Blog Philippe Ortolan

Blog Perso

  • Le temps est venu de se préparer aux conséquences catastrophiques du réchauffement climatique !

    Lutter contre le réchauffement climatique devient largement insuffisant, il est temps que l’humanité commence à se préparer sérieusement à ces conséquences catastrophiques du changement de climat !

    • Elles seront vraiment catastrophiques (montée des eaux submergeant les villes cotières, tempêtes, sécheresses, inondations…) et vont bouleverser la physionomie de la vie sur Terre même vue depuis l'espace.
    • Il y aura des migrations de centaines de millions de réfugiés climatiques (au cours de ce siècle et des siècles suivants) qui vont générer d’énormes tensions au sein de l’humanité. Anticiper devient vital pour limiter le plus possible le risques de conflits qui peuvent dégénérer gravement.

    Un gigantesque chantier planétaire qui durera même plusieurs siècles pour lutter contre ces conséquences, l’humanité n’en a encore jamais connu d'une telle ampleur !

    • II faudra reconstruire les villes côtières qui seront menacées ou submergées par la montée des eaux due à la fonte des glaces polaires et cela sur tout le globe, l'enjeu sera de construire des habitations entirement recyclables que l'on pourra reconstruire contrairement à ce qu'il se fait aujourd'hui avec le béton...
    • Réaménager les zones devenant inhabitables  pour les rendre habitables grâce à l’évolution de la technologie
    • Agir sur le climat pour favoriser la vie terrienne.

    Le coût se chiffrera certainement en milliards de milliards de dollars, çela reste difficilement imaginable aujourd'hui et pourtant ce sera le prix à payer réparti sur plusieurs siècles limiter ces conséquences !

    Les pays ne pourront pas d’endetter pour supporter cette charge, c’est même hors de portée de notre système financier actuel et de la population mondiale. Logiquemeent, ce serait à l'ONU de financer la survie de la vie sur Terre, seule organisation internationale réprésentant l'espèce humaine qui est la seule espèce vivante à pouvoir organiser la lutte contre ces conséquences.

    Ceci dit, ce chantier va mobiliser des milliards d'humains qui ne manqueront pas de travail vu l'ampleur de la tâche 

    Il existe des solutions que l'on peut envisager pour financer l'impensable !

    • Créer un nouveau système financier mondial basé sur une nouvelle monnaie internationale gérée par l’ONU, son objectif sera de manipuler des volumes financiers colossaux tout en maitrisant l'inflation. 
    • Taxer toutes les transactions financières dont le produit ira en priorité à l'ONU qui manque largement de moyens financiers, cette organisation doit devenir plus riche que n'importe quel pays sur Terre pour enfin peser vraiment sur l'avenir de la vie terrienne.
    • Créer une bourse du patrimoine naturel terrien, notre planète est riche car elle abrite l’habitat qui abrite la vie (elle est inestimable !), il est temps de lui donner une valeur en créant une bourse du patrimoine naturel (les océans, les fleuves, les montagnes…) qui est immortel par rapport aux humains
      • La plus grande valeur boursière actuelle vaut une goutte d’eau par rapport à la valeur de l’océan atlantique, de plus les valeurs des patrimoines naturels ne sont pas virtuelles comme pour les produits financiers actuels et leur stabilité sera largement plus conséquente.
      • La valeur globale de cette bourse du patrimoine naturel dépassera largement le cout monstrueux de cette lutte, cela donne une référence que l'ensemble des humains peut comprendre. autrement dit, cela en vaut la peine....
      • Une partie de la valeur de cette bourse reviendra naturellement à l'ONU, seule organisation internationale capable de représenter les humains, de plus la Terre lui appartient sachant qu'aucune autre espèce vivante n'est capable d'organiser cette lutte pour préserver la vie.
    • L'ONU devra supporter la plus grande partie de ce coût inimaginable, aucun pays ne peut le supporter, aucun continent également !
      • Ne pas oublier qu'elle pourra se financer dans le futur grâce à la conquête spatiale de notre système solaire car certaines planètes regorgent de ressources naturelles dont l'exploitation a énormement de potentiel.

    Plus on commencera tôt ce gigantesque chantier planétaire, plus les sacrifiques seront moins pesants pour l'humanité !

  • S'adapter aux impacts du réchauffement climatique est aussi important que de réduire les rejets de CO2 !

    Ne pas attendre pour commencer à lutter contre les impacts du réchauffement climatique  !

    L'un des plus grands fléaux actuels est le réchauffement climatique dont les conséquences néfastes sont réelles sur toute la vie sur Terre. Comment va-t-il évoluer dans les siècles à venir et quelles seront ses conséquences ?

    Personne ne peut le prédire, cela dépendra de la capacité des humains à s’adapter tout en réduisant leur rejets CO2  et de la nature qui peut aussi aggraver ces conséquences (rejets massifs de méthane dus au dégel...).

    Diminuer les rejets de CO2 ne suffit plus !

    L'important à mon avis est de ne pas se limiter qu'à la diminution des rejets CO2, il faudrait désormais anticiper ces conséquences terribles : montée des eaux, changements locaux du climat… Des centaines de millions de personnes seront impactées à terme...

    Des centaines de millions d’humains  devraient former les plus grandes migrations climatiques que l’humanité n’a encore jamais connues. La capacité d’adaptation des humains et plus généralement de la vie sur Terre fait que cela est largement possible.

    Exemple : Commencer à expérimenter des constructions immobilières amovibles, elles ont la capacité d’être démontées, transportées puis remontées. Sur ce principe, des villes entières pourraient être déplacées pour fuir les conditions de vie trop pénalisantes.

    Evidement le financement de cette adaptation aux impacts est gigantesque ! Qui peut payer ?

    Par la création d’un nouveau système financier mondial (nouvelle monnaie internationale, bourse du patrimoine naturel, taxation des transactions financières…) qui prendrait progressivement le relais de l’actuel système trop stérile pour assurer l’avenir de l’humanité.

    L’ONU seule organisation représentant tous les humains peut gérer le financement et la répartition des efforts sur plusieurs siècles.

    Cela parait complétement surréaliste aujourd’hui mais demain ? Ce qui est impossible aujourd’hui, ne l’est pas forcément demain avec l’espèce humaine…

  • La transition écologique passe aussi par le made in France !

    Presque un million d'emplois seront supprimés cette année à cause du COVID ! 

    L'achat de produits made in France aidera à freiner cette tendance désastreuse, mais les produits français sont généralement plus chers que leurs équivalents venant d'Asie. 
    Alors pour ceux qui peuvent consommer moins pour pouvoir consommer d'abord local, puis national, et enfin européen, ça vaut le coup d'essayer.
    Plus on fait venir les produits de loin, plus on handicape la transition écologique !

    Pour ceux qui le peuvent, consommer mieux pour faciliter la transition écologique, c'est aussi consommer du made in France ! 

     

  • Le fléau du réchauffement climatique masque celui de la surpopulation mondiale !

    Ces deux nouveaux fléaux sont une menace pour l'avenir de l'humanité !

    Ils menacent directement la survie de l'humanité et sont relativement récents par rapport à certains comme les astéroîdes, l'activité volcanique ou les pandémies. L'histoire de l'humanité ne mentionne pas vraiment comme aujourd'hui les impacts du réchauffement climatique, ou ceux de la surpopulation sur les ressources planétaires.

    La lutte contre le réchauffement climatique est à la mode en ce moment et c'est tant mieux car les premiers signes inquiétants sont visibles !

    Le fait de voir les premiers signes (fonte des glaces,dérèglement climatique...) est beaucoup plus percutant, surtout si les discours s'enchainent pour sensibiliser la population. La lutte contre ce réchauffement prend progressivement de l'ampleur sur toute la planète, le plus gros obstacle à surmonter est le manque de financement qui freine les efforts de tous les pays.

    Mais au moins, cette lutte a commencé même si elle ne sera jamais assez efficace...

