Le plan ConsoLoc

Mon constat : notre société de consommation n'est plus adaptée à la sauvegarde de nos emplois

 Le petit  commerce du centre ville est en danger : la désertification des centre-villes est en marche, la faute aux grands centres commerciaux et au commerce en ligne...

  • Le petit commerce indépendant est touché par la crise mais aussi par l'arrivée des grandes enseignes en centre-ville, 8500 fermetures en 2013, un niveau jamais atteint...

  • Evidemment , certaines villes sont moins touchées que d'autres , surtout celles qui profitent du tourisme...

  • Les achats en ligne fragilisent le petit commerce, cela se voit avec dans tous les secteurs , alimentation, livres.. Même les grandes enseignes de la distribution s'y sont lancés.

  • Les consommateurs n'ont plus à se déplacer pour acheter et se faire livrer, c'est moins fatiguant mais aussi un signe de déshumanisation de la société où le contact physique recule.

Les grands centres commerciaux facilitent trop la consommation déraisonnable par l'achat pulsion :

  • Trop de choix et de babioles à bas coût incitent les consommateurs à acheter par pulsion sans  réflexion au préalable, quoique l'achat par internet commence à changer la donne.

  • En proposant un choix trop important, les grandes enseignes sont obligées de se faire la guerre des prix pour attirer les clients potentiels et favoriser la consommation de masse pour dégager une bonne rentabilité avec une marge faible

  • A ce jeu là, seuls les produits fabriqués à bas coût se vendent le mieux, l'Asie emporte largement la mise...

  • La sociéte de consommateurs est à revoir, consommer moins mais mieux serait aussi un plus pour l'écologie.

La mondialisation associée à la consommation de masse standardise les produits manufacturés, la personnalisation devient trop chère...

  • Les produits locaux sont trop chers , l'importation est trop présente pour les produits à bas coût..

  • Trop standard , la recherche de la profitabilité donc bu plus bas coût de revient modélisent l'aspect des produits, ils en viennent à se ressembler tous

  • Le design s'internationalise, l'idéal des multinationales est un même design pour tous , cela revient moins cher à produire surtout dans les pays à bas coût.

L'achat par internet tellement facile devient une concurrence déloyale pour les commerces physiques

  • Les commerces deviennent des musées, les clients rentrent pour observer, se renseigner puis repartent en espérant trouver le même produit moins cher sur internet...

  • La vente par internet n'est pas actuellement vraiment règlementée, c'est une jungle qui propulse les prix à la baisse et donc favorise la production dans les pays à bas coût

Le lowcost appauvrit la population et l'innovation

  • Le lowcost se développe grâce à la baisse du pouvoir d'achat des consommateurs qui pour maintenir leur consommation de masse doivent se résoudre à consommer des produits de plus en plus lowcost...

  • C'est un cercle vicieux , plus on consomme du lowcost, plus on perd de l'emploi local au profit de celui des pays producteurs de lowcost.
  • L'innovation n'étant pas la priorité à cause de son coût élevé, elle est très peu présente dans le lowcost qui attend largement qu'un effet de mode s'installe avant de produire en masse.

 

Le plan ConsoLoc (Consommation Locale et Ecologique)

Un plan assez ambitieux qui va modifier nos habitudes de consommateur seul véritable levier pour assurer un avenir à production locale donc à nos emplois face à la mondialisation rampante.

  • Etre consommateur , c'est aussi être client et les entreprises sont davantages sensibles au comportement de leurs clients qu'aux promesses du gouvernement.
  • Donc il suffirait de modifier son comportement pour que les entreprises suivent !
  • Par exemple, favoriser les produits locaux pousserait les entreprises à relocaliser ! Oui c'est vrai , mais cela  demanderait au consommateur de la discipline et un renoncement à la consommation de masse car les produits locaux ne sont pas forcement moins cher ! Cela n'empêche pas d'élargir son périmètre si l'on ne trouve pas localement le produit recherché...
  • Pousser le consommateur à modifier ses habitudes , c'est difficile, mais c'est un moyen efficace pour que les entreprises s'adaptent au comportement de leurs clients

 

Quelques mesures à prendre :

 

1 - Mise en place d'un site du commerce localisé en ligne par département : Un site de e-commerce pour regrouper la vente de tous les produits locaux des petits commerces indépendants par commune .

