Un 4984799 1920

Lettre ouverte aux ambassades des pays membres du Conseil de sécurité de l’ONU concernant l’augmentation de ses moyens financiers

Avoir le ressenti des quinze pays qui forment le Conseil de sécurité actuel de l'ONU est un sacré atout pour mesurer la pertinence et la faisabilité de cette refondation financière de l'ONU avant d'entamer le processus qui la soumettra sous forme de résolution à l'Assemblée générale de l'ONU. 

Ma démarche est certainement naïve, c'est mission presque impossible mais l'espoir fait vivre et qui tente rien n'a rien !

Cette lettre a été envoyée le mercredi 19 octobre aux ambassadrices et ambassadeurs des quinze pays par mail (ou formulaire) avec tous les obstacles que cela comporte. On verra bien le résultat avec un peu de chance...

---------------------------------

Lettre ouverte à ......

Citoyen français sans responsabilités politiques, j’essaie de lutter à ma manière contre les fléaux planétaires comme le réchauffement climatique en donnant à l’ONU des moyens financiers supplémentaires et sans avoir à pénaliser ses pays membres.

Ma démarche personnelle est dans premier temps de contacter l’ONU et les pays membres du Conseil de sécurité des Nations Unies pour avoir leur avis concernant ces deux projets de résolution : 

- La création pour l’ONU de sa propre banque centrale avec sa monnaie internationale pour financer dans tous les pays la lutte contre les fléaux planétaires qui menacent l’humanité et la vie sur Terre.

- La deuxième résolution appuierait la première en attribuant à l’ONU la propriété de « tout ce qui n’appartient à personne sur Terre et dans l’espace » comme les eaux internationales, l’Antarctique, le système solaire… 

Le principe est que l’ONU emprunterait à sa banque centrale pour financer massivement ces luttes sur plusieurs siècles si nécessaire. Le remboursement de ces prêts se ferait par l’exploitation (sous forme de concessions) des richesses terrestres et spatiales de l’ONU dans le futur.

Ce nouveau financement de l’ONU soulagerait tous les pays du coût exorbitant de la lutte contre ces fléaux planétaires comme le réchauffement climatique et ses conséquences catastrophiques.

Vous trouverez de plus amples informations sur cette refondation financière de l’ONU sur mon site https://www.philippeortolan.fr/pages/la-refondation-de-l-onu, elle s’inscrit dans ma vision de l’avenir de l’humanité sur Terre et dans l’espace.

....... je souhaiterais avoir votre avis sur ces deux projets de résolution qui épargneraient la dette des pays et le pouvoir d’achat des populations.

Veuillez agréer ....... l’assurance de ma haute considération.

Philippe Ortolan