    La surpopulation mondiale ne montre pas encore de signes vraiment visibles !

    C'est sûrement un sujet encore tabou contrairement au réchauffement climatique. L'humanité n'a plus de prédateurs comme dans l'histoire avec les animaux sauvages. Même les pandémies sont mieux maitrisées actuellement que du temps de la peste noire, idem pour la famine.. Reste que le plus grand prédateur est plutôt l'humanité elle-même par ses conflits internes.

    Le problème vient surtout des solutions à cette surpopulation, comment la maitriser pacifiquement ? Contrôler les naissances ? Contrôler l'espérance de vie ? Aucune des solutions n'est humainement acceptable alors que faire ?

    D'un autre côté, si l'on ne fait rien, les plus faibles vont souffrir comme c'est souvent le cas lors d'un manque de ressources. Même les plus agés dans les pays développés seront victimes de discrimination de la part des jeunes et des actifs qui ne pourront plus supporter leur poids toujours plus élevé sachant que les progrès de la science les feront vivre plus longtemps et en meilleure santé.

    D'autres impacts de la surpopulation mondiale existent comme la diminution de l'espace vital des populations, cette situation est propice à des conflits territoriaux qui vont s'aggraver avec les futures migrations climatiques. Il est grand temps de se préoccuper de ce fléau qui ne peut qu'empirer par l'inaction de l'humanité.

    Trouver des solutions mondialement acceptables prendra certainement des années, voire des décennies !

     La régulation pacifique de la population mondiale n'est pas pour demain. Mieux vaut commencer au plus tôt, l'ONU pourrait investir sur ce sujet et sensibiliser le monde entier.

    J'ai identifié une dizaine de fléaux qui menacent l'humanité dont la surpopulation mondiale qui n'est vraiment pas à sous-estimer ! Mais rien n'est perdu d'avance ! 

     

     

     

  • Choisir entre la politique française et la survie de l'humanité ?

    En vieillissant, on change surtout quand on est plus proche de la fin que du commencement

    Peut-être que l'on pense davantage au futur des générations suivantes, c'est mon cas et j'essaie de voir plus loin que la fin du siècle, du millénaire actuel jusqu'à plusieurs millions d'années avec la conquête spatiale de notre galaxie. Cela ne sert pas à grand chose pour l'avenir à court terme, mais seule l'espèce humaine a été doté de la capacité à imaginer, il faut donc s'en servir, on ne sait jamais ce qu'il peut arriver...

    Plus on voit loin, plus on peut anticiper les obstacles, c'est valable dans la vie de tous les jours mais aussi pour l'avenir à long terme de l'humanité, imaginer les obstacles à la vie du futur pourra servir un jou ou l'autre... 

    La politique française m'intéresse depuis 40 ans, mais j'ai envie maintenant de passer à autre chose !

    J'ai été membre de quelques partis politiques: PS, Modem, UDI et enfin LR ! Leur fonctionnement a un point commun, il est bien français car donneur de leçons et chacun a raison dans son coin ! Le résultat est que la France a toujours du mal à évoluer sur le plan des réformes, mais je conseillerais toujours de participer à la vie politique au sein d'un parti, on ne s'ennuie pas. Finalement, je resterais centriste mais sans activité politique pour le moment, on verra plus tard lors des élections nationales.

    Tout est parti d'un rêve, d'un simple rêve de ce que pourrait devenir l'humanité dans plusieurs millénaires ou même dans plusieurs millions d'années !

    Les rêves n'ont aucune signification scientifique, on ne peut rien en tirer de sérieux mais leur souvenir peut marquer les esprits. Le mien m'a marqué : un cargo spatial énorme de plusieurs kilomètres de long et transportant une cargaison de 100 millions de tonnes était en difficulté. Charge aux humains à proximité de le réparer. Le plus fascinant est la cargaison du cargo qui ressemblait à de la terre fertile en provenance de notre belle planète bleue selon le carnet de bord qui indiquait que ce cargo faisait partie d'un convoi de cargos chargés de récupérer la vie et son habitat de la planète mère avant qu'elle ne soit plus habitable, cette récupération durerait plusieurs milliers d'années...

    En ce moment, le réchauffement climatique et ses effets néfastes monopolise notre attention, les prévisions ne vont généralement que jusqu'à la fin du siècle ! Si l'on se base sur la durée de notre millénaire, la fin du siècle ne va pas très loin ! Ceci dit, mesurer ces effets à court terme pour sensibiliser la population mondiale est ce qu'il faut faire pour avancer concrètement. Mais personne ne va se préoccuper de ce qu'il va se passer dans deux ou 3 siècles car aucun membre de son entourage n'atteindra cette période trop lointaine, alors pourquoi aller essayer d'imaginer ce qu'il va s'y passer !!

    Personne ne peut prédire ce qu'il va arriver à la vie sur Terre sur une période de quelques siècles et encore plus pour des millénaires (voire des millions d'années). On dépasse même le domaine de la science-fiction qui souvent se base sur des évolutions technologiques considérées aujourd'hui comme fantaisistes (téléportation, utilisation de faille temporelle...). Ceci dit, les films de SF sont un bon divertissement.

    Alors, il me reste l'imagination et le rêve qui malheureusement ne se contrôle pas ! Cela me suffit pour imaginer ce que la vie sur Terre pourrait devenir dans le futur. Une forme de science-fiction personnelle sans aucune valeur scientifique. J'ai déjà commencé sur mon blog et quelques convictions apparaissent comme la survie de l'humanité passe aussi par la sauvegarde de toutes les espèces vivantes sans oublier la conquête spatiale pour faire en sorte que le miracle de la vie ne soit pas lié à la fin de notre planète mère.

  • S’adapter au réchauffement climatique : par les futures "villes amovibles" et rendre habitable des zones inhabitables grâce à la technologie !

    Arriver à contrôler le climat de n’importe quel endroit sur Terre n’est pas pour demain, il faudra certainement beaucoup de temps (milliers, dizaines, centaines de milliers d’années ou plus ?) et d’efforts colossaux de l’espèce humaine pour y parvenir.

    Attendre qu’une région redevienne habitable grâce à un changement naturel de climat ? Trop long à l’échelle humaine et trop aléatoire !

    Le climat a connu une succession de période glaciaires et interglaciaires, leur durée se mesure en dizaines de milliers années, l’Europe peut connaitre aussi bien connaitre des glaciers que des déserts, on ne peut faire confiance au climat sur la durée.

    L’humanité aurait largement le temps de disparaitre si elle ne s’y adapte pas !  Sans oublier que l’espèce humaine n’est pas la seule à devoir s’adapter ! Beaucoup d’espèces animales ou végétales sont indispensables à la prospérité humaine.

    La sédentarité, c’est terminé ! Repenser les villes de demain sous forme d’infrastructures amovibles donc capables d’être déplacées pour s’adapter aux variations du climat

    L’idéal serait d’éviter d’avoir à tout reconstruire ailleurs suite aux conséquences désastreuses d’une variation du climat. Aujourd’hui, une ville comme New-York finira au fond de l’eau dans quelques siècles avec le réchauffement climatique, impossible de déplacer ses infrastructures qui sont figées définitivement.

    Le coût de sa totale reconstruction sera prohibitif alors qu’une métropole aux infrastructures amovibles peut les réutiliser ailleurs, cela réduit fortement le coût et les efforts à faire…

    Le plus difficile sera de réunir les centaines de milliers de milliards de dollars pour construire ces villes amovibles dans tous les endroits où la vie est possible. Ce sont des investissements colossaux bien que répartis sur plusieurs siècles…

    N’oublions pas que l’évolution de la technologie humaine peut rendre habitable demain ce qui ne l’est pas aujourd’hui

    Les capacités d’hébergement et leur autonomie évolueront en même temps que la technologie tout en respectant l’environnement (recyclage, zéro déchet…). Idem pour la capacité à se protéger de la rudesse du climat, elle évoluera en symbiose avec la technologie disponible.

