Organisation

Le consortium RESUNI et ses startups européennes

Pourquoi naitre en Europe de l'Ouest ?

C'est au moins 300 millions d'internautes et une économie largement équivalente aux géants comme la Chine ou les USA, les capacités d'investissement peuvent être à la hauteur pour élever un futur géant du numérique qu'elle attend toujours...

Le consortium réunirait les startups européennes qui ont envie de chasser en meute

Il a déjà produit de bons résultats comme la naissance en 1970 d'Airbus rendue nécessaire pour que les avionneurs européens puissent exister face à Boeing.

Le consortium permettrait d’affirmer le caractère multiculturel du projet par la création d’une startup membre par pays européen, la personnalisation du design en serait renforcée. 

Il fonctionnerait essentiellement à partir d'une feuille de route globale et commune à tous les membres pour assurer la cohésion de l’ensemble sans toucher à l'autonomie et au dynamisme des startups membres.

Les startups seraient autonomes dans leur gestion, ainsi elles préserveraient leur dynamisme

Le stockage des données serait piloté par chaque startup en fonction de son périmètre d’intervention et de son pays de naissance, le respect de la règlementation de chaque pays serait également primordial.

Les startups pourraient partager des ressources communes comme l’architecture logicielle, le squelette et certains développements (logiciel). 

Elles gèreraient le marketing propre à leur pays natif, génèreraient leur propre CA et pourraient à l'occasion se concurrencer entre elles mais de manière constructive.

L'important est de chasser en meute...

 

  • Nom du fichier : Projet RESUNI le consortium et ses startups v1
  • Taille : 593.78 Ko
yes /

Télécharger

Les partenariats envisageables

Les grandes entreprises pourraient devenir partenaires sur RESUNI

Ce réseau social universel serait plutôt ouvert, les entreprises ayant des sites institutionnels à fort trafic pourraient y intégrer les services du RESUNI qui n'auraient pas de rapport avec leur Réseau Social d'Entreprise (RSE).

Les administrations des pays européens pourraient être également candidates

Ce serait une mini révolution d'intégrer les services d'un réseau social universel au sein des grands sites des administrations, le rapprochement avec leurs administrés n'en serait que renforcé.

 

 

L'évolution à l'international

Le consortium étant réservé aux startups fondatrices du RESUNI selon ses propres critères, il ne pourrait pas acceuillir toutes les entreprises qui le souhaiteraienti il deviendrait rapidement ingouvernable !

Bien sûr le RESUNI n'est pas limité aux frontières de l'Europe, il s'étendra selon la performance des ses startups fondatrices qui pour respecter son caractère multiculturel pourraient monter des joint-ventures dans d'autres pays tout en gardant la majorité du capital.

Plusieurs startups fondatrices peuvent pénétrer ensemble un grand marché comme celui des USA en créant des joint-ventures avec des entreprises locales si nécessaire ! 

Rien ne l'interdirait au sein du consortium, le marché ne serait pas réparti géographiquement, les startups les plus performantes gagnent toujours plus de parts de marché que les autres, l'esprit des startups serait donc respecté ! 

Evidemment, les startups auront plus de chance de progresser rapidement dans les pays non européens, la chasse en meute que l'on pourrait caractériser de concurrence constructive les rendrait moins vulnérables face aux géants bien implantés car plus agiles.

 

L'évolution du consortium en SA

A l'image d'Airbus dans la fin des années 1990, le consortium a évolué en SA pour gagner en efficacité et en productivité.

Au bout de 5 ans d'existence, le consortium RESUNI évoluerait en SA pour disposer avant tout d'une capitalisation boursière se rapprochant d'un géant comme Facebook

Les startups fondatrices fusionneraient en une seule société, leurs actionnaires verraient leur part reconduite dans le capital de la nouvelle société à hauteur du capital investi dans les startups.

Le CEO pourrait être celui de la startup la plus performante du consortium et pas qu'un niveau de la capitalisation. La nouvelle société doit prospérer en tirant partie de toutes les énergies venant des ses startups dissoutes.

Une autre aventure commence à ce niveau là...