qu’une métropole aux infrastructures amovibles peut les réutiliser ailleurs, cela réduit fortement le coût et les efforts à faire…

Le plus difficile sera de réunir les centaines de milliers de milliards de dollars pour construire ces villes amovibles dans tous les endroits où la vie est possible. Ce sont des investissements colossaux bien que répartis sur plusieurs siècles…

N’oublions pas que l’évolution de la technologie humaine peut rendre habitable demain ce qui ne l’est pas aujourd’hui

Les capacités d’hébergement et leur autonomie évolueront en même temps que la technologie tout en respectant l’environnement (recyclage, zéro déchet…). Idem pour la capacité à se protéger de la rudesse du climat, elle évoluera en symbiose avec la technologie disponible.

Il n’est pas interdit de voir apparaitre des villes amovibles dans des climats rudes (désert, glaciers…) qui fonctionneraient en totale autonomie.

Plus l’espèce humaine sera capable de s’adapter aux climats rudes sur Terre, plus elle sera capable d’évoluer dans l’espace qui lui réserve des conditions bien plus difficiles

La Terre est un excellent terrain d’entrainement avant d’aller plus loin,  la construction et les transports y sont beaucoup moins chers que dans l’espace.

Ces infrastructures amovibles peuvent préfigurer celles qui abriteront les futures colonies spatiales ou les bases planétaires.

 

Mieux vaut s’adapter et agir face aux variations climatiques que de les subir !