Startup

La force du consortium de startups : ses multiples prototypes !

StartupUn prototype (MVP) par startup, c'est la règle ! Il existe pour valider le nouveau concept défendu par la startup, son échec peut la mettre en péril si elle n'arrive pas à pivoter pour se relancer. Face à un géant, c'est souvent l'asphyxie financière par manque d'investisseurs.

La force du consortium européen de startups face à un géant : ses multiples prototypes !

Un consortium européen possède une startup par pays, donc l'existence de plusieurs prototypes (un par startup) renforce ses chances de persévérer, si un prototype ne donne pas le potentiel attendu, cela n'impacte que la startup qui le gére, pas le consortium !

Les startups du consortium ont une autonomie de fonctionnement, elles peuvent partager des ressources ou des technologies mais pas un prototype disposant du même design, cela n'a pas de sens car le prototype est sensé tenir compte de la culture et de la nationalité différentes des startups pour mieux coller aux attentes des utilisateurs.

La force du consortium de startups face à un géant : une startup défaillante suite à l'échec de son prototype peut être remplacée ! 

L'échec du prototype peut au pire faire défaillir la startup qui le gère si son équipe dirigeante ne parvient pas à redresser la barre, son éventuelle défaillance ne remet pas en cause l'existence du consortium donc des autres startups qui sont indépendantes dans leur fonctionnement.

Augmenter le nombre de prototypes simultanés pour un même projet, c'est augmenter ses chances de réussite face à un géant !

L'existence de prototypes de culture différente rend possible la chasse en meute de parts de marché pour leurs startups respectives. Leur succès ne sera pas identique, il dépendra du potentiel du marché ciblé, le risque est donc partagé, il ne repose pas entièrement sur les épaules d'un seul prototype.