    Il n’est pas interdit de voir apparaitre des villes amovibles dans des climats rudes (désert, glaciers…) qui fonctionneraient en totale autonomie.

    Plus l’espèce humaine sera capable de s’adapter aux climats rudes sur Terre, plus elle sera capable d’évoluer dans l’espace qui lui réserve des conditions bien plus difficiles

    La Terre est un excellent terrain d’entrainement avant d’aller plus loin,  la construction et les transports y sont beaucoup moins chers que dans l’espace.

    Ces infrastructures amovibles peuvent préfigurer celles qui abriteront les futures colonies spatiales ou les bases planétaires.

     

    Mieux vaut s’adapter et agir face aux variations climatiques que de les subir !

  • L’humanité doit s’adapter pour survivre quelles que soient les variations du climat (glaciation et interglaciation) !

    L’humanité ne doit pas fuir le réchauffement climatique, mais travailler pour s’y adapter et aussi pour le maitriser ! Plus généralement, elle doit s’adapter pour survivre quelles que soient les conditions de vie sur Terre. L’idéal est plutôt de pouvoir agir sur le climat plutôt que de le subir.

    La période interglaciaire actuelle a permis à l’humanité de se développer

    Selon les scientifiques, la Terre a subi des variations de climat depuis des centaines de millions d’années évidemment indépendantes de l’espèce humaine qui n’existait pas encore… Actuellement, notre belle planète bleue est en pleine période interglacière qui a permis à l’humanité de largement se développer grâce à un climat plus propice aux activités humaines.

    Actuellement, les activités humaines non maitrisées accentuent le réchauffement climatique et les catastrophes climatiques en attendant la prochaine glaciation si elle arrive un jour…

    Depuis la fin du deuxième millénaire, les activités humaines font empirer ce phénomène de réchauffement qui pourrait même faire reculer la prochaine glaciation de quelques dizaines de milliers d’années voir même plus…

    En attendant, ce réchauffement climatique a pour conséquence des extinctions et migrations massives d’espèce animales et végétales durant les siècles à venir. L’humanité va subir les migrations de centaines de millions d’humains (entre 150 et 280 millions de réfugiés climatiques en 2050 selon certains experts !). Ce nombre pourrait être largement dépassé dans les siècles à venir.

    Que choisir entre subir un climat trop chaud ou trop froid ? Cela revient à choisir entre la peste et le choléra !

    Une période de glaciation serait aussi catastrophique pour l’humanité qui n’est vraiment pas faite pour subir les extrêmes du climat terrestre, les espèces animales non plus…

    Pouvoir agir sur le climat reste la meilleure solution pour arriver à mieux le réguler ! En attendant de pouvoir le faire efficacement, il faut arriver à s’adapter tant que les conditions climatiques ne sont pas encore maitrisables

    Mais cela demandera des siècles de recherches scientifiques pour mettre en œuvre des moyens gigantesques d’actions sur le climat pour le réchauffer ou le refroidir, il n’est pas impossible de devoir mettre à contribution d’autres espèces vivantes, c’est un combat de tous les jours et cela pendant des millions d’années.

    Le miracle de la vie terrestre n’a pas de prix !!

  • L’humanité a un avenir terrestre et extraterrestre sur plusieurs dizaines de millions d’années, c’est certain !

    La survie de l'humanité assurée ?

    La survie de l’humanité n’est pas impossible même dans quelques millions d’années, l’espoir existe car la Terre peut abriter la vie pendant quelques centaines de millions d’années avant que le soleil ne la réduise en planète inhabitable.

    D’ici là, l’humanité et ses milliers d’espèces humaines descendantes auront colonisé une bonne partie ou même toute la Voie Lactée,

    Les humains ne peuvent quitter la Terre seuls, ils emporteront avec eux la vie terrestre et son habitat, sans quoi ils ne pourraient survivre et se développer dans la galaxie, la vie d’origine terrestre doit rester une référence pour son évolution extraterrestre !

    Mais ce n’est jamais gagné d’avance car le meilleur ennemi de l’homme c’est lui-même ! L’espèce vivante la plus intelligente sur Terre manque encore de maturité pour déjà éviter les conflits internes aux conséquences catastrophiques même pour toutes les autres formes de vie terrestre.

    Les premiers hominidés sont nés il y a environ 2,5 millions d’années, le résultat de l'évolution sur plusieurs millions d'années est notre espèce actuelle (l'homo sapiens) qui possède unedes capacité d'adaptation de plus en plus performante. Elle va dans le bon sens puisqu’elle a survécu jusqu’à nos jours, donc rien n’est perdu pour qu’elle continue d'évoluer durant des millions d'années, il suffit qu’elle développe son intelligence collective pour corriger ses erreurs d’aiguillage.

    La conquête spatiale n'est pas comme dans la science-fiction ! 

    Malheureusement, les films de science-fiction ne nous apprennent pas à être patients, ses vaisseaux spatiaux vont quasiment tous bien au-delà de la vitesse de la lumière (hyperespace), par conséquent les distances sont raccourcies et ne reflètent pas l’immensité de notre galaxie. Ce n’est pas un bon exemple pour servir de référence à la conquête spatiale qui prendra des dizaines de millions d’années et non pas la durée d’un film de SF.

    La conquête spatiale ne peut se faire que depuis la Terre : A la vitesse d’Apollo 11 , il faudrait environ 100 000 ans pour atteindre l’exoplanète la plus proche de nous à ce jour (Proxima B) ! Même si l’évolution technologique nous fait aller 100 fois plus vite durant ce millénaire, cela ne servira pas à grand-chose, car l’équipage serait sacrément déshydraté à son arrivée après 1000 années de voyage s’il part toujours depuis la Terre !

    Des millions de colonies humaines naîtront dans notre galaxie en quelques dizaines de millions d'années !

    La conquête devrait se faire par saut de puce vu notre espérance de vie très limitée, personne ne devrait naitre et mourir de vieillesse durant un voyage spatial, l’humain n’est pas fait pour ça ! Il doit voir l’arrivée même si elle est intermédiaire puis construire une colonie, ce sont ses descendants qui voyageront à leur tour depuis sa colonie !

    En quelques dizaines de millions d’années, l’humanité devrait avoir conquis une bonne partie de la Voie Lactée en y créant des millions de colonies humaines.

    La Terre et notre galaxie assureront notre survie et aussi celle de la vie terrestre !

  • L'après COVID19, le moment idéal pour promouvoir un nouveau système financier, l’actuel est hors de contrôle !

    Le capitalisme financier actuel tend plutôt vers un capitalisme sauvage donc difficile à maitriser malgré les régulations mises en œuvre après la crise financière de 2008.

    La loi du plus riche l'emporte encore et toujours : la capitalisation des entreprises les plus côtées ne cesse d’augmenter sans limite. Les GAFA sont des bons exemples... Idem pour les milliardaires qui ne cessent de s’enrichir encore plus vite en aggravant les inégalités.

    A quoi sert ce capitalisme ? Les produits dérivés financiers l’ont rendu d’une obésité morbide (un million de milliards de dollars en 2016), sa faillite peut entrainer beaucoup de banques dans son sillage…

    L’après COVID19 est porteur d’espoir ! Pourquoi pas la naissance d’un nouveau système financier en parallèle de l’actuel ? Plus humain, plus naturel c’est-à-dire avec moins d’ingénierie financière résultante du jeu d’apprentis sorciers ! Il prendra progressivement le relai.

    Une nouvelle devise remplacerait le dollar sur la scène internationale pour ne plus dépendre que d’un seul pays, une taxe sur les transactions financières renforcerait les moyens de l’ONU (seule organisation internationale capable de représenter l’humanité) qui en a bien besoin pour assurer la survie de l’humanité.

