L'évolution de mes idées politiques

Mon parcours politique

Plusieurs fois adhérent  au PS jusqu'en 2008 :

J’en garde de bons souvenirs, j’étais plutôt proche de l’aile droite du PS ce qui n’a été très facile à vivre…

Quelle belle fraternité quand même, j’ai eu de la chance de tomber dans des sections avec une bonne ambiance.

Mais finalement, trop de social tue le social quand l’activité économique n’est pas au rendez-vous et faire de la dette n’est pas une solution à long terme ! Nos enfants nous le ferons payer un jour...

 

2008-2009 : La création de mon premier site WEB : (netreferendum.pages-perso.orange.fr)

J'ai commencé ce site fin 2008 après la naissance de ma fille car je me posais des questions sur l'avenir de sa génération, la génération "internet" ou plutôt celle du millénaire.
Comment allait-elle faire face à plus de trente cinq ans de déficit public, par conséquent une dette publique en constante progression, quelle ardoise allons-nous leur laisser ???...
J’ai voulu rassembler et trier mes idées pour en faire profiter tout le monde, l'objectif principal étant de sortir la France de cette impasse de la crise de la dette qui compromet l'avenir de nos enfants.C’est vrai que la crise des subprimes n’a pas diminué mes craintes…

Essayer de faire quelque chose est toujours mieux que de rester les bras croisés et attendre que tout arrive sur un plateau ! Je suis pas homme politique, je ne sais pas faire de beau discours capable de contenter tout le monde.

Bref , avec les codes actuels de la politique, je n'ai aucune chance de percer car il faut être expert dans l'art de la critique sans avoir grand chose à proposer...Alors j'ai déjà envoyé une multitude de messages à des personnalités , soumis quelques pétitions et réalisé quelques vidéos depuis 2012...Je n'attends pas de retour ! J'agis de manière désintéressée...

Il ne faut pas attendre d'être payé en retour sinon on ne fera rien, surtout en politique !

  

2008-2012 : Adhérent au MODEMrassuré par le départ des anciens députés de l'UDF qui pensaient avant tout à leur carrière et qui sait que le chemin sera long et très difficile pour convaincre les Français de la nécessité de réformes douloureuses...

Déçu par l'éclatement du centre et son incapacité à se rassembler en vue de la présidentielle...Déçu aussi par la fin d'une belle aventure, le Modem aura fait son temps, malheureusement les Français ne sont pas réceptifs à un parti du centre pouvant s'allier à gauche et à droite simultanément lors d'élections nationales ou locales.

Le Modem n'a pas su atteindre une taille suffisamment critique pour peser comme l'était l'UDF durant sa splendeur...

 

2013, j'ai adhéré à  l'UDI  , Boorlo m’avait convaincu…

Je me sens toujours centriste, j'ai finalement adhéré à l'UDI convaincu que les politiques strictement de gauche ou de droite n'ont pas d'avenir dans le contexte économique du début des années 2010

L'UDI, pour moi c'est comme un modem qui arrêtait de bouffer à tous les râteliers, mais cela ne changera pas grand chose au manque de crédibilité de nos responsables politiques...

Mais, il faut quand même essayer de changer les choses de l'intérieur (en étant membre d'un parti) , même si l'on a autant de chance d'y arriver que de gagner au loto... On ne sait jamais, sur un malentendu, ça peut marcher !!

Putain, je suis resté naïf quand même !!! C’est con mais c’est comme ça…

L’avenir incertain de mon pays  me gonfle…

Ca fait cinq ans que je merde sur ce sujet, et pourtant, je pense que l'on a la solution, c'est pourquoi je vais continuer car je suis français et je peux chanter les pieds dans la merde comme notre emblème le coq.

Si on y rajoute le problème de compétitivité de nos entreprises, aggravé par un sous-investissement et enfin l'Asie qui nous concurrence directement ! Il va nous falloir des cuissardes bientôt...

La situation de mon pays me gonfle de plus en plus ! Loin de s'arranger durablement depuis la grave crise de 2008, elle stagne dans une morosité qui use les Français d'où un rejet croissant de la classe politique, il manque vraiment des personnalités d'envergure comme le général de Gaulle capables de rassembler et de donner confiance...

Mon projet prospérité 2.1 :

Il fait toujours appel à mes concepts et à mes réflexions qui désormais sont classées en fonction des portefeuilles  ministériels, c'est plus simple à suivre! Même pour moi...

Il est long à mettre en œuvre, mais il me semble vital si on veut penser au long terme.

Le retour à la prospérité ne dépend pas que de la France , c'est de plus en plus vrai aujourd'hui avec la mondialisation qui a cassé notre industrie...

Les 5 axes forts de ce projet

Assainir les finances publiques et réorganiser les trois fonctions publiques (État, hospitalière et territoriale) pour préserver l'essentiel et l'avenir du service public.

Lancer un plan de relance européen, car sans fric on ira pas loin, autrement dit , on ne tiendra pas un an...

Lutter contre les dérives du capitalisme financier qui s'enferme dans sa logique du profit facile à court terme...

Investir davantage dans l’humain et dans la recherche, c'est vital pour préserver l'attractivité de la main d'œuvre et l'innovation.

La sécurité contribue fortement à la sortie de crise car la pauvreté génère naturellement de la solidarité mais aussi de l'insécurité... 

