RIC sécurisé - la plateforme

Une plateforme sécurisée

Cette plateforme RIC sera obligatoirement made in France

La conception ,la réalisation du développement et leur documentation seront réalisées par une société française et en France , ce critère est primordial pour faciliter les audits réguliers tout au long de la mise au point.

L'objectif principal est de se préserver face aux codes malveillants de toutes origines. Le code résultant et toute la documentation resteront à disposition des experts mandatés par les organisations diverses (partis politiques, association...). C'est une condition vitale car ils doivent pourvoir avoir accès aux sources sur demande.

Egalement hébergée et gérée en France par un établissement public/privé

Obligatoirement hébergée dans des centres informatiques situés en France pour éviter les manipulations depuis l’étranger. Question de sécurité intérieure, on ne peut confier cette plateforme à une puissance étrangère qu’elle soit publique ou privée (multinationale), le risque de manipulation des données et du logiciel serait trop élevé s’ils sont situés hors de nos frontières.

Un établissement public français rattaché au ministère de l'Intérieur la gèrera car le système informatique accède aux listes électorales et à des données confidentielles d'état civil pour valider l'inscription des votants.

La sécurité et la disponibilité renforcée de cette plateforme RIC : redondance des équipements et sécurité d'accès pour assurer une disponibilité maximale, les exploitants informaticiens seront habilités à accéder à l'infrastructure. 

Une capacité évolutive en fonction des besoins  : les 45 millions de votants en une seule journée ne doivent pas surcharger cette plateforme et dégrader les temps de réponse. Il faudra une adaptation automatique des ressources selon la demande pour limiter la consommation énergétique.

Ses atouts

Le  vote par internet , un coût largement réduit !

La plateforme RIC utilisera le vote par internet : un vote « en ligne » complètement dématérialisé et se réalisant depuis son téléphone portable ou son ordinateur personnel. Ce vote devra s’exécuter en mariant facilité et sécurité. Pas besoin d'ouvrir les mairies, les écoles et les gymnases pour aller voter, l'organisation est bien plus simple en n'ayant pas à mobiliser le personnel communal.

La technologie  internet est une solution envisageable pour la consultation des électeurs : Les technologies de l’information  et de la communication offrent de grandes perspectives en facilité d’utilisation et en disponibilité, elles permettent d’utiliser les outils habituels de chaque électeur (ordinateur, téléphone) pour voter « en ligne ».

Le  « vote par internet » ou « le vote en ligne» est une solution d’avenir en phase avec l’évolution technologique et la dématérialisation. Le vote par internet peut s’appliquer à toutes les formes de consultations : référendums « classiques », élections locales ou nationales,  référendums d’initiative populaire (partagé),  et pourquoi pas des sondages « géants ».

Le vote par internet permet de disposer de bureaux de vote virtuels tout en respectant la structure des listes électorales, la mise en œuvre est rapide comparée à la l’installation de bureaux de vote traditionnels.

Ecologie compatible !

Le référendum classique utilise le même système de vote que l'élection traditionnelle, le bulletin de vote en papier. Il consomme beaucoup de papier même recyclé, les forêts souffrent de devoir produire des dizaines de tonnes de papier à chaque vote. Le vote par internet économisera des tonnes de papier surtout en cas de plusieurs utilisations au cours de la même année. 

Réutilisation facilitée !

Inutile d'attendre le dimanche pour que le vote ait lieu comme un élection traditionnelle, cette plateforme est rechargeable rapidement, il y a peu d'interventions manuelles à réaliser, le dépouillement étant automatique ainsi que la consolidation des résultats.

Petite ou large consultation des électeurs

Les sondages se limitent souvent à des panels de 1000 personnes, cette plateforme RIC permettrait aux 45 millions d'électeurs de donner leur avis selon le type de consultation (locale ou nationale).

Sécurisation par les listes électorales et l'état civil

Cette plateforme concerne tous les Français ayant une carte d’électeur, la sécurité sera plus facile à assumer en se basant sur le système des listes électorales doublé du contrôle d'identité grâce aux fichiers d'état civil.

Le mode opératoire pour voter

l doit être relativement simple pour ne pas décourager les votants... Sous forme de site WEB accessible par tout type de matériel ( PC, tablette, smartphone ), il devra s’adapter à ces différents périphériques et sans demander une connexion réseau haut débit….

L’accès internet restera obligatoire car le logiciel est entièrement  hébergé au niveau des serveurs, aucun module ne sera installé sur les ordinateurs ou téléphones des votants.

Une étape primordiale est l'inscription à la plateforme de vote avant de pouvoir voter, sans quoi rien ne sera possible... Le vote par procuration sera autorisé pour les électeurs n'ayant pas la capacité de s'inscrire et de voter en ligne’inscription en ligne : un profil et un identifiant uniques par électeur

Un critèe important : pouvoir se passer au mieux des services locaux (mairie, département, région)  pour déclarer les électeurs à la plateforme RIC. Chacun pourra réaliser lui-même son inscription, il lui suffira simplement d’un accès internet, un identifiant unique sera fourni par la plateforme une fois l'inscription validée

Chaque électeur pourait  fournir les informations suivantes pour assurer un minimum de sécurité, dont la lutte contre l'usurpation d'identité :

  • Etat civil :
    • Nom, prénoms
    • Adresse personnelle
    • date de naissance
    • Lieu de naissance
    • N° de la carte d’identité ou du passeport
  • Identification sur la liste électorale (informations venant de la carte d'électeur)
    • Lieu de vote
    • Bureau de vote
    • N° dans la liste électorale

Gestion du profil sécurisé avec l'aide de France Connect

Le projet "France Connect" : initialisé par l'Etat, ce projet audacieux permettra de disposer d'un seul identifiant pour accéder à tous les services administratifs , on pourra s'en servir pour la plateforme RIC, il faudrait seulement étendre cette fonctionnalité aux 43 millions d'électeurs ! 

Le vote en ligne

La page d'accueil expliquerait sommairement le contenu et les modalités de vote, ainsi l’électeur pourra réfléchir avant d’avoir à s’identifier pour voter.

Une fois renseigné son identifiant personnel et son mot de passe associé (ne pourra être stocké sur le navigateur) l'électeur pourra voter depuis n'importe où mais à condition d'être sous couverture réseau GSM. 

L'aide en ligne fourni au niveau de la plateforme et des mairies

Très important car il peut y avoir tellement de votants (par millions) qu'un standard téléphonique serait vite saturé...Les mairies pourront intervenir en cas de problèmes relatifs aux listes électorales.