    Une nouvelle bourse du patrimoine mondial (exemple : l’océan atlantique a largement plus de valeur pour l’humanité qu’Apple...) , les bénéfices de la vente des actions du patrimoine terrestre (et plus tard extraterrestre) reviendraient pour moitié au financement de l’ONU qui a en bien besoin, son budget actuel n’atteint même pas un dollar par habitant de notre belle planète bleue.

    Ce nouveau financement permettrait à l'ONU d'agir beaucoup plus dans tous les domaines (environnement, santé...), cette organisation serait beaucoup plus crédible vis à vis des pays qui la composent, elle dépendrait moins d'eux pour son financement.

    L'humanité a besoin d'un nouveau système financier qui renvoit l'ascenceur à tous les humains par l'intermédiaire de l'ONU ! 

  • Economie : le cercle vicieux de l’après-Covid : les entreprises attendent les ménages et vice versa !

    Les entreprises attendent la reprise de la consommation des ménages pour vraiment reprendre leur activité d’avant-Covid. C’est logique, elles ne prendront pas de risques si la consommation n’est pas au rendez-vous. Les plus en difficulté d’entre-elles devront licencier ou même fermer, l’Etat ne pourra pas toutes les aider en attendant que l’économie retrouve progressivement son rythme.

    Quant aux ménages, la plupart attendent des jours meilleurs avant de reconsommer comme avant, ceux qui ne voient pas clairement leur avenir professionnel vont plutôt économiser. Les conséquences sont néfastes pour la relance de la consommation tant attendue par les entreprises.

    Le confinement aussi nécessaire soit-il sur le plan sanitaire a occasionné des dégâts collatéraux énormes sur l’économie nationale. La confiance reviendra progressivement, en attendant il faut tenir !

  • Confinement COVID19 : On est en guerre et on doit se cacher ! Quelle drôle de guerre !!

    Pandémie + confinement = chacun dans son trou en espérant que le COVID19 ne nous trouve pas ! Mais que faire sinon attendre que ce fléau ne disparaisse par manque de victimes. Nous sommes en guerre contre ce virus en nous cachant ! Mais quelle drôle de guerre !

    Pourtant, c'est la meilleure solution en attendant de faire mieux ! Faut être réaliste et prendre de l'expérience pour mieux lutter contre les prochaines pandémies. Respect et reconnaissance à tous ceux qui doivent l'affronter avec des moyens pas forcément adéquats.

    Ce fléau ralentit la progression de l'humanité dans sa capacité à survivre sur Terre et aussi dans l'espace où il faudra des millions d'années pour s'adapter pleinement à notre galaxie. C'est fâcheux !

    Comme si cela ne suffisait pas, d'autres fléaux existent et pas des moindres  !  J'en ai trouvé une dizaine (astéroïdes,finance,pandémies,guerres mondiales,supervolcans,réchauffement climatique,pollution, rayonnement solaire,surpopulation humaine,science hors de contrôle). Cela fait beaucoup mais rien n'est perdu d'avance, l'humanité (l'espèce la plus intelligente sur Terre) a plus de ressources que les autres espèces vivantes pour combattre ces fléaux.

    La lutte contre le COVID19 engendre des dommages collatéraux. Ce coronavirus ne provoquera pas l'extinction de la race humaine mais peut largement la pénaliser à cause du confinement qu'il impose et de son large impact sur l'économie mondiale.

    L'Europe n'est pas sufisamment préparée, elle vit un sale moment. La Chine s'est mieux défendue grâce à un confinement bien plus sévère  mais difficilement applicable en Occident. La Corée du Sud peut être prise en référence pour sa lutte qui ne passe pas par un confinement strict mais plutôt par l'utilisation des nouvelles technos de géolocalisation des contaminés et aussi par une meilleure responsabilité de la population. Le COVID19 mène une "guerre éclair" en Europe (France, Italie,Espagne...) sa progression est rapide le temps que les Européens s'organisent et trouvent des parades, le confinement en est une.

    Inutile de jeter la pierre aux gouvernements européens pour le moment, attendons d'avoir remporté cette guerre, l'expérience acquise leur permettra de mieux réagir face aux prochaines pandémies. En attendant, le plus difficile sera de résorber les dommages collatéraux de cette guerre pour revenir à une activité normale.

    Que l'on se le dise ! L'humanité vaincra !

     

  • La conquête spatiale ? C'est possible !

    L'humain est un explorateur né et aussi un conquérant intelligent pour le meilleur et pour le pire !

    Il est fait pour étendre son territoire tant qu'il le peut, ceci dit toutes les espèces vivantes procèdent également de la même façon jusqu'à ce que le manque de ressources ne les limitent. L'espèce humaine est de loin la plus intelligente des espèces vivantes terrestres, la façon dont elle a modelé l'aspect de la surface de la Terre est un signe qu'il n'existe pas de concurrence, elle a largement le dessus sur toutes les autres espèces.

    Par contre, elle manque encore de maturité, trop de conflits internes la rendent vulnérable, mais rien n'est perdu d'avance, il faut garder espoir !

    L'espèce humaine a conquis la planète, elle a maintenant le devoir de se protéger et de protéger toutes les autres espèces vivantes

    La Terre, berceau de la vie n'est pas très sûre, elle est la premiere prédatrice de la vie depuis 3 milliards d'années à cause de ses propres phénomènes. De plus, le soleil a un impact sur son habitabilité qui ne sera pas éternelle surtout quand il se transformera en géante rouge en ayant consommé totalement ses réserves d'hydrogène.

    En attendant, des risques beaucoup plus proches comme le réchauffement climatique, la pollution terreste, la paix, la prospérité sont les priorités d'aujourd'hui qu'il faut maitriser pour avoir le temps de conquérir la Voie Lactée

    Conquérir la Voie Lactée prendra des millions d'années (voire des dizaines) car les humains vu leur technologie et leur espérance de vie ne peuvent faire que des sauts de puce dans l'espace...

    Les films de science-fiction renvoient trop souvent une image de facilité dans les déplacements, sauter de galaxie en galaxie en quelques secondes avec la Porte des étoiles de Stargate est très sympa mais tellement imaginaire ! 

    Bien évidemment, les humains feront de très gros progrès en performance spatiale durant ces millions d'années d'évolution technologique, il y aura des milliers d'espèces humaines (descendantes de la notre) qui s'adapteront à leur propre environnement. Notre galaxie sera colonisée étape par étape avec la création d'une colonie autonome par étape. Une colonie devra se développer pendant quelques siècles avant d'avoir les moyens de lancer en totale autonomie l'étape suivante.

    Alors oui,  la Voie Lactée est à notre portée mais cela prendra beaucoup de temps et de la patience, les humains qui marcheront sur l'exoplanète (Proxima B)la plus proche de la Terre ne seront pas de la même espèce que la notre et ne seront pas nés sur Terre. Mais qu'importe, le miracle de la vie terrestre survivra en s'exportant !

     

     

     

     

  • Le nationalisme avenir de la mondialisation ?

    L'optimisme n'est pas de mise, l'arrivée de Trump, Bolsonaro, Johnson, Salvini... résulte d'un manque d'efficacité de la mondialisation.

    Quand les pays sont en véritable croissance, (un peu comme la Chine), l'emploi et les salaires augmentent progressivement. Globalement tout va bien, les flux migratoires et l'insécurité sont mieux acceptés par la population sauf pour les pays traditionnellement nationalistes.

    Par contre, quand les gains de productivité (donc les suppressions d'emploi à la clé) ne sont pas assez compensés par de nouveaux emplois (issus de l'innovation) , le climat économique et social se dégrade. Conséquence, la population commence à se serrer la ceinture et écoute mieux les responsables nationalistes/populistes qui souvent pronent le repli sur soi avec toujours des frontières renforcées. 

    La population n'est pas à blâmer, c'est un réflexe totalement humain et les responsables nationalistes ne font que leur boulot.