  • Par département ou par collectivités locale suffisament importante, on peut créer un site  WEB regroupant tous les produits locaux classés par commune , les consommateurs et les commerçants s'y inscriront, la collectivité pourra gérer ce site.
  • Les villes disposant de moyens financiers plus important peuvent personnaliser leur site de commerce local en ligne
  • Des exemples commencent à fleurir un peu partout en France mais de manière trop restreinte !

2 - Mise en œuvre de la traçabilité obligatoire des produits: renforcer l'information sur l'origine des produits, le délai d'approvisionnement et le prix de vente pour permettre aux consommateurs de mieux faire la différence surtout entre les produits locaux et importés.

  • La traçabilité reste vitale pour aider le consommateur à choisir, la conception ainsi que la fabrication sont deux élements importants qui vont faciliter le choix. Les grandes marques peuvent fournir ces informations sur leur propre site WEB, les petits commerçants pourront se servir du site de la centrale d'achat localisé.

3 - La promotion du : "Refonder le mode de consommation" en cherchant localement puis en élargissant son périmètre jusqu'à trouver !

  • C'est la fondation de ce plan, la consommation commence sur le plan local puis s'étend au plan national , puis européen et enfin mondial.
  • Un nouveau réflexe de citoyen responsable, c'est tout à fait valable pour tous les pays de la zone euro , les importations ne seront pas forcement pénalisées,
  • Halte à la standardisation en privilégiant la personnalisation des produits selon leur origine de fabrication, un produit importé doit respecter les traditions et coutumes du pays d'origine.
  • Ce nouveau mode de consommation peut s'étendre aux autres pays de la zone euro, il reste compatible, la population choisit d'abord de consommer les produits locaux puis étend sa recherche aux produits régionaux, puis nationaux et enfin européens... 

4 - Morcellement des grandes surfaces généralistes en structure plus petites et spécialisées pour des produits plus personnalisables :

  • L'objectif est de canaliser le plus gros des consommateurs vers le centre-ville pour favoriser le commerce local .
  • Réduire l'attrait des grandes surfaces, la premiere action serait que l'on ne trouve plus tout sur place en retirant par exemple les produits frais et le rayon multimédia...
  • Idem pour les loisirs comme le cinéma... Ils devraient faire l'objet de parc à thèmes mais ne plus se trouver dans les grands centres commerciaux.
  • Ceci dit, on commence à voir de plus en plus de grandes enseignes occuper les petites surfaces en centre-ville, c'est mieux mais il faut aussi que lles communes  puissent règlementer leur implantation afin de favoriser le commerce indépendant générateur de plus d'emploi.

5 - Maitrise du E-commerce : lancer une taxe professionnelle internet pour la pure VPC (rayon de 50 km)

  • Cette taxe concerne les enseignes n'ayant pas de points physiques de vente ou ne passant pas par des revendeurs, elle ne concerne que les produits que l'on peut trouver localement ( dans un rayon de 50 km).
  • Une taxe d'environ 15% sur tous les produits pour concurrence déloyale par rapport aux enseignes de la distribution qui possèdent des points physiques locaux de vente.
  • On ne peut pas passer à côté de cette taxe car l'achat internet utilisé dans ce cadre tue l'emploi , les petits commerces deviennent des musées, à moins que l'on arrive à me prouver le contraire !

