Philippe Ortolan

Person g2e52fdc7c 1920

La connerie, c’est comme la vieillesse, quand on essaie de s’en débarrasser ça revient et en plus ça peut être mortel !

Imaginer l’évolution de l’humanité sur un milliard d’années est devenu mon obsession depuis plusieurs mois !!

Je n’arrive pas à m’en défaire, mon imagination galope dans la naïveté dès qu’il s’agit d’imaginer l’avenir à très long terme de l’humanité et de la vie sur Terre.  

A mon âge (58 ans) et mon expérience de la vie, je ne comprends pas d’être aussi connement naïf surtout quand on voit l’actualité (impacts du réchauffement climatique, guerre en Ukraine qui peut dégénérer, pollution de la planète…)

Même le matin en me rasant, ces visions reviennent comme la vieillesse de mon reflet dans le miroir.

La connerie, c’est comme la vieillesse, quand on essaie de s’en débarrasser ça revient et en plus ça peut être mortel !

Mais j’essaie de me rassurer en pensant à Coluche quand il disait que « la connerie est une forme d’intelligence » 

On peut même le démontrer en observant les animaux qui ne se traitent pas de cons entre eux, ils n’en ont pas conscience à cause de leur intelligence très limitée…

Quand un chien croit que la porte-fenêtre est ouverte et qu’il se prend la vitre en pleine gueule en voulant sortir, il n’a pas l’air con parce qu’il ne comprend pas ce qu’il lui arrive avant de réaliser qu’elle était fermée…

Seuls les humains peuvent le trouver con mais pas les animaux, le chat qui le regarde va rester indifférent, lui aussi n’a pas conscience que le chien a fait une connerie.

La connerie est donc bien d’origine humaine, il faut suffisamment d’intelligence pour qu’elle se manifeste.

Mais ces visions restent trop passionnantes, apercevoir les humains et la vie s’adapter dans notre galaxie tout au long de ce milliard d’années est bouleversant.

Je vais finir vieux con avec ces visions ! Mais j’assume…