Manif

Le nationalisme avenir de la mondialisation ?

L'optimisme n'est pas de mise, l'arrivée de Trump, Bolsonaro, Johnson, Salvini... résulte d'un manque d'efficacité de la mondialisation.

Quand les pays sont en véritable croissance, (un peu comme la Chine), l'emploi et les salaires augmentent progressivement. Globalement tout va bien, les flux migratoires et l'insécurité sont mieux acceptés par la population sauf pour les pays traditionnellement nationalistes.

Par contre, quand les gains de productivité (donc les suppressions d'emploi à la clé) ne sont pas assez compensés par de nouveaux emplois (issus de l'innovation) , le climat économique et social se dégrade. Conséquence, la population commence à se serrer la ceinture et écoute mieux les responsables nationalistes/populistes qui souvent pronent le repli sur soi avec toujours des frontières renforcées. 

La population n'est pas à blâmer, c'est un réflexe totalement humain et les responsables nationalistes ne font que leur boulot.

Instaurer un rapport de force avant de négocier, telle est leur devise ! Le bons sens voudrait que l'on fasse plutôt le contraire mais en temps de crise son efficacité s'affaiblit...

La mondialisation était trop déséquilibrée en faveur de l'Asie et son mode de fonctionnement trop basé sur la surconsommation surtout en Occident.

Sans régulation, la mondialisation et la finance se tirent une balle dans le pied, l'ONU n'a pas assez de pouvoir dans ces domaines !

Trop de mondialisation sauvage tue la mondialisation, trop de nationalisme tue l'humanité... Espérons que l'humanité surmonte ce mauvais pas et elle en a les moyens car l'humain est imprévisible dans les deux sens !