startup

Startup 1018514 1920

Une nouvelle forme de startup plus performante pour les enjeux importants ?

StartupLa dream team de fondateurs est toujours un idéal recherché par les investisseurs, la raison est simple : ils prennent beaucoup de risques même calculés en faisant confiance la plupart du temps à une jeune équipe inexpérimentée au fort potentiel. Le mérite des business angels est grand car très peu de startups deviendront des licornes, encore moins des géants de l'internet.

N'oublions pas le mérite des startupers qui les premiers prennent des risques, il en faudrait davantage pour créer les emplois de demain, l'innovation étant toujours l'une de leurs cibles favorites. Malgré tout, le taux de réussite est trop faible pour avoir une chance raisonnable de créer un géant de l'internet. 

L'idée est d'augmenter la performance de la startup tout en gardant ses atouts, c'est à dire son dynamisme et son agilité. Inciter plusieurs grands comptes à participer dès la création en devenant cofondateurs est intéressant sur le plan de l'équilibre de la gouvernance, leur influence va se limiter et évitera à la startup de devenir une simple filiale. 

Décharger les startupers de la gestion interne pour gagner en performance

Que deviennent les startupers dans cette organisation ? Ils devront faire une grosse concession, celle d'accepter qu'ils ne seront pas maitre à bord du fonctionnement de la startup qui sera assuré par des dirigeants qualifiés et nommés par les grands comptes cofondateurs. L'objectif est de décharger les startupers fondateurs de la gestion interne pour qu'ils se consacrent davantage à la stratégie.

Une startup ainsi constituée fait moins d'erreur de gestion et a plus de moyens grâce à la crédibilité de ses cofondateurs vis des vis des investisseurs. Ce nouveau mode de fonctionnement pourrait être comparé à un avion de ligne dont le matériel, l'équipage et les passagers seraient gérés par plusieurs compagnies aériennes, par contre le plan de vol serait géré par les startupers !

Une forme adéquate de startup pour les grands enjeux comme celui du Réseau Social Européen d'Envergure (RSEE)

Cette nouvelle forme serait plus performante pour les enjeux importants comme celui d'atteindre la taille suffisante pour concurrencer directement un numéro un mondial. En résumé, le profil idéal des startups européennes constituant le consortium du RSEE.