    Instaurer un rapport de force avant de négocier, telle est leur devise ! Le bons sens voudrait que l'on fasse plutôt le contraire mais en temps de crise son efficacité s'affaiblit...

    La mondialisation était trop déséquilibrée en faveur de l'Asie et son mode de fonctionnement trop basé sur la surconsommation surtout en Occident.

    Sans régulation, la mondialisation et la finance se tirent une balle dans le pied, l'ONU n'a pas assez de pouvoir dans ces domaines !

    Trop de mondialisation sauvage tue la mondialisation, trop de nationalisme tue l'humanité... Espérons que l'humanité surmonte ce mauvais pas et elle en a les moyens car l'humain est imprévisible dans les deux sens !

     

  • Une pétition pour un Référendum d'Initiative Citoyenne (RIC) sécurisé

    RICLe RIC sécurisé, c'est un RIC civilisé, rien à voir avec le RIC en toutes matières, le plus percutant de tous qui peut rendre notre démocratie instable. Le RIC sécurisé possède quelques caractéristiques appréciables : 

    • Il ne possède pas le volet révocatoire des élus et le Parlement a toujours le dernier mot côté législatif. 
    • Par contre, le RIC sécurisé court-circuite le gouvernement pour soumettre directement au Parlement.
    • Le volet constituant est disponible et toujours dans le respect des institutions.
    • Le RIC sécurisé comprend le vote par internet et le tableau de bord de la France sous forme de site WEB, les Français pourront ainsi mieux comprendre la France !
    • Le potentiel des 45 millions de votants sur la plateforme RIC peut servir de base à la création d'un réseau social universel et capable de concurrencer Facebook et Twitter sur le sol français...

     

  • Dérèglement climatique : l'autorégulation pacifique de la population humaine pour sauver la planète ?

    Les images violentes des Champs-Elysées samedi dernier m’ont tellement frappé que j’en ai rêvées la nuit dernière ! Mon rêve était encore plus terrifiant, toute la planète vivait au rythme des barricades et des victimes par dizaines de millions.

    Evidemment, cela n’avait rien à voir avec les gilets jaunes, sauf que les plus pauvres tenaient les barricades pour montrer aux plus riches qu’ils n’avaient pas l’intention de mourir en premier pour sauver la planète. Pourtant la télé présentait l’autorégulation pacifique comme la solution la plus juste par rapport aux conflits nucléaires qui pourraient non seulement faire plus de victimes mais aussi détruire une grande partie des ressources de la planète.

    Je me suis réveillé en sueur car on venait me chercher pour une visite médicale…

    Un sujet hyper tabou !  Beaucoup d’experts le pensent tout bas, mais personne n’ose s’aventurer publiquement sur la question de la régulation de la population humaine pour limiter le dérèglement climatique ! La Nature a trouvé une solution cruelle en cas de surpopulation animale : la famine, les humains ne font pas mieux pour le moment : guerre et famine….

    Mais finissons quand même ce post sur une note positive, les humains disposent de la plus grande faculté d’adaptation des êtres vivants sur Terre, rien ne peut être écrit d’avance avec eux ! Même le Créateur le sait !  

  • Européennes 2019 : L’Europe est en danger face à la montée du nationalisme et du populisme !

    Europ TechLa fin de la cohésion européenne et le chacun pour soi augmenteront largement le décrochage technologique et les risques de conflits économiques voire militaires.

    La montée du nationalisme et du populisme dans quasiment tous les pays européens montrent que le malaise des Européens existe réellement, la peur de l’avenir obscurcit les esprits !

    L’immigration est évidemment le bouc-émissaire comme d’habitude, mais c’est l’arbre qui cache la forêt.

     

    D’autres raisons plus profondes de ce malaise sont bien présentes :

     

    • Productivité, robotisation et automatisation en hausse constante augmentent naturellement le stress des actifs qui ont peur de perdre leur utilité dans le monde du travail de demain.
    • La compression de la protection sociale à cause de la tenue rigoureuse des dépenses publiques des Etats dont la dette est préoccupante.
    • La finance mondiale qui semble devenue incontrôlable, la spéculation régnant en maître, l’instant présent est trop souvent privilégié au détriment du long terme, elle ne rassure pas…

     

    Des solutions existent dont le renforcement de la cohésion de l'Europe face aux géants chinois et américains :

    • Mettre en œuvre des plans d’investissements supermassifs et européens à 10, 20 et à 30 ans concernant les technologies d’avenir, les infrastructures et la formation des actifs (et aussi des consommateurs).
    • Seule la BCE et sa puissance monétaire a les moyens de le faire sous le contrôle d’une politique européenne commune et stable.
    • L’Europe politique doit encore progresser pour parler d’une seule voix, c’est le seul moyen pour être mieux entendu sur la scène internationale.

     

    Evidemment, tout cela est plus facile à dire qu’à faire, il faudra du temps, mais casser plus de 70 ans de construction européenne par le nationalisme ou le populisme, c’est se tirer une balle dans les deux pieds face aux superpuissances

     

  • Ma méditation préférée : conjuguer bien-être, performance et humanisme !

    MéditationFace à la montée du stress ambiant qu'il soit d'origine professionnelle ou privée, la relaxation ne suffit pas à le combattre efficacement. C'est mon avis personnel ! Se relaxer est bon et même vital pour la santé, mais cela ne fait pas tout, la pression fluctue et revient rapidement après un état apaisé.

    La méditation peut comprendre un moment de réflexion après la relaxation pour regarder ses problèmes sous un autre angle et essayer d'entrevoir d'autres solutions. J'en ai fait l'expérience, cette méthode mérite d'être approfondie...

    Un atout car la vie d'entrepreneur n'est pas un long fleuve tranquille !

     

     

  • Les grands projets manquent à l'Europe pour redorer son image !

    Europe consortiumL'europe n'a plus de grands projets fédérateurs comme l'ont été Airbus, Ariane...

    Où alors, on n'en parle pas suffisamment ! Il ne faut donc pas s'étonner que l'Europe soit en crise de crédibilité vis à vis des Européens qui par peur de l'avenir se tournent vers le nationalisme, c'est à dire vers le repli sur soi.

    A cela se rajoutent :  une croissance européenne trop en berne par rapport à la Chine et aux USA, des inégalités qui augmentent, une avance technologie qui perd de sa superbe, les jeunes actifs en souffrance vis à vis de l'emploi, une classe dirigeante en mal de renouvellement qui engendre la montée du populisme, la crise des migrants qui n'arrange rien...

    Assurer la cohérence de l'Europe va devenir de plus en plus difficile dans cette ambiance, les élections européennes de 2019 vont s'annoncer difficiles à vivre pour les pro-européens.

    Relancer les grands projets européens avec les financements publics et privés de plusieurs milliards d'euros pour redonner plus d'espoir aux Européens

    Des domaines existent où l'Europe est mal représentée, comme le numérique face aux GAFA et aux Chinois, la puissance de la BCE pourrait faire naître des futurs géants européens.

    Faire exploser la communication sur les bienfaits de l'Union Européenne dans tous les pays européens.

    Vendre l'Europe aux Européens devient vital, sans l'Europe les géants economiques comme les USA ou la Chine vont nous rentrer dedans comme dans du beurre ! Impossible de les suivre au niveau du progrès technologique, chaque pays isolé n'a pas les moyens d'investir autant et capitulera.

    Rien n'est perdu si des annonces du renouveau européen sont faites suffisamment à l'avance par rapport aux futures élections européennes

    Impossible n'est pas français, ni européen !

     

     

     

  • Une pétition pour que la BCE continue de soutenir massivement l'économie de la zone euro !

    MoneyBonne année Monsieur Draghi !

    La Banque Centrale Européenne ne doit pas relâcher ses efforts trop rapidement, l’Europe a toujours besoin d’elle pour booster son économie et investir dans l’innovation qui génère les emplois de demain.

    Même si certains indicateurs économiques sont meilleurs, le chômage en zone euro est encore trop présent !

