Le RSEE (Réseau Social Européen d'Envergure)

Avril 2018 : le projet RSEE change de nom !

Le projet RSEE rebaptisé : projet RESUNI (Réseau Social Universel) pour plus de clarté !

Pourquoi ce nouveau nom ? Le RSEE (Réseau Social Européen d'Envergure) était trop proche en sigle du "RSE" (Réseau Social d'Entreprise) utilisé couramment dans le cadre d'un réseau social propre à une entreprise, ce type de réseau social est trop éloigné du concept RSEE, son périmètre étant trop limité.

Deuxième raison , "Réseau Social Européen d'Envergure"pouvait être associé à un réseau social limité à l'Europe, or ce n'est pas le cas. Le fait de naitre en Europe et d'un consortium européen ne veut pas dire qu'il va se cantonner à l'Europe, ce serait réducteur.

Mars 2018 : Une mission impossible et passionnante, l'aventure continue !

Depuis octobre 2017, je savais que ce projet RSEE de réseau social d’origine européenne était fou, les premiers contacts avec les acteurs du numérique (Orange, Free…) m’ont fait ressentir la même chose, ce n’est pas crédible, plutôt de la science-fiction…

Alors pourquoi continuer ? Parce que la réalité peut un jour dépasser la fiction ! 

Un projet pour le moment trop en dehors des clous !

Vouloir créer plusieurs startups de nationalité différente et les regrouper sous forme de consortium n’a jamais été réalisé, même l’écosystème des startups n’est pas fait pour ça, il faut le faire évoluer.

Il faut reconnaitre que toutes les startups qui se sont confrontées à Facebook ont échoué jusqu’à maintenant, elles ont fini par devoir occuper des marchés de niche pour survivre, leur mérite est néanmoins très remarquable. Mais cela rafraichit énormément les ardeurs des acteurs du numérique quand je leur parle de mon projet.

L’Elysée n’a pas été insensible à ma démarche assez inhabituelle, sa réponse est relativement encourageante et aussi politique !

Pourtant, devenir un géant face à un géant existant (Facebook) ne peut s’imaginer sans innover sur le plan des services offerts et sans faire évoluer l’écosystème des startups pour grandir sereinement (c’est-à-dire tout en résistant à la puissance du géant).

En résumé : il aurait fallu un miracle pour que quelques acteurs du numérique s’intéressent à ce projet RSEE dans son état actuel.

« L'impossible d'aujourd'hui sera possible demain ! » ce proverbe grec résume bien la situation et à 54 ans je ne suis pas du style à attendre des miracles pour avancer, l’agilité prime !

L’étape suivante : la sensibilisation des internautes et la recherche d’associés pour constituer les startups en commençant par la française

Contrairement au montage d’une startup classique, ce projet RSEE est bien plus complexe à démarrer, il faut plusieurs startups donc autant d’équipes européennes à créer et à regrouper sous la forme d’un consortium.

Sensibiliser les internautes à ce projet

Si certains souhaitent y consacrer un peu de leur temps libre, ils seront les bienvenus ainsi que les étudiants, le design et le marketing sont primordiaux avant même de lancer le prototype, leur ressenti ne peut être que bénéfique.

Constituer l'équipe de la startup française

L’heure est venue d’essayer de constituer l'équipe d'associés constituant la startup française. Les membres constitueraient le cœur( les cofondateurs) des futurs associés, les autres viendraient des acteurs du numérique rejoignant l’aventure.

Agilité, diplomatie, sens du partage, goût de la prise de risque calculée, intuition, ne pas vouloir devenir milliardaire (mais on peut le devenir par accident), ces quelques critères me semblent intéressants. L’idéal passerait aussi par un mélange des générations.

Promouvoir le projet RSEE en Europe pour favoriser la naissance d'autres startups 

Contrairement aux startups "classiques", la future équipe devra assurer la promotion du projet RSEE en Europe pour motiver certains entrepreneurs à créer d'autres startups (une par pays) pour constituer le consortium.

Si vous êtes intéressés par ce projet, contactez-moi ! 

Ce projet est une "mission impossible" mais qui ne tente rien n'a rien ! 

(Ci-joint les présentations à jour qui remplacent les précédentes)

L’aventure continue...

  • Nom du fichier : Projet RSEE synthèse v3
  • Taille : 446.54 Ko
yes /

Télécharger

  • Nom du fichier : Projet RSEE v4
  • Taille : 948.11 Ko
yes /

Télécharger

Janvier 2018 : un projet fou et de plus en plus passionnant !

Un génie pour créer un réseau social comme Facebook ?

Un génie ! Il faudrait être un génie pour mener à bien le développement d’un réseau social comme l’a déjà réalisé Marc Zuckerberg.

Réussirait-il aussi bien aujourd’hui s’il avait à développer le RSEE face à des géants de l’internet aux moyens colossaux ? Rien n’est sûr ! Ces géants peuvent s’inspirer rapidement des innovations existantes, ils ont également la capacité d’innover par leurs propres moyens en incubant des startups

Malheureusement des génies capables de révolutionner les réseaux sociaux, il en existe peu de ce calibre et je n’en fais pas partie. S’il faut attendre que l’un se révèle, on risque d’attendre longtemps et en attendant les géants progressent…

Alors plutôt que de vouloir révolutionner ce monde connecté, on peut toujours essayer d’y apporter une autre vision et quelques améliorations côté expérience d’utilisation.

