Le transport galactique

Le transport planétaire

A l'image de celui que l'on connait sur notre planète, il doit pouvoir s'adapter au mieux à tout type de situation pour alimenter en ressources transformées (ou pas) les implantations humaines.

Un transport moins polluant, plus souple, moins énergivore ! Finalement c'est valable pour toutes les planètes.

L'humanité n'a qu'une seule référence aujourd'hui, ce sont les transports aériens,terrestres et maritimes, le tout se passant sur notre belle planète bleue. Ils sont encore loin d'être optimisés pour les rendrent plus performants, moins consommateurs, moins polluants, ceci dit, ils progressent peu à peu dans cette bonne direction...

La gravité terrestre a encore un impact trop fort sur eux, dès que les progrès de la science auront fait faire à l'anti-gravité un pas en avant, ce sera très bénéfique. Mais cela peut être long car cette force est encore mystérieuse...

Cette expérience peut largement servir à l'organisation des transports sur de nouvelles planètes

Dès la première conquête d'une planète comme la notre,  la science devrait avoir réalisé un bon en avant, et les infrastructures seront certainement plus évoluées , moins impactantes pour l'environnement et moins énergivore.

La Terre aura servi de phase "pilote", mais les conditions de vie sur Terre ne seront pas forcement identiques sur d'autres planètes (gravité,climat,atmosphere,nature du sol solide ou liquide...), les transposrts pourront avoir une autre physionomie.

Le transport interplanétaire

La seule expérience de transport interplanétaire : De la Terre à la lune.

C'est l'exemple qui s'en rapproche le plus, sachant que la lune n'est pas vraiment considérée comme une planète, mais plutôt comme un satellite. A l'échelle de notre galaxie, elle est quasiment collée à la Terre. 

Le transport interplanétaire dans notre système solaire avant la fin du millénaire ?

On ira avant la fin du siècle sur Mars, on devrait pouvoir explorer et coloniser notre système solaire avant la fin de ce millénaire, c'est encore compatible avec l'espérance de vie humaine. avcL'espérance de vie humaine et ses besoins en ressources sont incompatibles avec des transports galactiques.

Utiliser le clonage à distance en ne transportant que l'information servant à reconstruire à l'identique ?

Dans ce cas, seules les informations relatives à la création de la marchandise sur le lieu de destination sont transmises, elles pourraient voyager à la vitesse de la lumière, un gros progrès pour des voyages de quelques années lumière. Le système stellaire le plus proche (Proxima du Centaure) et ses planètes seraient accessibles.

 Mais ce procédé nécessite des infrastructures et des ressources pour reconstruire sur place, sachant qu'il faut parcourir 40 mille milliards de kms pour y aller installer le matériel nécessaire et que cela prendrait 100 mille ans à la vitesse d'Apollo 11, une sacré galère pour le pauvre équipage qui à l'arrivée n'intéresserait que les archéologues...

Les cargos galactiques ravitaillés par des relais installés sur d'énormes satellites (naturels ou même gros astéroïdes) ! 

Surement indispensables à l'acheminement de ressources humaines et matérielles, ces satellites devront être source d'énergie et de matières premières à transformer pour alimenter les cargos et les transporteurs de troupes. Reste que les humains transportés dont l'équipage ne peuvent se passer d'oxygène et de nourriture, ces relais seront donc vitaux. 

v1(8/05/19),v1.1(24/07/19)