    Avec plus de 2200 milliards d’euros investis depuis 2015, la BCE a contribué à sauver l’Europe de la récession et certains de ses pays de la faillite.

    La planche européenne à billets est un très bon outil pour investir afin d’exister face aux grandes puissances économiques (Chine et USA), surtout quand l’inflation reste maîtrisée et quand les bulles (ou les surcapacités) ne se développent pas.

    Mais les Européens ont besoin d’effets concrets qui se traduisent par une amélioration du contenu de leur assiette, de leur fiche de paie et de leur espoir dans l’avenir.

    Malheureusement, les bienfaits de ces investissements massifs dans l’économie mettent du temps à se concrétiser dans le quotidien des Européens, c’est pourquoi, il ne faut pas relâcher les efforts trop rapidement…

    La BCE doit continuer à soutenir massivement l’économie et les investissements de la zone euro, beaucoup de pays sont encore trop endettés pour le faire efficacement, ils ont déjà à maîtriser leurs dépenses publiques, on ne peut leur demander davantage sous peine de favoriser la montée du nationalisme

    Tous mes vœux de réussite pour cette nouvelle année !

    Philippe Ortolan
    Un Français qui croit en la zone euro face aux grandes puissances.

    URL de la pétition sur "change.org"

  • Taxe à 3% : Bercy a trouvé une solution au scandale d'Etat de 10 milliards !

    Tout le monde va trinquer ! Les contribuables et les sociétés par un système de fiscalité "équitable", autrement dit la pilule sera plus facile à faire avaler !

    Peu importe les responsables de ce cafouillage, on voit surtout la complexité de la fiscalité française qu'il faut continuer de simplifier malgré les impératifs de réduction de la dette et du déficit publics.

    Si les investissements en zone euro avaient un meilleur ROI en création d'emplois, en innovation et en gain de productivité, la fiscalité serait moins douloureuse pour tous.

  • Où sont ceux qui sont pour ?

    ManifLa manif, une bonne vieille méthode qui ne montre que ceux qui sont contre. Où sont ceux qui sont pour ?
    Dommage de ne pas utiliser la consultation en ligne ! Une plateforme de consultation en ligne des 47 millions d'électeurs pourrait faire apparaître la majorité silencieuse (ceux qui sont pour), ils devraient être largement plus que ceux que l'on voit manifester !

  • Etre dans l'opposition LR ne m'empêche pas de souhaiter ardemment la réussite de Macron !

    MacronEmmanuel Macron doit réussir à redresser le moral des Français, sinon c’est donner la victoire aux extrêmes (comme le FN) lors de la prochaine présidentielle. Cette baisse rapide dans les sondages de la popularité du président est vraiment préoccupante, du jamais vu ! Sa personnalité n’est pas forcément en cause, c’est plutôt la façon de faire de la politique qui doit évoluer, le temps est venu de changer de logiciel ! Les 47 millions d’électeurs français ne sont pas insensibles, ni réfractaires aux réformes structurelles nécessaires à la compétitivité du pays, les consulter avant de vouloir appliquer ce genre de réforme peut donner des résultats encourageants. Grâce à la technologie numérique, ces consultations de masse sont désormais envisageables avec l’aide de tableaux de bord simplifiés du pays pour aider à la compréhension.

    C’est possible et fortement souhaitable de changer de logiciel politique !

     

  • Soyons libres avec Valérie Pécresse !

    PecresseSe détourner de la politique, c’est de détourner de l’avenir de la France ! J’ai choisi de soutenir Valérie Pécresse pour sa vision de la #refondation de la Droite ! Je reste toujours un Centriste (centre-droit) et par conséquent un Républicain « modéré » dans l’âme.  Rassembler pour gagner ne se fera pas en épousant la ligne rétrograde du repli sur soi de l’extrême droite… Alors soyons libres pour se forger un meilleur avenir avecValérie !

  • Refonder mon blog perso en un blog "perso et pro" !

    BlogAlors pourquoi ? Il faut vivre avec son temps et toujours bousculer un peu les codes pour innover ! A l'heure des réseaux sociaux, il devient primordial de maitriser sa com qu'elle soit professionnelle ou même personnelle, la réputation est en jeu et la frontière entre le personnel et professionnel devient de plus en plus flou...C'est pourquoi mon idée est de regrouper les publications en un seul blog contenant deux catégories (pro et perso) pour faciliter la lisibilité. De même pour les pages pro et perso, elles peuvent cohabiter tout en étant catégorisées pour bien les différencier, ce sera le cas dans les menus de ce blog refondé. L'e-réputation est venue avec le WEB et surtout avec les réseaux sociaux qu'ils soient de type professionnel ou pas, il vaut mieux essayer de la maitriser que de la fuir !

     

     

  • Renouveler les outils pour faire de la politique ?

    HemicycleLe même refrain depuis plusieurs années ! On rogne sur le train de vie de l'Etat sans vraiment toucher à la sécu et aux collectivités locales de peur de provoquer le mécontentement de la population ! 
    On aurait pu croire à un réel changement avec l'arrivée de Macron mais finalement il n'y aura pas de coup de rabot global dans les dépenses selon sa volonté.
    A croire que le renouvellement de la classe politique entamé par "En marche" ne suffit pas pour lancer des réformes ambitieuses capables de nous faire rattraper les Allemands ! 
    Si ce renouvellement de la classe politique ne suffit pas, il nous reste le renouvèlement des outils pour faire de la politique !

  • Un nouveau gouvernement "normal" !

    Le nouveau gouvernement n’a pas dissous Les Républicains et l'UDI ! La montagne a accouché d’une marmotte dans un léger frémissement ! Il est où le glissement de terrain tant annoncé par les médias et devant faire disparaître LR et l'UDI ?

    Deux ou trois personnalités de droite débauchées ne remettent pas en cause la capacité de LR-UDI à exister et à gagner les législatives !

    Beaucoup de bruit pour pas grand-chose !

  • Le plus grand hold-up électoral du siècle a eu lieu !

    Le plus grand hold-up électoral du siècle a eu lieu ! Qui croyait en Emmanuel Macron il y a tout juste 6 mois ? Jamais élu, même le plus petit mandat ! Un débutant mais quel débutant !

    Il a su s’entourer et disposer d’un bon réseau qu’il lui a permis d’avoir les moyens en temps utile, mais il fallait démontrer un potentiel hors du commun pour susciter la confiance, il l’a fait en étant ministre de l’économie et en montrant un culot monstre !

    Une exception qui confirme la règle, il a bénéficié d’un concours de circonstances avec l’affaiblissement du PS et des Républicains, les deux plus gros partis historiques.

    D’un côté François Hollande l’a bien propulsé, sa marque d’affection lors de la commémoration du 8 mai montre une complicité masquée mais qui devait bien exister malgré tout !  

    Mais maintenant, le plus dur reste à faire ! C’est l’exercice du pourvoir et il n’aura pas forcement de période de grâce, sa victoire n’a pas été aussi massive qu’annoncée car il est difficile d’estimer précisément le pourcentage des électeurs ayant avant tout voulu faire barrage au FN.

    Désormais, il est seul par la fonction de président mais aussi par son culot monstre.

    Le plus dur reste à faire !

  • Que de belles idées lors de ce grand débat ! Et comment les appliquer ?

    Avoir des idées, c'est bien ! Mais encore faut-il pouvoir les appliquer avec une majorité présidentielle suffisamment stable et pérenne !

    Sinon, c'est du pipeau ! Sans véritable majorité présidentielle, le président ne pourra appliquer son programme et sera réduit au rôle d'observateur.

    Aujourd'hui, il faut un parti politique fort et solide pour constituer le socle de cette fameuse majorité, seul le parti LR peut le faire, il n'a pas trop subi de dommages occasionnés par cette présidentielle contrairement au PS.

  • Mais de quoi a besoin la France ? Episode 2

    Les gains de productivité non compensés par des investissements durables nuisent à l'emploi de demain et au moral des consommateurs.