6 - Le suivi : une commission "Plan ConsoLoc"  pour suivre l'application de ce plan au niveau national

  • Une phase pilote pour la refonte des grands centres commerciaux serait un plus, le travail est colossal et les grandes enseignes ne vont pas apprécier, elles joueront sur l'emploi supprimé dans ces centres car les galeries marchandes auront moins de fréquentation...
  • Idem pour les sites WEB du commerce local , on pourra se baser sur le retour d'expérience des quelques sites existants pour étendre ce dispositif dans toutes les régions.
  • Les premiers résultats devraient apparaitre au bout d'un an, le temps que les consommateurs changent leurs habitudes

7 - La promotion du : "Consommer moins mais consommer mieux !" 

  • Pour pouvoir acheter des produits "locaux" (ou fabriqués le plus près de chez soi) souvent plus chers que ceux  "low-cost", il faut nécessairement moins consommer pour le même budget. Ce n'est pas aussi simple que cela, beaucoup de consommateurs pourraient le vivre comme une privation, un changement d'habitude s'impose pour y arrver progressivement.

8 - La durée de vie de produits doit être augmentée et la filière du réparable développée dans toute la France !

  • Consommer moins implique moins de produits en circulation, mais ceux-ci dureront plus longtemps car réparables plus souvent. Mais il faut disposer d'une filière pour chaque type de produits qui permettent de les réparer comme les voitures par exemple.
  • Développer la filière du réparable est créatrice d'emplois partout en France car la localisation des produits nécessite un bon réseau pour ne pas avoir trop de chemin à faire de l'habitation à laboutique
  • Des boutiques spécialisées dans le réparable pourront fleurir dans tous les villages de France avec comme objectif d'avoir le moins de distance à faire

 

Quelques observations

La promotion : un guide de bonnes pratiques diffusé en masse pour promouvoir ce nouveau mode de consommation

  • Un site d'information nationale sera géré par le ministère de l'Economie , il rappellera tous les principes de cette refondation de la consommation. Il doit pouvoir être compréhensible par tous et évoluer régulirement pour s'adapter aux nouvelles technologies.
  • Cette promotion peut s'étendre à tous les autres pays de la zone euro, ce nouveau mode de consommation est totalement compatible...

Les atouts et inconvénients : le positif l'emporte mais il faudra être patient et persévérant...

  • Un impact sérieux pour les enseignes VPC et de la grande distribution, la baisse prévisible de leur chiffre d'affaire va faire réagir leur lobby qui va ne pas manquer d'influencer les responsables politiques..
  • Acheter des produits locaux plus chers implique de consommer moins, une baisse de la consommation des ménages est donc à envisager ! On a rien sans rien...
  • Pas évident de faire comprendre aux consommateurs qu'il faut acheter moins pour acheter mieux, c'est à dire des produits locaux souvent plus chers !
  • Meilleure tenue des emplois dans le commerce de proximité: voire création d'emploi car une partie du chiffre d'affaire perdue par les grandes surfaces va leur revenir.
  • Les centre-villes vont vivre davantage : les cafés vont se développer avec une augmentation de la fréquentation des centre-villes.
  • L'emploi industriel devrait être maintenu voire augmenté pour répondre à la demande car les entreprises locales devraient profiter de ce nouveau mode de consommation,
  • L'écologie devrait en bénéficier car il y aura moins de transport de marchandises et de déchets , les produits étant consommés plus localement...

 

 

Le guide d'achat malin et responsable

Pourquoi ce guide d’achat malin et responsable ? Il ne s’agit pas ici d’un bon plan pour acheter une tonne de confettis ! Mais plutôt un guide pour sauver nos emplois, pour éviter la désertisation de nos centres villes et pour favoriser l’écologie en adoptant une nouvelle attitude de consommateur.

 

 

 

 

 

 v1.4 (21/09/14),v1.5(25/05/15),v1.6(10/06/15),v1.7(15/09/15),v1.8(18/09/15),v1.9(05/11/15),v2(22/01/19),v2.1(27/01/19),v2.2(06/05/19)

  • Nom du fichier : Le guide achat malin et responsable (v2)
  • Taille : 176.77 Ko
yes /

Télécharger