Atouts et risques

Atouts

Le choix de l'Europe comme terre de naissance des futurs géants du numérique 

Une économie qui n'a rien à envier à la Chine, ni aux USA peut financer la croissance de géants. Les 300 millions d'internautes sont suffisants pour démarrer une activité avant de passer à la vitesse supérieure. Le potentiel est là même si à ce jour, aucun géant n'a pu émerger.

La possibilité de mettre en place un nouvel écosystème européen  "Europ Tech" 

L'aide d'un écosystème européen peut s'avérer judicieux, un Europ Tech résultant de l'interconnexion des écosystèmes nationaux (comme le French Tech) serait plus bien plus performant qu'un seul écosystème national pour une levée de fonds de grande ampleur.

Le consortium de startups européennes, un nouveau concept prometteur pour chasser en meute les parts de marché face à un géant

Mutualiser les efforts des startups plutôt que de perdre du temps à se concurrencer sauvagement sur le même projet est plus judicieux face à des géants existants. Chasser en meute pour conquérir des parts de marché sera toujours plus efficace que d'y aller de manière isolée.

Les géants ont toujours intérêt à diviser pour mieux régner en absorbant les startups les plus prometteuses, ce serait plus difficile face à une meute organisée.

L'aspect multiculturel du consortium de startups de nationalité différente est un atout pour mieux coller aux attentes des internautes

Ce type de consortium héberge plusieurs cultures, d'où un design plus personnalisé de ses produits (ou services) répondant mieux aux attentes des utilisateurs.

Le consortium peut évoluer en une seule société une fois sa maturité atteinte

Maximiser la capitalisation boursière en fusionnant les startups membres en une seule société permet de créer tout simplement un géant.

  • Nom du fichier : Projet RESUNI Atouts v1
  • Taille : 491.93 Ko
yes /

Télécharger

Risques

Les risques sont bien présents, certains sont liés à la nouveauté de l'organisation (consortium et écosystème Europ Tech) , d'autres concernent la présence de géants ayant le monopole dans leurs activités.

L'appui des autorités (nationales et européennes) et des écosystèmes existants pour la création de l'écosystème "Europ Tech"

Ce nouveau écosystème résultant de l'interconnexion des écosystèmes nationaux n'est pas naturel, le seul client potentiel serait actuellement le projet RESUNI. D'où de grandes difficultés à convaincre tous les acteurs concernés.

La nouveauté de l'organisation en consortium demande aux startupers européens de modifier leurs habitudes 

Chasser en meute pour des startups partageant le même projet n'est pas naturel, ce serait plutôt la concurrence sauvage, la loi du plus fort fait office de règle dans cette jungle.

Les startupers partant dans l'aventure du RESUNI devront "faire pivoter" leurs habitudes pour que leurs startups puissent apprendre à chasser en meute le marché.

Le consortium étant européen, les startups membres seront de nationalité différente, d'où quelques problèmes pour se comprendre et pour se synchroniser. il n'est pas habituel pour des startupers de mentalité différente de faire du business ensemble

Des concurrents géants et ayant le monopole dans leurs activités : Twitter, Snapchat et surtout Facebook 

Avoir des géants comme concurrents est dangereux, surtout Facebook aux moyens colossaux, aucune startup n'a réussi à les égaler aujourd'hui. Faillite, absorption, voila ce qui arrive aux startups qui ont essayé de les concurrencer directement, à moins de se réfugier sur les marchés de niche. 

Le "gratuit" des géants fait le vide autour d'eux, les startups n'y résistent pas longtemps, il est difficile de faire payer des services innovants à des internautes qui ont été habitués à la gratuité depuis le début du millénaire.