    La mondialisation ne peut être responsable à elle seule de la situation économique de la France qui ne crée pas assez d'emploi ! Les gains de productivité ont détruit des millions d'emplois qui n'ont pas tous été remplacés en l'espace de 30 ans.

    Si on avait pas eu ces gains depuis la révolution industrielle , on en serait toujours resté à l'agriculture et l'élévage traditionnels et incapables de nourrir les grandes métropoles d'aujourd'hui.

    Mais le problème est que pendant ces dernières années, le progrès technique a contribué à détruire plutôt qu'à créer de l'emploi, contrairement aux révolutions technologiques du passé. Ceci dit , les gains de productivité sont vitaux pour préserver la compétitivité des entreprises, sans eux elles auraient déjà mis la clé sous la porte depuis bien longtemps...

    Le manque d'investissement à long terme pourrait largement expliquer ce déficit de création d'emploi, c'est bien connu, les investissements donnent vie à nos emplois de demain, mais encore faut-il avoir la volonté d'investir et d'innover à long terme, sachant que les résultats tardent toujours à venir !

    Mais la Finance ne peut attendre, elle fonctionne dans l'immédiateté ! Elle a donc absorbé une partie des investissements, car les marchés controlent les grandes entreprises, c'est du vol de l'avenir à long terme des Humains ! Les entreprises n'ont plus le temps d'investir à long terme sous peine d'être pénalisées.

    Les consommateurs sont aussi responsables ! Ils en veulent toujours plus et toujours plus vite, le cycle d'évolution des produits a sacrément accéléré, ils ne regardent pas les méthodes de fabrication, ils se préoccupent plutôt de la disponibilité et du prix compétitif, ils ne veulent plus attendre et jugent les entreprises par rapport à leur capacité d'innovation à court terme.

    Les responsables politiques sont aussi responsables car promouvoir de grands projets nécessitent de demander à leurs électeurs d'attendre les résultats, ce qui n'est jamais évident pour leur réélection... Pourtant, il y a eu des réussites européennes comme Airbus qui est le fruit d'une volonté politique et des entreprises concernées dans la durée, mais évidemment il faut quelques années et tolérer quelques échecs pour y arriver...

    Bref, le monde occidental est malade de son succès planétaire, son mode de consommation basé sur la quantité et l'immédiateté provoquent des bulles (batiment, production..) en l'absence d'investissements durables privés et publics  et de volonté politique commune.

    Tout n'est pas perdu, le comportement des consommateurs est la clé de tout ça ! Il influe largement sur les entreprises donc sur la Finance et sur les responsables politiques, un consommateur responsable peut changer la donne, il peut prendre conscience des enjeux économiques et sociaux comme par exemple se tourner vers les entreprises les plus responsables ( production locale, personnalisable et gains de productivité maitrisés...) !

    Suite au prochain épisode

  • Mais de quoi a besoin la France ? Episode 1

    Difficile de répondre sans parler de la présidentielle !

    La France est beaucoup trop rigide dans son comportement, elle manque de dynamisme à grande échelle à cause du fonctionnement de son système de protection sociale trop rigide lui aussi. Il devrait montrer plus de souplesse tout en maitrisant mieux l'endettement du pays.

    Si la protection sociale variait en fonction de l'activité économique, les Français auraient moins peur de l'avenir car habitués au phénomène yo-yo de l'économie, ils auraient moins peur de perdre leur acquis sociaux, l'adaptation à la mondialisation aurait été plus simple et la désindustrialisation moins prononcée.

    Résultat, la montée du populisme et du nationalisme se comprend, la peur de l'autre et le repli sur soi prennent le dessus quand la confiance manque !

    Cette résistance au changement transpire par de grandes manifestations contre les réformes trop dures, pourtant la majorité silencieuse qui ne manifeste pas, ne serait pas forcement contre, dommage qu'elle ne puisse pas s'exprimer pour faire contrepoids.

    Mais il n'y a pas que la protection sociale trop rigide qui soit un fléau , la mondialisation est un autre fléau, notre industrie a mal résisté aux bas coûts de production et surtout au commerce international qui s'est largement répandu, il suffit de voir ces portes-conteneurs gigantesques qui nous inondent de marchandises importées.

    La production a bas coût nécessite une standardisation à outrance pour limiter les côuts de production, les multinationales asiatiques championnes dans cette pratique sont devenues tellement puissantes qu'elles ont désormais la capacité d'innover en se passant de plus en plus de la techno occidentale, en 2017 la Chine n'est pas que l'atelier du monde !

    La mondialisation est allée trop vite, la France n'a pu la suivre de près et sa production pas assez haut de gamme était plus facilement copiable que celle de l'Allemagne, c'est difficile à reconnaitre mais notre avance technologique n'a plus rien à voir avec celle des années 80.

    Pourtant des solutions existent, pas toutes obligatoirement classiques !

    Suite au prochain épisode !

     

     

     

     

     

  • Une tournée générale !

    Une tournée générale pour fêter les idées ! On ne le fait jamais assez souvent…

    En mars 1969, le concorde décollait pour la première fois, j’étais dans les envi...rons avec mes parents. C’était magnifique et terrifiant à la fois pour un gamin de 5 ans, ce bruit de tonnerre des réacteurs fracassait mes petites oreilles.Alors j’ai eu l’idée de faire voler mon concorde en légo du premier étage…
    Bien sûr, j’ai été déçu ! Mais j’avais envie de recommencer en mettant un pilote et des passagers à bord, jusqu’au moment où ma mère m’a dit que ce n’était pas une bonne idée car ils ne voudraient peut-être pas monter à bord...
    Quelques années plus tard, je me suis aperçu que si j’avais persévéré dans la conception d’avion sans pilote et sans passager, j’aurais pu inventer le drone ! Dommage…

    Finalement, les idées sont la matière première de l’innovation, plus on a d’idées, plus on a des chances d’innover !

    Alors fêtons-les ! J’organise une tournée générale en offrant un verre « numérique » de l’amitié aux 30 premiers inscrits sur la plateforme « le petit conseil entre particuliers ».

    Toutes les questions sont les bienvenues ! Sur twitter et sur Facebook :

  • Une pétition pour saluer le courage politique de François Fillon

    FillonSaluer le courage politique de François Fillon n'est pas de trop aujourd'hui !

    J'ai lancé cette pétition pour souligner le courage politique de celui qui ne masque pas la vérité sur les efforts à accomplir pour redresser la France.

    Signez cette pétition

  • Bonne année et tout plein de bonnes choses pour 2017 !

    Bonne année et tout plein de bonnes choses pour 2017 !

    Il faudra aussi avoir un peu de chance pour bien passer cette nouvelle année dans un monde aussi incertain economiquement parlant. La mondialisation n'a pas que des côtés positifs avec l'augmentation des inégalités, de la précarité au travail et d'un large manque d'investissement à long terme (créateur d'emplois qui compenseraient les effets néfastes des gains de productivité sur les embauches)... 

    On ne se protège pas de la mondialisation en fermant ses frontières et en se barricadant  chez soi, ou alors il faut être sacrément puissant pour que le marché interne suffise à absorber la production  et fasse vivre les entreprises. Seuls les USA pourraient se le permettre et encore ...

    La compétivité et l'innovation perpétuelle des entreprises restent primordiales pour se développer dans ce capitalisme financier et planétaire. Il faut savoir s'adapter vite au détriment de la stabilité à long terme. L'immédiateté passe avant tout, c'est pas réjouissant tout ça  !  Résultat l'avenir fait peur même à ceux qui n'ont pas de chômage comme les Américains et les Anglais...

    Seul le client peut changer tout ça, le client étant roi, seul son comportement de consommateur peut changer la donne en  privilégiant les productions  locales et personnalisées par exemple. Ce comportement pourrait stopper les productions de masse standardisées et délocalisables.