Le caractère multiculturel, un formidable atout du RSEE

Développer le caractère multiculturel du RSEE peut s’avérer payant, la personnalisation gagne du terrain en marketing, il est temps de l’affirmer d’avantage côté réseau social. Les internautes ne réagissent pas de la même façon selon leur nationalité, mieux en tenir compte est un atout. Se sentir « chez soi » est toujours bien apprécié quand on discute avec les autres.

C’est pourquoi une naissance européenne sous la forme d’un « consortium de startups » de nationalité différente lui donnera ce caractère affirmant sa différence par rapport aux géants américains ou même chinois.

Un milliard d'euros d'investissement pour être prêt avant les JO 2024 de Paris !

Un milliard d'euros d'investissement (sur cinq ans) pour créer et étendre ce réseau à la planète entière avant les JO 2024 de Paris !

Ce projet est fou et attachant, c'est pourquoi je le porte !

  • Nom du fichier : Projet RSEE 4slides v2.2
  • Taille : 821.88 Ko
yes /

Télécharger

  • Nom du fichier : Projet RSEE 15slides v3.2
  • Taille : 2.44 Mo
yes /

Télécharger

Novembre 2017 : l'aventure continue !

Disrupter le monde des startups devient obligatoire pour créer un futur géant de l'internet

Ce projet est fou et excitant à la fois ! Il oblige à disrupter le monde des startups pour avoir au moins une chance d'arriver à concurrencer Facebook...

Une startup avec un fonctionnement classique ne pourrait se développer suffisamment pour concurrencer les GAFA sur leurs marchés, elle serait absorbée ou même concurrencée grâce à leur puissance financière et à leur position dominante !

Il faut être en Chine ou en Russie pour résister ! A moins de se limiter à un marché de niche qui permet de survivre...

Une solution qui n'a jamais été testée serait le "consortium européen de startups" ayant une nationalité différente pour mieux toucher les différentes populations (anglophone, hispanophone,francophone...) de la planète. La personnalisation est l'avenir, comme dans le marketing e-commerce.

Evidemment, le consortium a besoin du dynamisme de type "startup", de la puissance de quelques grands acteurs européens du numérique (leur capacité financière et leurs dizaines de millions d'abonnés sont nécessaires), d'autres acteurs pour renforcer la capacité multiservice du RSEE et enfin des banques publiques d'investissement. 

Dans ma démarche, le moment est venu de voir comment réagissent les acteurs français du numérique avec ce projet RSEE

La startup française de ce consortium devrait avoir comme cofondateurs au moins deux grands acteurs français, (les opérateurs de téléphonie mobile /FAI par exemple), d'autres acteurs spécialisés pourraient intervenir (partage vidéo,réseau social professionnel,moteur de recherche...) également.

Une présentation mise à jour (v2) est disponible ci-contre. 

  • Nom du fichier : Projet RSEE v2
yes /

Télécharger

Ma vision de ce nouveau réseau social européen d'envergure !

Quelle cible ? Européenne, mondiale ?

Les centaines de millions d'Européens dans un premier temps, ils n'ont pas de réseaux sociaux généralistes "fait maison", ils n'ont pas d'autres choix que ceux de Facebook et de Twitter ! Ils seraient susceptibles d'accueillir plus facilement ce réseau. L'ouverture au reste de la planête viendra sans attendre. 

Qui pourrait gérer ce réseau généraliste ?

Une startup classique ne serait pas adaptée, elle prendrait trop de temps à se développer et manquerait de moyens financier et marketing. Elle est plutôt réservée à un marché de niche avec des solutions très spécifiques comme les sites de rencontre...

Airbus est une réussite sur le plan européen et mondial, s'en inspirer peut être la solution idéale pour donner une véritable dimension européenne à la naissance de ce réseau. Quelques grands acteurs européens du numérique pourraient constituer un consortium comme l'a été Airbus dans le passé.

Que peut apporter ce nouveau réseau ?

Un portail regroupant tous les services (réseau social,micro-blogging,partage de vidéos,messagerie instantanée...) à destination des internautes et des entreprises.

Ce portail serait personnalisable avec une intégration poussée aux sites WEB des entreprises.

 

 

 

 

 

  • Nom du fichier : Projet RSEE
yes /

Télécharger

Octobre 2017 : Un rêve qui me passionne !

Ni plus ni moins qu'un rêve  ! 

Un réseau social capable de concurrencer les géants américains et chinois ! Né en zone euro sous la forme d'un consortium regroupant les plus grands acteurs européens du numérique (FAI, opérateurs mobile...).

Cette forme n'est pas sans rappeler celle d'Airbus qui a démarré sous la forme d'un GIE avec le succès qu'on lui connait...

Mais si c'était réaliste, ce formidable réseau social aurait vu le jour depuis longtemps...

 

Si "Le rêve est une fenêtre sur l'avenir ! ", alors j'ai bien envie d'aller voir de plus près cette fenêtre et y deviner ce réseau social !

Mon intuition me dit que le moment est venu d'essayer de participer à l'assemblage de ce puzzle qui aura besoin du concours des leaders politiques européens pour prendre vie.

Il me semble que cela vaut le coup d'y consacrer du temps et d'aller en parler à des acteurs européens du numérique (opérateurs mobile,FAI,médias...) qui pourraient participer à cette aventure qui n'a rien d'une startup classique !