 

2014 – Un changement de cap pour plus d’engagement vu la situation du pays qui se dégrade, même si cela ne sert à rien

Il ne faut pas rêver, les pros de la politique n’y arrivent pas ! Ce n’est pas moi, amateur qui va y arriver, mais au moins j’aurais tenté quelque chose quand la génération de ma fille nous demandera des comptes…

Merde ! Quelle galère !!! Borloo quitte la direction de l'UDI !

Dans tous les cas, être adhérent permet de comprendre mieux les rouages de la politique...

Je me contente de la presse écrite, je n'ai pas de temps de lire des ouvrages spécialisés, ça me prend la tête et je n'y comprends rien...

J'aime bien déconner aussi...

Elections européennes :  le choc !

Merde ! Les européennes 2014 ont été un premier vrai avertissement avec la victoire du FN.

Il risque d'y en avoir d'autres, quelle galère !!

Général ? Où es tu ? ça craint…

Va falloir que je passe la vitesse supérieure, c’est chiant de se lancer à 50 ans, j’ai d’autres choses de plus cool à faire, mais l’avenir de la génération de ma fille vaut bien ça…

 

Eté 2014 : Concentration de ma créativité politiquement incorrecte sur le « paquet croissance durable »

Le retour à la croissance est primordial, tout aussi important que le retour à l’équilibre des finances publiques

Un ensemble d’une vingtaine de réformes  économiques, sociales et politiques pour un retour rapide de  la croissance avec réduction du déficit public à la clé.

Mon ancien site à bien vécu, vive le nouveau sur e-monsite.com, j’ai repris seulement un tiers des pages, la priorité étant le retour à la croissance…

 

Rentrée 2014 – Création du collectif « Les centristes débridés »

Ca colle bien à mon personnage « débridé politiquement parlant » ; il faut du sang neuf pour essayer de faire bouger les choses, mais c’est un parcours du combattant pour motiver les Français à regarder les problèmes et surtout les solutions sans tabous…         

L’animation du groupe « la croissance sans tabous » est intéressante, il s’agit de proposer  aux Français un ensemble de réformes sans tabous (donc souvent impopulaires) pour remettre le pays sur le chemin de la croissance durable…

Bof !  Ca n'a pas vraiment fonctionné et m'a couté quelques kilos de cacahuètes et aussi quelques rigolades... Finalement je ne regrette pas !

 

Octobre 2014 – Création du  site WEB : le tableau de bord de la France »

J’ai repris essentiellement les infos de mon ancien site, j’espère synthétiser ici les principaux indicateurs de la France que tout le monde peut comprendre, il ne s’agit pas ici  de concurrencer l’INSEE  ou les journaux spécialisés…

Il s’agit aussi de fournir quelques explications simples sur les rouages de la France…

Plus sur le site WEB réservé à ce tableau de bord

Très difficile de le tenir à jour avec des infos pertinentes... Il me coùte cher en cacahuètes...

 

Novembre 2014 – Création du collectif « Sondages et référendums pour tous » rebaptisé "démocratie consultative"

ça semble être un sujet populaire, un collectif apolitique aura plus de chance de faire avancer la démocratie participative…  

La prise en compte de l’avis de tous les Français par sondage (ou par référendum simple) à grande échelle sur les réformes ou les sujets de société devrait déverrouiller la capacité à évoluer du pays.

Aout 015 : le site dédié à ce collectif s'arrête, mais le groupe Facebook continue...

Les gens ne comprennent pas bien ce que je voulais faire , moi je les comprends ! Sortir des sentiers battus en politique n'est jamais évident, je galère mais c'est pour la bonne cause... La France

Voir le groupe sur Facebook.

 

Mai 2015 : la promotion de la journée de l'Europe  (le 9 mai) avec comme principal thème :  l'investissement dans l'économie réelle"

L'europhobie se développe , il faut l'arrêter en expliquant le rôle de la zone euro et en motivant les Européens , " l'Union européenne fait la force" 

Il me semble que le moment est venu de le faire savoir davantage en montant une large opération de séduction pour toute la population de la zone euro 

  • On pourrait y associer un thème principal, celui de « l’investissement européen lourd ,durable et générateur d’emplois à terme» ! Au moins 1000 milliards pour l'économie réelle et sans effet de levier à l'image du plan PARE...
  • Cette journée sera aussi l’occasion d’appuyer davantage sur le rôle primordial joué par les instances dirigeantes européennes pour assurer la pérennité des investissements à long terme

Pas si mal que ça , je continuerais chaque année à promouvoir cette journée du 9 mai, la fête de l'Europe !

 

Eté 2016 : Quitter l'UDI pour aller chez les Républicains

Le départ de Borloo a été un sacré coup de frein à l'expansion de l'UDI qui s'est retrouvé miné par ses querelles de chapelle, le créateur n'étant plus là , ses lieutenants n'ont pas réussi à s'entendre et à développer ce parti dont pas mal d'adhérents sont partis...

Par contre le FN a continué de se développer, mon combat contre le populisme et le nationalisme inutile ne pouvait continuer avec un parti trop morcelé , j'ai donc décidé de rejoindre les Républicains tout en restant centriste débridé dans l'âme !

Evidemment ,  je me retrouve dans le courant minoritaire mais au moins ce parti a des électeurs malgré ses querelles de clocher.

Retour au menu précédent