    En attendant que les consommateurs réagissent vraiement , on a pas le choix ! La France doit largement améliorer la compétivité de ses entreprises pour ne pas se laisser distancer par les autres.

    Malheureusement , cela a un impact sur la qualité de notre protection sociale, c'est le prix à payer le temps que l'on trouve d'autres solutions pour humaniser cette mondialisation.

    Alors les marchands de sable d'extrème droite ou de gauche  qui promettent des jours meilleurs sans faire d'efforts  ne mettront que du sable dans les rouages de notre démocratie pour finir par la bloquer complètement...

    2017 sera une année charnière pour la France avec la présidentielle et les législatives ! Résistons à la tentation du tout facile en repoussant  les magiciens et marchands de sable de tout bord.

    La France le vaut bien !

    Bonne année et bon courage à tous ! 

  • Le combat reprend...

    Déjà, une dizaine de jour depuis la victoire méritée de François Fillon, dommage pour mon favori Alain Juppé largement battu, je ne m'attendais pas à une défaite aussi prononcée...
    La digestion est terminée ! Inutile d'en rajouter...

    Entre-temps François Hollande abandonne la course, Matteo Renzi démissionne à cause de son référendum perdu et laisse l'Italie en crise, la gauche française prépare sa primaire pas très sereinement (Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon et d'autres... veulent s'émanciper) laissant le FN se qualifier largement au second tour de la présidentielle d'après les derniers sondages...

    Un rayon de soleil quand même , les Verts l'emportent en Autriche sur l'extrême droite, cette fois-ci la victoire est sans appel mais traduit quand même une poussée franche du nationalisme et du populisme en Europe, c'est la chienlit !

    Et dire que je viens de créer une micro-startup pour tenter d'ubériser le conseil , mais que va-t-elle devenir si le FN l'emporte en 2017 ?

    Le combat reprend, il faut que la coalition de la droite et du centre passe le cap de la présidentielle avec une large victoire pour disposer d'une réserve suffisante de crédibilité compatible avec le lancement de réformes ambitieuses et dures...

    Mais le plus dur sera de redonner espoir aux Français !

  • François Fillon veut lancer une cure d'austérité sans plan de relance !

    François Fillon veut lancer une cure d'austérité sans plan de relance !
    C'est comme ne jamais voir la sortie du tunnel, c'est beaucoup trop usant pour les Français qui ont besoin de matérialiser l'espoir par des investissements massifs dans l'économie réelle.

    Trop demander aux Français sans compensations risque fortement de les pousser dans les bras du FN !

    Alain Juppé l'a bien compris !

  • Fillon : une cure d'austérité sans plan de relance ?

    François Fillon veut infliger une chimio à la France ! Ne risque-t’il pas de finir par tuer le malade ?

    La France est malade de son économie trop sclérosée par la rigidité de son marché du travail et de son secteur public trop étoffé par rapport à ce qu'elle peut se payer sans faire de déficit public à long terme !

    Mais lui imposer un traitement de cheval sans compensions est relativement dangereux !

    Où sont les investissements durables et à long terme qui pourraient compenser la cure d'austérité imposée ?

    Où sont les grands projets européens à développer pour créer les emplois de demain ?

    Un plan d'austérité ne peut être accompagné que d'un plan massif de relance des investissements pour donner espoir aux Français.

    Quel est le rôle de la BCE dans son programme économique ? Va t'elle aider la France ?

    On devrait voir plutôt un plan massif d'austérité - relance au niveau de la zone euro de plus de 1000 milliards d'euros investis dans l'économie réelle !

    On ne peut pas attendre les premiers effets bénéfiques de l'austérité pour démarrer un plan de relance, ce sera trop tard, et le malade sera déjà trop affaibli !

    Le trop plein de libéralisme tue le libéralisme, surtout que le capitalisme financier ne sait pas voir l'avenir à long terme, lui faire confiance, c'est tirer une balle dans le dos de nos enfants

    Alain Juppé est quand même plus raisonnable sur ce sujet !

  • Stephen Hawking et l'avenir de l'humanité

    Stephen Hawking a raison ! Ses propos sont plein de bon sens...

    L'humanité doit relancer la conquête spatiale pour sortir de la surpopulation qui anéantira les ressources de la Terre dans les siècles à venir...
    Autre avantage, ça donnera du boulot à des dizaines de millions de personnes qui aujourd'hui sont victimes des gains de productivité (robotisation, automatisation...).

    La Terre deviendra un sanctuaire qui faudrait nettoyer avant de partir habiter d'autres planètes, là encore il y a du boulot pour des dizaines de millions de personnes...
    Je m'étais amusé à essayer de définir l'âge d'or de l'humanité avec beaucoup de naïveté pour se projeter jusqu'à la fin de notre millénaire.


    C'est assez marrant, mais la vision de ce célèbre physicien n'est pas si éloignée de la mienne ! Je me sens moins seul...

  • La rénovation politique avec Alain Juppé !

    La France a besoin d’un président capable de lancer une rénovation politique à l’image d’Alain Juppé !

    Après le Brexit, la victoire incroyable de Donald Trump montre que l’Occident est en panne d’espoir sur le plan politique et se retrouve sous la menace du populisme et du nationalisme !

    Face à ces avertissements sévères, la France a besoin d’un président rassembleur et capable de susciter l’adhésion à cette rénovation politique vitale pour éloigner le spectre de la victoire ...surprise de la candidate FN en 2017 !!

    L’erreur serait d’alimenter le divorce entre le peuple et l’establishment, ce serait un premier pas vers une dictature que l’on a déjà connue en Europe, c’est donc à l’establishment de se rénover, de changer la façon de faire de la politique.

    Par exemple, on peut rénover en faisant davantage appel aux technologies numériques comme la possibilité d’organiser de larges consultations (ou referendums) avec le vote par internet des 44 millions d’électeurs. C’était impossible techniquement il y a quelques années, aujourd’hui c'est différent !!

    Ce serait beaucoup plus fiable que sondages qui ont été mis en défaut, quand on voit ce qu’ils ont donné aux USA…

    C’est un bon moyen de faire participer la majorité silencieuse, d’avoir un réel ressenti de la population lors de l’élaboration des réformes structurelles, la minorité de la rue ne doit pas faire la loi !

    Bref, l’élection incroyable de Donald Trump montre qu’il faut passer la rénovation politique à la vitesse supérieure face à la montée du nationalisme et du populisme.

    Les talents de diplomate d’Alain Juppé lui permettent de piloter cette rénovation, il faut avoir un esprit ouvert, rassembleur et non pas clivant pour que la classe politique adhère.

    Alain Juppé est l’homme de la situation !

  • Ce deuxième débat ne m’a pas passionné ! Trop de petites phrases !

    J’aurais voulu un débat porté sur les idées non pas pollué par des joutes verbales du style téléréalité « c’est moi le boss, toi parle à ma main !! ». Finalement que retient-on de ce deuxième débat ? Que des petites phrases !! Ce que l’on voit le plus dans la presse…

    C’est dommage, à mon avis ce n’est pas ce que les Français attendent le plus des responsables politiques. Ils sont bien conscients que l’on ne sortira pas la France de la m… à coup de petites phrases !

    Cette primaire n’est pas là pour désigner le boss de la petite phrase ! Il faut donner une autre image aux médias…

    La France n’a que faire d’un président qui passe son temps à jouer le boss en balançant des petites phrases à son gouvernement pour faire avancer les réformes difficiles à faire passer ! Cela finira par un président seul contre tous qui joue à la victimisation.

    Deux candidats sont sortis du lot hier soir, François Fillon et mon favori Alain Juppé, ils ont peu été pris dans ces joutes verbales et surtout ont su s’en dégager, ils pourraient même travailler ensemble rapidement…

    Espérons que le troisième débat se passera autrement, c’est-à-dire dans un esprit de rassemblement à l’image d’Alain Juppé malgré les différences !